Catégorie : Montage de Mouche

La Babarotte , un parfum d’Auvergne

De nos petites rivières , de nos réservoirs de montage , il est un insecte qui rend à mai et juin , le plaisir d’une pêche en sêche  exceptionnelle.

Hanneton des fougères , des jardins et d’ailleurs , babarotte pour les intimes , je vous propose un petit montage ,à la fois simple et surtout pratique qui vous permettra de partir aux pays des jonquilles et des près à vache.

La babarotte , c’est l’Auvergne ….

Montage d’une oreille de chevreuil (version noyée)

Je vous propose une nouvelle vidéo de montage autour de la pêche en noyée.Une mouche de pointe à utiliser à 2 ou 3 mouches.

Une version lestée réalisée à l’aide d’un dubbing d’oreille de chevreuil.

Occasion peut etre de vous inviter à parcourir de nouveau un des articles stars d’Auvergne passion mouche.

Appréhender la pêche en noyée

Rien qu’au fil …une approche réservoir qui colle à l’époque

Nous sommes au cœur de l’hiver pourtant la douceur l’emporte avec des températures qui avoisinent les 15° au meilleur de la journée .Des raisons peut être de s’inquiéter pour les mois qui arrivent et un été que l’on espère moins chaud et sec qu’en 2019.

Pour l’heure je profite de quelques sorties en réservoir avec une impression qui s’installe comme une évidence.

De ces températures nos lacs semblent de plus en plus s’éloigner de l’usage des soies denses (s5/s7) et de la recherche des poissons dans les couches profondes.

Techniques légères, soie intermédiaire et flottante apparaissent en ce moment comme les outils les plus adaptés pour passer une bonne journée de pêche

De cette situation je dois bien avouer que je prends plaisir à m’adonner à l’une des stratégies que j’apprécie le plus : La pêche au fil.

Point d’indicateur, point de bouchon ou autre sèche porteuse permettant de valider la touche d’un poisson. Ici la perception est liée à l’observation des brins de nylon.

La pêche au fil reste  ludique et en mouvement perpétuel.Elle est un jeu ou l’on cherche les postes, les zones propices que l’on prospecte avec application avec comme seul allié un bas de ligne graissé avec soin. Chaque tirée, chaque tressautement, chaque mouvement valide un ferrage et la chance de combattre une belle arc.

N’ayant besoin que d’une simple matériel rivière, je pratique pour ma part avec une canne z axis 9.6 soie 5 montage zéro limite et un moulinet Danielson.

L’ensemble recevant une soie Lee Wulf TT et un bas de ligne classique rivière dont je détail la formule sur l’une des pages d’Auvergne passion mouche.

Parlons bas de ligne : http://auvergnepassionmouche.fr/pratique-de-la-peche/apprehender-le-bas-de-ligne/

Pour le reste, on vise sur la simplicité, une longue pointe en 6X trout hunter. Quelques nymphes et autres bouchées à la mode, un kiki qu’on laisse marauder sans contrainte, voilà les outils d’une technique si simple en apparence.

Pourtant l’attractivité de notre imitation repose dans bien des cas sur l’expérience acquise au fil des sorties ou des paramètres comme le choix d’une nymphe imitative ou incitative, la taille, la vitesse d’immersion, la maitrise du posé, l’interception et l’anticipation des mouvements d’un poisson en maraude .

Des paramètres qui dépendent surtout de votre capacité à ne jamais laisser vagabonder votre esprit ailleurs que sur ces brins de nylons. La pêche au fil n’est passionnante que par l’extrême concentration qu’elle demande.

 

 

Montage d’une noyée réservoir : La Violine

L’epoque est à la clemence .D’un fevrier ou d’habitude il fait frais ,cette année offre la douceur d’un avril.

Une belle opportunité à saisir pour pêcher en noyée sur des poissons actifs dans les premieres couches d’eau.Je vous propose une video de montage de la violine.

Il est temps de revenir à l’etau

Comme une tradition, au lendemain du CNPL, il est temps de revenir à l’étau pour préparer la saison qui s’annonce.

Commencerai-je pourtant ces mots par une interrogation : la durée de vie de notre matériel ?

Après une arrière-saison 2019 réservoir, ou je me suis adonné quasiment exclusivement à une pêche à vue et au fil, je m’aperçois que la canne choisie pour parcourir les berges de Gerris est un ensemble qui date.

Une canne sage z-axis 9.6 soie de 5 avec laquelle est associé un moulinet Danielson FW 4seven.Plus de 10 ans que je pratique accompagné de cet ensemble.

Pourtant je n’ai pas l’impression que changer pour autre chose me rendrai bien plus efficace. Je n’attends que d’être contredit ?

Preuve s’il en est que parfois investir sur du matériel de très bonne facture offre la garantie de la longévité.

Preuve aussi dans une époque où l’obsolescence nous conduit à remplir nos râteliers, il est bon de s’interroger sur notre démarche dans un contexte écologique qui doit nous pousser à la modération .

Me voici donc à l’étau pour vous proposer un petit montage sous la forme d’une vidéo.

Occasion de vous informer de la présence de Fly concept durant le salon d’Isle sur Sorgue. Un salon ou je compte bien faire le voyage pour découvrir les nouveautés de 2020.

Des mouches, des nymphes, du tungstène, des gilets qui s’alourdissent au fil du temps, tentation de rajouter chaque saison quelques modèles aperçus durant l’hiver. Voici l’une des raisons qui me pousse à passer commande chez Caleri fly fishing pour recevoir deux nouveaux Néo Patch Aimanté.

Des patchs distributeurs dont je vous ai déjà parlé sur auvergne passion mouche et dont je suis fan. Des patchs qui serviront de servante indispensable ou les repères de couleur m’offre la possibilité de jongler en un clin d’œil entre deux grandes séries : les lourdes 4.5 à 3.5mm et les légères inf à 3mm.

Indispensable démarche qui en amont me permet de mettre l’accent sur l’un des outils qui aujourd’hui est devenu indispensable à mon atelier de montage. Une micro balance réponse à bien des questions et surtout seule garantie pour vérifier la qualité de chaque produit.

Auvergnat qui sait qu’un sou est un sou et qui porte une grande attention à chaque détail comme la cohérence des grammages sur une pochette de 100 billes.

Limiter le nombre de boite, aller à l’essentiel, faire une sélection en amont de mes parties de pêche pour gagner du poids reste l’objectif principale qu’il me faut atteindre avant le jour fatidique de l’ouverture.

C’est avec l’expérience et les années qui passent qu’il m’apparait de plus en plus évident qu’en matière de pêche, le risque de se perdre dans l’immensité des sollicitations qui nous arrivent est bien réelle.

Il nous faut alors prendre le temps comme on le fera bientôt.

Sur une bordure propice , un nez se dessine .Le bruit discret de museau qui perce la surface , l’expression d’un bas de ligne que l’on espère parfait,la perfection d’un geste .Un dérive, une aspiration, la soie qui se tend.

Plus que quelques semaines, plus que quelques heures.De cette période à l’étau, s’il est bien une idée que me semble présente dans l’air, la part de rêve qui nous conduit chaque année au même rituel.

 

 

5 mouches pour Mai 2019

De mai c’est l’époque ou la saison gagne en richesse.

Premier coup du soir lorsque le temps se réchauffe, truites et ombres gagne les zones moins profondes à la recherche de nourriture qui se fait plus dense. De mai en somme pêcheur à la mouche fait ce qu’il lui plait.

Ainsi débute cette sélection par un clin d’œil vers une mouche que propose Grégoire Juglaret  dans le dernier numéro de pêche mouche.

Le jig flash-back, réalisé notamment à l’aide d’un dubbing de phoque nous invite à la pratique de la pêche sous la canne.

Occasion pour moi de vous rappeler le rendez  à Banson le 11 mai avec l’opportunité d’appréhender et découvrir la gamme JMC en compagnie de ce grand champion.

Découvrir l’animation de Banson  le 11 mai 2019 :Animation 11 Mai à Banson avec Grégoire Juglaret

Poursuivant autour de la pêche en nymphe je vous conduis en direction de Fly concept ou Vincent nous propose une sélection de perdigones sélectionnées  à l’image de la Perdi AEC.

Des modèles très adaptés à la notamment de  nos rivières d’auvergne.

Les perdigones chez fly concept : http://www.fly-concept.fr/categorie-produit/nymphes/

Pourtant face à la densification des pratiques al hilo, je vous invite une fois encore à prendre un peu le contrepied en mettant aussi à l’honneur une veille mouche.

Associé à un dubbing lama olive claire, ce fut pendant de longue année l’un de mes fétiches  indispensables pour pêcher la haute Sioule.

Simple, très simple formule de montage : un hameçon, une bille laiton 3.5mm, des cerques en coq de bassecour roux, un corps en dubbing de lama, un cerclage en fil de cuivre or .

Avec la brouillonne de Sioule , c’est un  des modeles parfaits pour s’adonner à la pêche en sèche nymphe.

Olive donc comme un trait d’union entre les superbes éclosions d’avril qui nous ont permis de séduire quelques poissons et l’arrivée d’autres éphémères à l’image des ignitas .Imitation d’olive qui reste sans contexte la mouche à posséder pour débuter les premiers jours de mai.

Une imitation  dont il nous faut varier les montages pour pallier à l’éducation de certaines truites qui ont appris à se méfier de modèle dont nous avons déjà parlé ici.

Ainsi je vous propose d’aller vers  un modèle issu de la gamme Silverstone qui pourra vous rendre quelques services lorsque ces dames ont décidé de faire la fine bouche.

Une gamme de mouche que vous pouvez retrouver en kit prêt à l’emploi à Pacific pêche d’Aubière (63)

Enfin comment ne pas finir cette sélection sans rendre hommage à la reine des éphémères .Grande mouche de mai dont nous attendons tous la venue.

Opportunité pour ma part d’adapter un montage que je réalise traditionnellement à l’aide d’une aile en CDC en remplaçant celui-ci par une aile en PLA.

Une formule de montage que je vous décris maintenant :

-Hameçon wizzard  631 taille 10

-Cerques en faisan

-Corps en uni yarn jaune pâle avec un cerclage en soie floche marron

-Aile associant un dub bing de lièvre sans bourre de la marque Dutch Fly et en PLA beige clair.

S’achève cette sélection de mai ou je vous propose d’alterner les stratégies de pêche au gré de l’humeur des poissons en n’oubliant pas qu’en matière de pêche lorsque celle-ci se veut récréative plus encore que le résultat, c’est bien la façon qui reste essentielle

Occasion pour moi de vous proposer de laisser parfois aux vestiaires toutes ces cannes dédiées à la pêche en nymphe légère pour retrouver la joie d’une 7.6 et d’un petit ruisseau.

Quel pied de chercher en sêche à l’aveugle des poissons vivants encore au cœur de vallées encaissées que le bruit du monde n’a pas encore trop perturbé !!!!!!!!!!!!

5 mouches pour Avril 2019

D’avril les eaux se réchauffent enfin.

Après les premières semaines de l’année où il aura fallu insister de longue minute dans chaque veine d’eau, le moment est venu de passer en noyée pour chercher les truites actives

Pour la première mouche de cette sélection, place est donné à une noyée issus de la collection de Thierry Millot.

L’univers de Thierry millot : http://www.guidepechemouche.com/

Occasion de vous parler de sa nouvelle saison de guidage ou il vous amènera tour en tour sur les berges de l’Allier, de la Sioule jusqu’aux confins du Pays de Galles et de la Suède. Une mouche alliant un tag fluo et une aile en cou de poule pardo, valeur sure qu’il m’a généreusement confié.

Aparté dont je profite par mettre en valeur la pêche en noyée qui retrouve actuellement vivacité notamment sous l’impulsion des cannes swith.Une journée de pêche avec thierry saura à coup sur vous permettre de lever les premières appréhensions.

Clin d’œil  aussi que j’adresse à la boutique PLC pêche qui reste pour moi « the Fly shop spey » et dont les conseils sont essentiels pour qui veut sauter le pas vers cette univers.

La boutique PLC pêche : http://www.plc-peche.fr/spey-shop.html

Découverte de la nouvelle canne JMC Migration ( coup de coeur du mois)  : https://youtu.be/I3GudrzmAL0

Poursuivant ce tour d’horizon, à cœur d’une période ou les résines UV semblent avoir envahis l’univers du montage, une petite pointe de gluff  orange ambulance  vient apporter un brin de fantaisie à l’une des mouches que j’affectionne particulièrement pour la fin d’avril. Déclinaison d’un nombre de couleur important qui permet d’apporter des touches « teasing » à des montages éprouvés dans le temps.

Les résines gulff : https://gulffflyfishing.com/wp/

Montée sur un hameçon tmc 2499, cette mouche agrémentée d’une bille laiton est l’une des armes dont je me sers lorsqu’il s’agit de pêcher fin avril nos petits ruisseaux de montage qui sortent de l’hiver. Séquence en sêche/ nymphe qui reste à mon avis l’une des stratégies les plus pertinents pour appréhender ces secteurs

Avril c’est aussi et surtout le véritable début de la saison de pêche en sêche sur la Sioule.

De toutes les stratégies , de toutes les possibilités qui nous sont offertes pour séduire dame fario, nul doute que le simple fait d’apercevoir un museau se saisir de notre imitation reste pour moi la raison essentiel du fait que je suis pour toujours et à jamais un pêcheur à la mouche .

Nulle promesse, même la plus grosse, nulle traque même celle capable de déchainer les passions facebookienne n’a à mes yeux autant de valeur que le spectacle d’un léger remous qui se dégage dans une retourne.

Rhodanis, bwo, olive ou bien d’autres mots se voient ici imiter à la perfection par un montage mis au point par Vincent et qui reste pour moi la mouche la plus d’actualité au sein de cette sélection.

Une mouche que vous pouvez retrouver au sein de sa boutique

L’olive de chez fly concept : http://www.fly-concept.fr/produit/olive/

Partant d’un constat simple ou  parfois nos truites sur les parcours no kil ont appris quelques leçons de musique, Jérôme nous livre une déclinaison intéressante de cette fameuse olive.

Une version all Snow dont l’intérêt principale réside à mon sens dans la présentation très particulière que l’on obtient en utilisant ce matériel comme une collerette. Un montage réalisé à l’aide de patte de lievre artique qui sont disponible aujourd’hui de nouveau chez fly concept .Une flottaison extrêmement basse qui reste une parade possible pour attaquer des truites éduquées.

Terminons enfin cette sélection par une autre proposition d’olive que nous fais Fréderic sur sa chaine YouTube. Occasion dont je profite pour conseiller les plus débutants à poursuivre la découverte de sa chaine qui fourmille de mille conseils .Un support gratuit qui met en valeur l’esprit de partage d’un univers mouche qui en manque parfois.

Ainsi s’acheve ce rendez-vous, ou une fois encore je renouvelle ma proposition d’ouvrir les portes d’auvergne passion mouche à ceux qui désirent partager leur montage.

 

5 mouches pour Mars 2019

L’ouverture est là. Quelques jours encore et nous retrouverons les rivières de 1ère catégorie.

Difficile de ne pas choisir de mettre en lumière une sélection de 5 modèles quasiment dédiés à ces retrouvailles.

La Veron paonne :

De la fraicheur de mars, de l’espoir de commencer la saison par une belle truite, de l’emploi de ma canne switch, les premières heures de l’année se feront probablement au streamer.

 

Modèle issus des mouches Florian, la Veron  me plonge totalement dans l’univers du spey, rappelant quelques  célèbres mouches à saumon ou la plume de paonne reste une fibre essentielle. Seul petit bémol, le prix de la mouche (4.5 €)  qui peut représenter un budget.

Découvrir les mouches Florian : http://www.mouchesflorian.com/

La John Snow :

Poursuivant autour des pêches down Stream, le moindre rayon de soleil donne l’envie de quelques  dérives en noyée. Occasion de vous proposer un montage utilisant la PLA.

Sur un hameçon WN1 en taille 10 on positionne un tag en fibre de faisan doré, un corps en dubbing de lièvre cerclé d’un tinsel holographique bordeaux.La collerette est réalisée en patte de lièvre arctique noir.

Usage surtout d’un matériel très intéressant qui permet d’offrir du volume même dans les eaux les plus lentes à l’image des grands plats de la Sioule. Mouche qui se révèle aussi très efficace en réservoir.

La Javi de Mars :

De mars, des eaux qui malgré la météo printanière de fin février, restent bien fraiches sur nos rivières d’auvergne, on utilise des nymphes  denses pour ralentir au maximum nos dérives.

La javi de mars est réalisée  sur un hameçon jig Hanak 450bl en taille 14 et  un javi 3mm.Une mouche très vivante de par l’apport d’un dubbing  de grande qualité : Hare+ de la marque Dutch Fly Design et d’une collerette en CDC.

La mielleuse :

Pour d’autres qui ont la chance d’avoir quelques rivières plus chaudes , pourquoi ne pas imaginer attaquer la saison avec une perdigone issus des mouches  de Pierrot.

Remerciement à Pierre-Emmanuel Crisa qui m’autorise à vous présenter en exclusivité une nouveauté de son Fly shop : la mielleuse. Très belle nymphe qui associé les tonalités chatouillantes  d’un orange avec un poil d’appel réalisé en résine UV noir.

Découvrir les mouches de Pierrot : https://www.mouchesdepierrot.com/

Une nymphe qui sera disponible à la vente courant mars.

La march brown de Vincent :

Terminons cette sélection avec l’envie d’apercevoir quelques museaux se saisir des éphémères parmi les plus grosses que nous croiserons tout au long de l’année.

Imitation rustique  dont les nuances du corps ressemblent à la perfection aux rhithrogenas qui volent sur la haute sioule , la version de la brune de mars que nous propose  vincent reste pour ma part l’un des modèles les plus efficaces pour pêcher l’eau dans les méandres de Pranal en début de saison.

Une mouche qui plus encore que son aspect révèle surtout la parfaite connaissance d’un écosystème et la manière dont la vie s’exprime.flottaison extrêmement basse , choix d’un corps assez particulier  sont ici la démonstration qu’en matière de pêche à la mouche parfois les choses les plus simples sont les meilleures.

La March Brown de chez Fly concept :http://www.fly-concept.fr/etiquette-produit/march-brown/

Parlons de Germanica : https://www.fildepeche.fr/rhithrogena-germanica-grand-ephemere-du-mois-mars/

Ainsi s’achève ce tour d’horizon de quelques indispensables pour débuter l’année.Un voyage que vous pouvez poursuivre  dans le dernier numéro de pêche mouche.Une nouvelle formule pleine de conseil et dont la lecture peut être un excellent support pour réussir son ouverture , vous conseillant au passage l’article de Gregoire Juglaret .

L’essentiel n’étant pas d’être au bord de l’eau ?? qu’il vente , qu’il pleuve , qu’il neige ….

ps-Si vous souhaitez partager , alimenter  de montage dans cette rubrique même si vous êtes un fly shop , les portes d’Auvergne passion mouche vous sont grandes ouvertes.

5 mouches pour février 2019

Nous sommes en février.

De la 1er catégorie que nous retrouverons bientôt à la fermeture du carnassier, il se rendre à l’évidence, seules quelques parties de pêche en réservoir semblent pouvoir calmer  nos envies de pratiquer.

De la neige, des eaux qui sont maintenant glaciales, truites arc en ciel et autres partenaires de jeu ont choisi de vivre dans les couches inférieures.

Des 5 mouches à l’honneur pour ce mois, nul doute que le 1er sera un bob en mode discret.

Une version all black monté sur un hameçon hayabusa 751 en taille 10, sur lequel alterne un corps en faisan et une collerette en snowshoe Rabbit qui apporte de la vie nécessaire

Continuant ces mouches d’hiver, je me permets de vous proposer mon pinky mara .

Montage d’une mouche all marabout dont la couleur rose se révèle très prenante en ces périodes

A ce moment de notre palabre, me voici obligé de vous parler de la star du moment. Un arc trophée de 12 kg arrivée au domaine de Gerris.Clin d’œil qui m’invite à  parler des mouches  disponibles sur place.

Sélection de modèle effectué par Ludovic et dont on peut s’attendre à de très bons résultats comme cette bunch of Blood Worm qui m’a tapé dans l’œil.

C’est aussi le moment des grandes soirées passée à l’etau.On range, on trie, on élimine

Difficile de faire l’impasse d’une petite mise en bouche à travers une eine déclinaison de la célèbre pheasant tail.

Véritable contrepied à ces innombrables modeles de nymphes lisses, la snow tail jig reste un montage simple mais pourtant très efficace.

Sur un hameçon hanak 450 Bl on vient enrichir notre montage d’un tag rose et surtout d’une collerette en snowshoes rabbit noir de chez fly concept

Occasion de vous citer le Sanama qui a lieu le 23 et 24 féviers ou vous pourrez pour la première fois découvrir le Fly shop de Vincent et le réservoir de Banson.Un stand qui sera aussi le théâtre de quelques démonstrations de montage autour du snow par l’un de ces plus fidèles adeptes : Jérôme.

Enfin pour conclure ces 5 mouches, replongeons un dernier moment au cœur de la pèche en réservoir à travers la réalisation d’une mouche à l’usage bien particulier .Célèbre bung qui ouvre cet éternel débat de ces mouches indicatrices et de leur usage.

Univers ou  je nous trouve encore tellement frileux face à ces pratiques alors que bien des ailleurs ne se  posent pas autant de question à travers par exemple l’usage d’un airlock en riviere.

Occasion pour moi de finir en vous rappelant la venue du Rise à Clermont Ferrand le 16 février.

Pensez  à réserver vos places !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!