Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Découverte des USA

I Have a Dream (a Fly Fishing Dream)

Préparer un voyage de pêche aux USA/Carnet de route par Vincent Deconchat.

Originaire à la fois des montagnes thiernoises et des collines limousines, rien ne me prédisposait à traverser les océans, et pourtant une immense passion dévorante me fera découvrir des lieux, des hommes et un sentiment de liberté que je ne pouvais honnêtement imaginer.
Mes premiers pas de pêcheur au fouet je les ferais avec mon ami Jean-Paul, au bord de la Couze Pavin, de l’Allagnon, de la Sioule, de la Tarentaine tous ces joyaux auvergnats qui restent toujours pour moi des rivières magiques.
Puis le courage et la passion de plus en plus dévorante me projette vers une idée folle. M’envoler vers le pays de Norman Maclean, vers le pays où les rivières à salmonidés font souvent plus de 300km de long, un pays grand comme la moitié de la France avec seulement 1 million d’habitants. Dans ce pays, les truites sont sauvages et la carte de pêche coûte environ 50$ pour une année. Ce pays, c’est le MONTANA auquel j’ajouterais les autres états des montagnes rocheuses que j’ai visités: l’Idaho, le Wyoming, l’Arizona et l’Utah.

1-Les paysages :

les paysages du nord des rocheuses, comme ici à Glacier National Park

???????????????????????????????Ceux du Montana typique et du Grand Teton Park dans le Wyomming

paysage2

Ceux de l’Utah (pour moi le plus bel état des Etats-Unis)

paysage-3bis

???????????????????????????????

ceux de l’Arizona dans le Grand Canyon.

paysage-4
Voyagez aux Etats-Unis n’est pas un problème. Les milliers de kilomètres de voiture passent même trop vite tant nos yeux se régalent à chaque virage…

2-Les rivières :

-Autour de Missoula :

fish creek

le « petit » Fish Creek, un affluent de la Clark Fork, au nord de Missoula. Beaucoup de poissons de toutes les espèces. Parfait pour débuter et pour la pêche en sèche-nymphe.

black foot river

La mythique Blackfoot River, la rivière du sixième jour, la rivière du film « Et au milieu coule une rivière », même si le film a été tourné sur la Gallatin River…. Le rêve américain par essence…

la North Fork Blackfoot (un affluent de la Blackfoot), le Montana dans sa version la plus sauvage. Eau glaciale et translucide, aucune activité humaine à moins de 50 km… Poissons plus difficiles à prendre, mais que des cutthroats et parfois de très belles tailles !!!

rock creek

Le Rock Creek, la rivière préférée des habitants de Missoula. Une rivière qui coule dans une vallée paradisiaque sur 80 km, et là aussi aucune présence humaine, juste une route en gravier totalement chaotique (attention à vos voitures de location, j’ai rendu la mienne dans un état différent de celui dans lequel je l’avais trouvée….)

clark

La Clark Fork, la grande rivière qui passe dans Missoula et qui traverse le Montana sur 499 km.

Autour du Parc Yellowstone :

galatin

La Gallatin River, facile d’accès et facile à pêcher, mais rivière superbe avec beaucoup de truite arc en ciel (sauvages bien sûr !!). C’est ici que Brat Pitt prend son bain dans le film 🙂

sc

Le Slough Creek, le bijou du nord du parc. Une petite ballade de 6-7 km et vous vous retrouvez dans un paysage à couper le souffle, au bord d’une rivière ou les cutthroats emblématiques du parc apprécieront facilement vos imitations de fourmis ou de sauterelles. Ne pas venir au Yellowstone sans faire cette ballade….interdit ….

???????????????????????????????s

Le Soda Butte Creek et la Lamar River. Les rivières du nord du Parc, de magnifiques poissons emblématiques, mais également une pression de pêche démentielle. You’ll never fish alone au bord de ces rivières.

madison

La fameuse Madison River qui coule dans une vallée de 295 km. Cette rivière est mythique pour son éclosion fin juin début juillet de stone fly. Chaque année de très grosses farios se prennent à cet époque ainsi qu’à la fin du mois d’octobre juste en amont des barrages.

???????????????????????????????

La Yellowstone River, large, majestueuse, offrant des possibilités de pêche à l’infini…

dans l’Utah :

La Green River

green 1

La Green River est pour moi le joyau du sud des montagnes rocheuses. Le parcours se situe au pied du barrage de Flaming Gorge. Une pression de pêche très importante, mais des paysages à couper le souffle et des poissons très sollicités mais avec des couleurs sublimes. Ce parcours est situé loin du Montana, mais le détour est obligatoire !!!

green2

3-Les salmonidés des rocheuses :

Je tiens à dire en préambule que je ne suis pas un chercheur de truite trophée. Je suis un pêcheur qui adore découvrir, prendre son temps, qui peut s’extasier beaucoup plus facilement devant une petite arc aux superbes couleurs plutôt que sur une grosse mémère farios qui sent encore le granulé. Les États-Unis se prête parfaitement à la recherche de gros poissons, les parcours sont connus et très fréquentés, de mon côté je préfère le côté sauvage, me « perdre » dans l’immensité des paysages et comme vous allez le voir, je prends aussi de jolis poissons !!
Je commence par les poissons qui nous sont familiers en Europe :

La truite fario (brown trout)

???????????????????????????????

La fario, originaire d’Europe s’est parfaitement acclimatée dans les rocheuses. Les Américains ne la considère pas toujours à sa juste valeur. C’est dommage, elle a les mêmes comportements que chez nous, lunatique, mais avec des couleurs sublimes surtout sur la Green River où quand elle est à table, elle perd tout sens du danger.

???????????????????????????????

Des poissons trophées sont à prendre sur la Madison, la Yellowstone et la Missouri river, souvent au streamer quand les eaux sont un peu chargées où à la fin de l’automne quand elle remonte les grandes rivières pour frayer.

La truite arc en ciel (RaimbowTrout)

???????????????????????????????

La truite arc en ciel est pour de nombreux européens LA truite des Etats-Unis. Ce n’est pas tout à fait vrai, mais elle est présente dans quasiment toutes les rivières des rocheuses, malheureusement souvent aux détriments de la souche originelle la cutthroat que nous présenterons plus bas.

???????????????????????????????

Ce poisson est extrêmement combatif, il est doté d’une puissance terrible et vous donnera du fil à retordre dans les grandes rivières avant de se rendre dans votre épuisette.

Le White Fish

???????????????????????????????

Poisson endémique des rocheuses, on pourrait le confondre avec un ombre, mais il possède ni sa dorsale et son comportement et se rapproche plus de la corégone. Ce poisson vit sur le fond des rivières. En très grand nombre, il n’hésitera pas à avaler goulument toutes les formes de nymphes que vous lui présenterez, au point de parfois devenir un peu « envahissant ». Il se nourrit très peu en surface, et donc lorsque vous tombez sur un banc et pour éviter de les prendre les uns derrières les autres, il faut passer en sèche !

La Bull trout :

???????????????????????????????

Poisson en danger dans les rocheuses, sa pêche intentionnelle est interdite. Ce poisson est le seul que j’ai pris l’année dernière, il est rare mais avec de très jolies couleurs et surtout ses plus gros spécimens peuvent dépasser allégrement les 80 cm…

La cutthroat

???????????????????????????????

La cutthroat est le poisson qui me fait rêver dans les rocheuses. Ce poissons a des couleurs sublimes, des couleurs différentes sur chaque rivière, c’est le poisson endémique à préserver. Des millions de dollars sont investis pour essayer de préserver son habitat et surtout pour éviter l’hybridation avec la truite arce en ciel. Cette hybridation, la cutbow, donne quand même de très jolis poissons. Un exemple ci-dessous :

???????????????????????????????

La prochaine fois que vous prendrez une arc dans un réservoir. Vérifiez si elle n’a pas une petite marque rouge sous la gorge. Si c’est le cas c’est qu’elle possède quelques gênes de la cutthroat, l’espèce la plus ancienne des rocheuses.
Je n’ai pas parlé ici des Brook trout (nos saumons de fontaines) que l’on trouve en assez grand nombres dans certains tributaires du parc Yellowstone ni de la Lake Trout (le crustivomer) salmonidé classé nuisible qui détruit les cutthroat dans le parc et qui à cause d’un empoissonnement accidentel a envahi l’immense lac Yellowstone. La guerre lui est déclarée. Si vous en attraper vous devez le détruire immédiatement…

???????????????????????????????
Vous voyez, vous avez l’embarras du choix, de nombreuses espèce de salmonidés rendent la pêche assez imprévisible ! Vous passerez des heures à prendre des farios, puis sans aucune explications logiques ce sont les arcs ou les white fish qui viendront prendre le relais. C’est toujours une belle surprise de prendre des poissons de différentes espèces.

4-Des techniques et des mouches :
Dans les rocheuses la pêche reine est clairement la pêche en sèche. Les poissons ont très souvent le nez tourné vers la surface. La majorité des guides que j’ai rencontrés me disent qu’ils pêchent de mai à septembre exclusivement en sèche… Ils utilisent quasiment tous la technique de la double sèches (deux mouches montées à 40 cm l’une de l’autre). Cette technique convient parfaitement aux grandes veines d’eau des grandes rivières.

???????????????????????????????

Ce binôme (sauterelle- fourmi), m’a permis de faire de superbes matinées sur la Yellowstone. Mais vous pouvez suivant les heures de la journée et les conditions de la rivière le dériver à l’infini. Sur la Green river, c’est le binôme fourmis noires et petits sedges chevreuil fonctionnait le mieux. En tout cas n’hésitez pas à pêcher avec de grosses imitations.

???????????????????????????????

Pour info voici mon gilet et ma boite de mouche à la fin de l’été, jetez un œil à la taille des mouches utilisées.

???????????????????????????????

Mais encore une fois, il faut savoir s’adapter, parfois en coup du soir, les toutes petites imitations sur hameçon de 18-20 feront merveille.
Cependant, comme partout dans le monde, l’activité en surface des poissons peut ralentir et en bon français habitué à pousser du tungstène on peut également se rabattre vers la pêche en nymphe. Celle-ci donne également d’excellents résultats surtout si vous aimez les gros white fishs qui se jetteront sur toutes formes de nymphes. La couleur et les formes de nymphes ne m’ont pas semblé être un gros problème sur la majorité des rivières. Une simple pêche en sèche-nymphe avec une bonne vielle oreille de lièvre ou une pheasant tail faisaient parfaitement l’affaire sur les rivières de petits à moyen gabarit. Un petit bémol cependant, sur certaines rivières comme la Madison ou la Green river, ou la pression de pêche est très importantes, les imitations sont beaucoup plus spécifiques et les tailles beaucoup plus réduites (hameçon de 20-22 !!). Dans ce cas, ne pas hésiter à rendre visite à un magasin de pêche (y en a partout dans le Montana!!), ils vous vendront la nymphe du moment, et franchement il faut leur faire confiance !!

Mouches-4

Mon magasin préféré ! Le Fisherman’s Mercantile au bord du Rock Creek dans les environs de Missoula, un magasin du type saloon du Far West tenu par des passionnés, pour des passionnés.
Une technique intéressante qui donne de jolis résultats sur les grandes rivières est la pêche en nymphe au fil. La Blackfoot, La Flathead, la Yellowstone s’y prêtent parfaitement !!

Avec un peu de chance, sur la photo, vous pourrez distinguer ma soie et l’indicateur rouge intégré à mon bas de ligne.
Pour finir, et pour les amateurs de gros poissons, la pêche au streamers est d’après les guides particulièrement productives en fin d’automne sur les farios de la Madison, du Missouri et de la Yellowstone. Je n’ai pas beaucoup pratiqué (peut-être à tort !!) cette technique, mais je sais que de nombreux habitants du Montana l’utilisent à la recherche de poissons trophées ou lorsque les eaux sont un peu mâchées.

???????????????????????????????

Alors, Je vous attends au tournant et la question qui vous trotte dans la tête : » Et donc, là-bas, est-ce vrai que l’on touche plus de poissons? de plus gros poissons ? »

???????????????????????????????
La réponse est OUI, franchement oui, cependant la pêche reste toujours imprévisible, vous passerez des journées avec et des journées sans, des moments où on se demande s’il y a des poissons dans la rivière et des moments où on se demande comment il est possible d’en voir autant… Cependant, le nombre de prises est en moyenne bien plus élevé que chez nous, les poissons ne sont pas tous des trophées mais sont en général de belles dimensions.
Alors pourquoi une telle différence avec chez nous ? En premier, la pression humaine, les montagnes rocheuses sont peu peuplées et les rivières souvent en très bonne santé. En second, je parlerai de quelque chose qui me tient beaucoup à cœur. Au cours de mes quatre voyages outre-Atlantique, je n’ai JAMAIS vu un pêcheur prélever un poisson. Certes, ce n’est pas interdit, mais personne au bord des rivières ne se promène avec un panier et un beau torchon destiné à entourer le cadavre de quelques poissons ayant eu la mauvaise idée de nous procurer un peu de plaisir. Ceci m’emmène à traiter la dernière partie de ce qui m’attire le plus aux Etats-Unis :

Le sentiment de liberté :

La liberté, même si elle a la même définition que chez nous n’a pas du tout le même ressenti de l’autre côté de l’Atlantique. La liberté vous la ressentirez partout et en permanence, dans l’immensité des paysages, dans la gentillesse et la disponibilité des habitants des rocheuses. Cette liberté c’est de pouvoir profiter d’une certaine qualité de vie et donc de pêche en respectant celle des autres. En pratiquant le no-kill quasi généralisé, le pêcheur américain protège sa liberté et celle des autres.
Il est très difficile d’illustrer ce sentiment, alors pour conclure ce petit compte-rendu je vous laisse avec quelques photos qui pour moi l’évoque le mieux.

Sans titre 1

Un dernier petit mot un peu personnel : toutes les photos ont été prises par ma femme ou moi-même lors de nos différents voyages, vous pouvez donc les utiliser à volonté.
Le seul petit regret dans toutes ses aventures est que je pêche toujours seul car ma femme ne pêche pas et comme j’aime le partage et si vous souhaitez avoir des renseignements plus précis n’hésitez pas à me contacter par mail à talmuermo@yahoo.fr , je me ferais un plaisir de vous renseigner et peut être un jour partager mes aventures avec vous.

4 Comments

Add a Comment
  1. jolie description de ce jolie voyage.je part moi meme en juillet au usa j en salive d avance vue les photos prodique par vote femme merci a elle.je rentrerais en contact avec vous pour quelque petit conseil merci par avance.

  2. sebastien wagner

    Bonjour, votre récit ma mis les larmes aux yeux tellement ça me fais penser a la nouvelle Zélande.. Je comprend complètement cette sensation de liberté que vous avez resenti..et votre explication ma beaucoup touché.. Cette liberté c est ce qu on à perdu en parti ici avec le respect de la nature et de l être humain en primes. Merci pour ces belles images..

  3. Séjour superbe de beau paysage avec de beau poissons félicitation,ça met l’eau à la bouche peut-être l’organiser pour 2018 si j’ai un partenaire.certainement avec quelques renseignements de votre merci encore pour ce beau reportage.

  4. tout simplement fabuleux!Superbes photos!
    Ca donne vraiment envie de sauter dans le premier avion direction le Montana!
    J’espere que mon rêve deviendra réalité !
    en tout les cas merci de partager tout çette émotion sur le net .
    Etant débutant je suppose qu’il faut acquérire de l’expérience pour pouvoir y participer?
    merci beaucoup pour tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme