Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Catégorie : Montage de Mouche

5 mouches pour décembre (2018)

Du vent, de la pluie, quelques gelées, un soleil qui se fait plus frais, décembre vient de pointer le bout du nez.

De l’Allier à Langeac  qui coule à plus 30m3 à l’Alagnon fortement sollicitée  depuis le début de la saison automnale, il faut se rendre à l’évidence, nous ne finirons probablement  pas la saison à la recherche de maitre thymallus.

Proposition d’une nouvelle habitude  qui devrait  alimenter Auvergne passion mouche en début de chaque mois, je vous invite pour ce mois à  la sélection de 5 modèles issus de montage personnel ou de  mouche venant de différents Fly-shop. Occasion de donner un peu de vie et de  mettre en valeur le travail de passionné.

Pour débuter, commençons par un petit streamer qui vous permettra de jouer la carte de l’agressivité en misant  sur la beauté d’un dubbing que je trouve intéressant : Le spectra dub.

 

Un montage très simple  à réaliser et dont nous avions déjà parlé sur APM. Simple association d’une plume de volupté marron et d’un corps  fin en spectra bordeaux (disponible chez fly concept). Mouche très pêchante  au cours d’animation rapide sur une soie intermédiaire.

Découvrir les produits de la marque Hends : https://www.hendsproducts.cz

Poursuivant l’inventaire de notre boite avec en point de mire la densification de l’offre réservoir de la boutique Fly concept.

Vincent vient répondre ici à la nécessité de posséder au sein de sa boutique l’une des mouches les plus à la mode : le blob. Un modèle orange chartreux proposé par la modique somme de 0.85permettant  de s’équiper pour un prix très confortable.

Le blob orange/chartreux de fly concept : http://www.fly-concept.fr/produit/blob-orange-chartreux/

 

De l’arrivée de l’hiver, parmi l’un des changements les plus importants chez les truites de réservoir, le ralentissement de l’activité devrait  nous conduire à donner importance aux pêches dites statiques.

Occasion de vous parler des bonbons de Nicolas Germain .Déclinaison en de nombreuses couleurs d’une mouche très efficace et qui aujourd’hui conquiert chaque jour un peu plus les amateurs de pêche au fil et à vue.

La collection des bonbons de Nicolas Germain : http://www.nicolas39-peche-mouche.com/mouches-nymphes-bas-de-ligne/?pages/Nymphes-pour-p%C3%AAcher-%C3%A0-vue

Une mouche d’actualité qui vous permet d’alterner vos séquences entre kikinou,muletor et bonbon.Une mouche qui soutenu sous une sêche devrait être l’occasion de séduire quelques truites récalcitrantes.

Des eaux qui petit à petit se refroidissent, des poissons qui gagnent les couches profondes, certains d’entre nous auront la chance de pouvoir s’adonner à l’un des pêches les plus tactiles qui soit : la pêche aux bobs. Impossible alors  de ne pas vous proposer d’étouffer votre boite avec un montage un peu particulier.

Le perroquet, clin d’œil à la boutique lords of river et à ses plumes d’exception.

Un montage recevant un tag en plume de faisan doré pink, un corps en perroquet ara, un thorax en micro flash pearl, une aile en ostrich marabout olive cendré,  des joues à l’aide de pointe de plume de cacatoès de leadbeater et enfin des yeux en mousse rouge.

Découvrir les plumes d’exception de la boutique Lords of River : https://www.lordsofrivers.com/fr/51-plumes-d-exception

Pour conclure et coller à une nouvelle tendance qui chaque hiver semble convaincre de plus en plus de pêcheur à la mouche : la pêche du brochet .Je vous propose la mise en lumière d’un montage sans fioriture  alternant flashabou doré, bucktail blanc et chartreux.Une combinaison de couleur qui fonctionne très bien en cette période.

Un montage qui me permet de parler d’une boutique vraiment specialisé pour la traquer de maitre pike : smartlures.

Parcourir l’univers smartlures : https://smartlures.nl/

Ainsi s’achève cette revue d’effectif, promesse de quelques bons moments au bord de l’eau

5 mouches pour novembre (2018)

C’est après quelques semaines que nous sentons enfin la fraicheur de l’automne qui s’installe.

Les  parfums des feuilles mortes, la bruine du matin, la beauté des paysages nous poussent à la pêche, conscient qu’il nous faut parfois jouer avec des conditions délicates.

D’ici au solstice d’hiver qui annoncera les jours les plus courts de l’année, je profite d’une halte à l’étau pour trouver des ressources.

Comment ne pas commencer par imaginer une belle partie de pêche sur les gobages de maitre thymalus au bord de l’allier .Une pluie fine, une imitation d’olive et me voici le roi du pétrole.

Une imitation rustique mais dont l’efficacité n’est plus à démontrer. Une imitation auquel  je me dois de vous inviter à la rencontre de la boutique de Vincent .

Les olives de Fly Concept : http://www.fly-concept.fr/produit/olive/

Poursuivant mes envies de pêche sur la surface, je fais un clin d’œil à mon amis Jérôme Chicard. Fan absolu du snowshose Rabbit et très bon monteur, c’est aussi l’occasion de vous inviter à la rencontre de son groupe Facebook.

Le groupe Montage de mouche step by step : https://www.facebook.com/groups/1490817271134265/

Un support gratuit  qui décline  en d’innombrables step by step des montages pour s’occuper tout l’hiver et préparer la saison rivière qui arrivera bien vite.

Une mouche, émergence de chiro réalisée sur un hameçon Caleri 123 BL en taille 14.Un montage associant un corps en dubbing de lièvre noir cerclé d’un tinsel holographique. La flottaison étant ici assurée par un tube de mousse qui reçoit à sa base une collerette en snowshoe rabbit.

Pattes de Lièvre Articque : https://www.pecheur.com/achat-patte-de-lievre-tof-arctique-156010.html

D’un long bas de ligne, le temps du couloir de vent qui se dessine, je remplace ma sèche par une petite nymphe. Transformation d’une Montana, restant dans l’esprit d’une formule ressemblante.

Des cerques en faisan, un corps en paon cerclé d’un tinsel bleu, un thorax en dubbing de lièvre cerclé d’un hackle de coq et voici que le tour est joué.

Opportunité de prospecter lentement chaque zone propice. Opportunité de se servir de ce montage en pointe pour stabiliser un train de chiro.

Passage vers une autre dimension ou la soie de 6 prend de la valeur. Passage au cœur des pêches que je prefere.Noyée, Chiro, un train de mouche ou on laisse vagabonder ces humeurs au fil du lac.

Une mouche qui me conduit à mettre à l’honneur un produit de montage dont je deviens absolument fan pour mes noyées réservoir.

Remplacement de l’indispensable marabout pour décliner une variante de la célèbre  Cormoran. Un hameçon  wizzard WN-1, un base de coloris viva et surtout une aile réalisée en ostrich.

Lien Waspi Ostrich Marabou  : https://www.lakelandflytying.com/69621/products/wapsi-ostrich-marabou.aspx

Porte d’entrée vers des stratégies profondes que l’hiver et le refroidissement de l’eau nous conduit à anticiper. Occasion de mettre quelques gros yeux à mon kikinou.Occasion surtout de s’amuser à changer la destination d’une mouche dont l’usage reste et restera pour moi une forme de plaisir ultime.

Ainsi se clôture ces quelques lignes qui au final ne sont qu’une invitation à aller à la pêche.

 

De nouvelles couleurs chez Virtual Nymph

Les mouches les plus simples sont souvent les meilleures .Ainsi pourrait se résumer l’approche de bon nombre d’excellents pêcheurs que je côtoie tout au long de l’année sur les berges de la Sioule

Comment ne pas parler ici de la célèbre pheasant tail .Quelques fibres de faisan, un peu du dubbing bien souvent inutile et voici une mouche d’une simplicité déconcertante qui séduira encore bien des truites pour des générations à venir.

D’un postulat qui représente une part importante de la philosophie qui est la mienne, je vous avoue amis lecteurs que cet adage est devenu au fil des années un véritable dogme qui me conduit à épurer au maximum de toute fioriture chaque mouche que j’accroche au bout de ma canne.

Trop persuadé peut être qu’a l’image des éternels débats autour du bas de ligne , du nylon parfait , il est souvent facile de trouver quelques excuses pour se dédouaner de n’avoir su pêcher juste au bon moment.

Cherchant sans cesse à travers des matériaux l’outil de mes ambitions , cela fait maintenant un moment que je me sert d’un produit de la marque Virtual Nymph.

 

Découvrir le site Virtual Nymph : http://www.virtual-nymph.com/

Une bandelette de skin qui me permet de réaliser une imitation de ver d’eau relativement simple qui se résume à un hameçon CP 40bl de la marque JMC , d’une bandelette de couleur Natural , et de dubbing noir.

L’occasion  de décliner autour de ce produit plusieurs montages à l’image d’un autre effectué  à l’aide d’un javi 3mm sur un hameçon 2499 Bl taille 12.Un montage très dense qui se révèle efficace notamment sur les veines puissantes.

Des lieux de vie pour les gros ombres de nos rivières auvergnates.

Des ombres fantasques qui je l’espère n’arriveront à résister aux nouvelles couleurs de skin que la boutique nous propose.

Rapide passage à l’étau dès la réception d’une nouvelle commande qui est le prétexte à cet article .Une commande retardée  mais qui me conduit à mettre en avant le sérieux de la marque qui pour compenser le désagrément a fait un geste commerciale m’offrant pas moins de 9 couleurs pour l’achat de 5.Un comportement rare qui mérite de trouver quelques lignes sur auvergne passion mouche.

Ainsi pour conclure et satisfaire les monteurs les plus aguerris qui preferont passer quelques minutes supplémentaires à l’étau, je ne résisterai à vous proposer la vidéo d’un montage de nymphe de mouche de mai réalisé avec ce produit

L’epoque est à la diversité

De l’arrivée de juin ,on profite de la richesse qui se desinne.C’est le temps des sulfures et leur émergence qui ont l’art de rendre fou des poissons qui ont appris à se méfier de pale imitation.

C’est  aussi  l’époque des grandes rouges. L’occasion pour moi de mettre à l’honneur un produit de la boutique de Vincent : les dubbings de la marque pêche à soie.

Découverte produit : Dubbings laineux chez fly concept : http://www.fly-concept.fr/categorie-produit/fil-dubbing/

Une  gamme de couleur qui nous permet de répondre notamment à nos attentes lorsqu’il s’agit d’imiter les grands éphémères comme ce rouge lie de vin dont la couleur est juste parfaite.

Des dubbings prétexte à vous proposer un petit montage très rustique qui marche très bien sur nos rivières et notamment la Sioule.

C’est aussi le moment de diversifier ces approches .Comme un constat qui m’apparait de plus en plus pertinent ou l’avènement des nouvelles façons de pratiquer conduit bon nombre de pêcheur a refusé les défis de quelques désagréments.

Il suffit d’une Sioule dépassant les 20m3 pour ne plus voir âme qui vivent sur la riviere.Démonstation peut être que derrière la maitrise de quelques techniques se cache une profonde incapacité d’adaptation.

Pourtant que la vie est belle lorsque les grands lisses commencent à tirer suffisamment pour permettre une pêche en noyée de qualité.

C’est alors que viennent  les heures en spey.Les arabesques, les tapes qui se font lourde, la douceur d’un museau que l’on devine happer la sauteuse en surface.

Comme une évidence à devoir une fois encore mettre l’accent sur les précieux conseils que j’avais reçu en début d’année de la boutique PLC-pêche .Merci de cette disponibilité rare qui m’offre en ce début de saison 2018 , la bonheur d’une approche que je n’avais pas encore appréhender.La perfection d’un ensemble trés confortable associant une canne redington trout spey et une soie rio single hand spey.

Découverte produit : http://www.plc-peche.fr/canne-a-mouche-redington-hydrogen-trout-spey-11-3-soie-3.html

Eloge à l’envie de faire les choses autrement .Ainsi pourrais-je résumer ce cours passage sur la Dordogne ou je retrouve Mickael pour une descente en canoé.

Faire un Road trip sur la Dordogne à la mouche : https://www.guide-pêche-46.com/road-trip-sur-la-dordogne-nouveaut%C3%A9/

Rare sont les guides de pêche à proposer cette manière de lire et de parcourir la majestueuse riviere.Grace à une parfaite connaissance de chaque pool, il vous invitera à la rencontre de secteur encore tranquille de la pression importante de pêcheur.

Pour terminer ces lignes ,je profite de vous faire un retour  sur les chaussures Andrews que je porte depuis de début de la saison.

Découverte produit  : les chaussures andrew  :https://www.river-shoes.com/

Après plus d’une 30aine de sortie que ce soit au milieu des rochers coupant de la dore, sur les zones glissantes de la Sioule ou en progressant dans les veines puissantes de la Dordogne, le constat principale est la securité.Des chaussures lourdes qui sont de véritable engins tout terrain, voilà de quoi rendre jaloux les marques les plus prestigieuses.Le seul point de reflexion sera une usure légère qui se desinne au niveau des semelles.Comme une invitation probable à devoir changer les feutres bien avant que les chaussures n’est rendu l’ame.

Ainsi se poursuit une saison d’une richesse incroyable auxquelles les gouttes pluie et les orages très abondant m’empêche de vous amener dans les recoins les plus reculés de notre auvergne. Mais tout cela n’est que partie-remise.

Un mouche pour la pêche de l’ombre : L’arathyma

De ce weekend  de la pentecôte, c’est bien à maitre thymallus qu’iront mes pensées.

De la foule qui se  presse à la pêche en ces jours d’ouverture ; comme à mon habitude je laisse ma place pour parfaire quelques montages indispensables aux semaines qui arrivent.

Au cœur de l’auvergne, nul doute que ce joyau fait partie des plus beaux. D’allier, de Loire, de Dore, de Sioule ,de Santoire et de bien d’autres encore, chaque pêcheur peut avoir la chance de croiser un grand étendard

Ainsi c’est une nouvelle saison qui débute, celle de la traque de l’ombre, celle qui m’occupera jusqu’à mois de décembre.

Fantasque, amusant, perturbant, il est l’un des rares à nous pousser à la fantaisie une fois à l’étau .

Naissance d’une mouche , l’arathyma qui se veut être aux antipodes des couleurs habituelles.

Une nouvelle chenille : La Mx-D Blob

L’hiver s’est installé. Autour de Clermont la neige a pris possession des paysages de montagne  pour le plus grand plaisir des amoureux  de l’or blanc

Pour le pêcheur que je suis, nul doute que cet épisode vient rajouter de l’optimisme après les semaines de janvier qui ont vu pas mal de pluie.

Un début d’année qui nous laisse présager l’amélioration de la situation hydrologique. Le niveau  des nappes nous permettra peut-être de passer les périodes les plus sèches sans encombre. 2018 s’annonce bien.

Après le carrefour national de la pêche je consacre traditionnellement un mois à refaire le plein des boites à mouche. Un travail long et parfois fastidieux mais sans lequel il me serait  impossible de profiter à 100% de mes parties de pêche. Il faut anticiper, chiner quelques nouveautés à l’image d’une chenille venue d’Angleterre  pour débuter ces premiers mois en réservoir.

Coup de cœur du moment pour la MX-D Blob de la marque Fly Box.

C’est grâce à cette envie constante de toujours chercher les nouveaux produits  que nous pouvons au fil du temps éviter la lassitude et garantir quelques succes.Nous devons accorder à ce moment où le montage prend le pas sur le reste une importance sans égale.

C’est aussi cela l’univers de la pêche à la mouche

Réservoir , au coeur d’une boite à mouche fantaisie

Des stratégies les plus encombrantes, des pratiques ou l’on s’adjoint le service de plusieurs ensembles  déposés  sur un porte canne, je vous conduit vers  une philosophie plus light pleine de fantaisie.

Un format rivière, une 9.6 soie de 5, une soie flashy, un raccord type boucle, quelques mètres de trout hunter fluorocarbon  et nous voici débarquant dans l’univers de la nymphe au fil.

De réservoir, nul doute que cette pratique se décline sous d’innombrables façons. Au fil, à la soie, en sèche/nymphe, à l’indicateur, cette approche offre l’opportunité d’ouvrir des stratégies différentes que l’on choisira de mettre en œuvre en fonction de l’humeur des poissons mais aussi et surtout en fonction de son niveau technique.

De réservoir surtout, ce qui m’anime le plus tient dans  la rencontre avec partenaires joueurs et fantasques .

C’est une fois à l’étau que nous pouvons nous amuser à toutes les audaces, à toutes les supercheries. Chiro corail, nymphe pastel, bonbon fuchsia, une fois n’est pas coutume, je vous propose un voyage dans l’univers d’une boite à mouche qui ressemble à tout sauf à quelque chose de raisonnable

-L’Elastic mop

Serpillère, Norauto, ou de l’autre côté de l’atlantique Mop Fly, cette mouche est l’expression même du détournement d’une chose de notre quotidien pour tenter de séduire quelques arcs en ciel en mal d’émotion.

L’élastic mop est montée sur un hameçon B100 ou j’apporte un semblant de vie supplementaire par l’ajout d’un thorax en Flex dub JMC

Etonnamment, ne ressemblant pas à grand-chose, ce modèle reste une valeur refuge lorsque rien d’autres ne marche. Petite astuce que je teste , la texture en microfibre permet de créer un point plus dense qui retient à la perfection les fragaces .J’avoue trouver grand amusement à réfléchir actuellement à l’imprégnation de ces modeles  à l’aide de différents odeurs à l’image de certaines huiles essentielles qui se montre très efficace.Une porte ouverte vers un univers  qui me correspond : celui du n’importe quoi ou je peux trouver enfin l’usage de quelques flacons offert pour la noel dont je ne suis pas fan des parfums.En mode coco chanel.

-La Yellow and Orange Wormy

Aperçu dans un Fly shop à Craig, cette manière de monter les Worms sort des classiques. Sur ce modèle  l’idée est de se dédouaner des montages conventionnels ou les squirmys restent monotones affichant une couleur unique.

Sur un hameçon  caleri C460, on réalise cette mouche  avec deux tonalités déclinant à loisir les possibilités grâce à la densification  de l’offre couleur que l’on trouve dans les Fly shop.En mode montana

-Le Viva Kikisquirm

Dans l’univers du réservoir, il est bien une combinaison qui affiche toujours une efficacité sans égal. Retenant le Noir/Tag Chartreux  connu sous le nom de Viva,  l’hiver ouvrira sans aucun doute la porte aux pêches extrêmements lentes

A ce petit jeu maitre kiki est à son aise. Mi tout, noyée, nymphe, streamer ou je ne sais quoi encore, de toutes mes mouches, une fois de plus je ne peux qu’afficher mon attachement sans faille à ce modèle qui reste  ma fétiche.

Mon univers Kikinou :http://auvergnepassionmouche.fr/le-kikinou/

La nouveauté du moment réside par l’emploi d’un tag squirmy dont le but est de produire des vibrations lors des phases d’animations.En mode des habitudes , toujours des habitudes.

-La yarneuse

Nous entrons dans l’univers du presque rien, de la simplicité à l’extrême.

Un hameçon Hayabusa taille 8, un brin d’Egg yarn et voici une mouche réalisée en deux temps, trois mouvements. Un modèle  très planant mais qui a tendance à descendre plus rapidement qu’un kikinou et peut certains jours se montrer plus efficace.

L’une de mes petites déclinaisons que j’ai développé autour de ce montage est d’integrer dans le corps  des fly rattles dont le but sera de faire du bruit .En mode empêcheur de dormir

-La Edouard

Ma quête de détournement ne peut rester insensible à l’inondation de toutes ces fibres brillantes de nos guirlandes de noël.

Dépouillant chaque année mon sapin sous l’œil amusé de mon chat qui s’interroge sur les raisons qui m’octroie le droit de m’amuser de tout cet attirail alors que sieur indygo ( ragdoll de son état) se voit  sévèrement  enguirlandé à la simple pensée d’aller taquiner la boule, je me dois reconnaitre que je parcours en ce moment chaque magasin à la recherche d’un truc bizarre.

Ainsi un simple hameçon B160 devient prétexte à tourner quelques fibres violette d’une guirlande made in Leclerc  sur une mouche dont le seul vrai secret réside dans l’usage d’une bille à la densité neutre. Une bille argent chiné là encore dans magasin ou la simple évocation d’être pêcheur à la mouche a fait sourire la vendeuse.En mode auvergnat prêt de ses sous.

D’un univers à l’autre. D’un monde où tout se doit d’être raisonnable. Ou le moindre dépassement d’un millimètre de la norme pour mettre en place un cerque vous conduit aux critiques acerbes d’expert monteur qui parfois m’amusent beaucoup.

Modestement j’espere vous conduire vers  une manière de lire notre passage à l’étau.

Plus encore que le résultat, l’univers de la pêche récréative et en no kill nous aura conduit sur les chemins des façons.

Plus encore que la simple performance, nos parties de pêche doivent etre des supports au plaisir de s’amuser ,au désir de convaincre dame truite que nous sommes les maitres de l’illusion.

Plus encore que la perfection, c’est une proposition créative dont le seul but est de vous faire passer aux yeux de quelques arcs  pour un mec rigolo qui n’a pas peur du ridicule.

4 Streamers pour passer l’hiver

L’hiver s’installe petit à petit. De nos réservoirs, les pêches imitatives et les stratégies très agressives vont laisser place à des poissons engourdis par la fraicheur de l’eau.

Mes streamers se sont  allégés au fil des semaines pour donner de l’importance  à des modèles qui font la part belle aux  pratiques lentes .Il s’agira de passer au ralenti dans la zone propice ou les poissons déjà bien éduqués  se montreront certainement très apathique.

A travers ces lignes je  choisi de vous présenter  4 montages  qui pourront se décliner à loisir en fonction des coloris et de l’humeur des poissons.

Le fritz chenille Stream

Probablement l’un des streamers le plus simple à monter. Sur un  hameçon Hanak 900 ou Kamasan B175, il se  compose d’une simple queue en marabout et d’un enroulement de fritz chenille.

L’adjonction d’une bille plastique de couleur  permet dans le cas de la version noir d’apporter un effet teaser .Une déclinaison viva dont l’efficacité tiendra aussi et surtout à la qualité du marabout et à la longueur de la queue qui se doit d’être suffisamment longue pour procurer de belle vibration.

L’autre point qui me semble important à mettre en avant tient dans la qualité de la chenille .Je dois reconnaitre une vraie préférence pour la blob Chemille JMC que je trouve vraiment top pour ce montage.

Le Pouic lapin.

Streamer référence par excellence, le pouic lapin représente l’une des mouches indispensables lorsqu’il s’agit de faire planer une bouchée aux grès de l’eau.

Pour apporter une nouveauté  à ce montage je prends le parti d’ajouter sur l’avant deux  rubbers à l’image d’un Popper. Cela permettra d’augmenter l’attractivité et apporte par moment un  plus intéressant.

Là encore parmi les petits trucs que je vous indique, je choisirai de vous renvoyer vers une vidéo réalisée il y a déjà du temps ou l’un de nos meilleurs compétiteurs de réservoir (Philipe Collet).Il avait présenté pour la revue pêche sportive (n°12)  la manière d’utiliser cette mouche. Une soie flottante, du vent et une bonne paire de lunette polarisante pour guetter les tressautements de la soie et voici une belle journée d’hiver qui commence.

L’all marabout.

Débat sans fin quant à savoir le nom de cette mouche ( Pouic ou pas !!!). Pour la différencier de sa précédente  j’ai choisi de la nommer all marabout.

Il s’agit d’une mouche montée sur un hameçon Hanak 900 en taille 6 ou Tiemco 300 .L’ensemble est réalisé en marabout. Le corps peut être soit enroulé  au twister, soit directement avec la plume mais dans ce cas il faut une belle qualité du produit avec un rachis très fin.

L’une des particularités de ce montage résidera dans la densification des fibres qui permet de procurer des animations très saccadées en action de pêche.

Willy the Devil

Difficile de terminer cette inventaire s’en rendre à césar ce qui lui appartient. Au royaume de pêche lente il est nul doute que le bobby est le roi. Je vous présente un modelé dont le nom fait référence à une chenille anglaise qui alterne le rouge et le noir .Un montage aile en dinde et corps ice dub sur un hameçon Hayabusa 751 en taille 6.

Souvent décrié, souvent interdit, il est pourtant à mon sens regrettable que l’on ne puisse pas s’en servir dans bien des endroits. Un mal aimé dont la réputation ne tient qu’au mauvais usage de certain qui n’ont pas saisi toutes les nuances de ce petit partenaire.

Loin de moi l’idée de défendre l’utilisation de cette mouche mais d’interroger directement  ces gestionnaires de plan d’eau qui me font parfois l’apologie de la tolérance sur nos parcours public m’expliquant qu’il faut accepter les  risques d’appétence et d’engommage aux appâts naturels chez les debutants.Une acceptation d’un apprentissage nécessaire qu’il ne tolère pas chez eux .Pour s’en convaincre il suffit de passer quelques heures auprès des compétiteurs pour mesurer combien ils sont capables de faire du bob une arme redoutable sans mettre en péril la survie des poissons.

Ainsi se termine cette invitation au cœur de mes  boites à mouche .Prochaine visite très bientôt ou je vous proposerai quelques modelés pour la pêche en nymphe au fil.

 

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme