Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Des ombres sur la Haute Sioule/AAPPMA Montfermy-Chadpes Beaufort

Après les élections de la fin de l’année 2015 qui avait vu le passage de témoin entre Pierre Faure (Ancien président) et Vincent Botte (Nouveau Président), l’AAPPMA de Montfermy-Chadpes Beaufort a décidé au cours de cette année 2016 de valoriser ses parcours de pêche par une démarche ambitieuse : Le Retour de l’ombre sur la Haute Sioule.

ombre-sioule-026

Grace à la qualité et à la technicité de la pisciculture fédérale de la fédération de pêche du Puy de Dôme, c’est un programme d’introduction qui se déclinera sur  3 années et concernera l’ensemble du linéaire de l’AAPPMA.

A cours de l’année 2016, la première phase a vu  la venue dès le mois de juillet d’un volume de 6000 alevins d’ombre complémenté ces jours ci par l’introduction sur les parcours de 6000 ombret d’automne .Au cours des années 2017 et 2018 le programme conduira à l’introduction d’ombret +1 /+2 à  hauteur de 5000 individus/an

ombre-sioule-024

Courageux , volontariste, l’équipe de l’AAPPMA  montre une fois encore sa volonté à fournir aux pêcheurs des parcours capable de répondre à l’attente des plus exigeants.

Malgré tout la réussite de ce programme ne pourra se faire sans une extrême vigilance des pratiquants. Il faudra savoir prendre soin de ces poissons et leur permettre de recoloniser ce territoire. Cela passera sans nul doute par une sanctuarisation et un respect des préconisations de l’AAPPMA .Vous pourrez d’ailleurs retrouver des panneaux informatifs tout au long des parcours.

panneau

Je ne peux que vous encouragez à faire attention à ces poissons qui un jour peut être ressembleront à leur frère de l’aval.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’ombre est une vrai richesse pour notre rivière. il est le temoignage  de notre capacité à revenir en arrière, à retrouver le visage d’une Sioule des temps jadis .Celle ou comme ces sœurs de l’axe Loire allier l’ombre cohabitait endemique avec le grand saumon.

ombre-sioule-021

Au-delà c’est tout le travail de l’AAPPMA de Montfermy-Chadpes Beaufort  qui doit être mis en valeur, ne cessant chaque année d’essayer de trouver des pistes pour nous offrir à tous le meilleur. Un grand bravo à toute l’équipe avec un clin d’œil aussi à Philippe ,son garde dévoué qui ne cesse chaque jour de venir à votre rencontre pour vous parler de ce joyau qu’est la Sioule.

Découvrir le blog de Philippe :https://rivieresdauvergnealamouche.wordpress.com/

ombre-sioule-029

Pour poursuivre la découverte de ce secteur

Le site de l’AAPPMA de Montfermy-Chadpes Beaufort : https://aappmamontfermy.com/

Banson , Noiretable , La reprise et mouche du moment

La fermeture de la 1ère catégorie pousse le pêcheur à la mouche que je suis vers d’autres destinations. Carnassier, 2eme cat mais aussi et surtout fidélité à une pêche que j’affectionne particulièrement : La pêche en réservoir.

sans-titre-1

Ces premières journées de pêche  sont là pour prendre la température d’une arrière-saison qui me verra  fréquenter assidument  nos lacs et étangs .L’occasion  à travers  ces lignes de vous donner des nouvelles  sur les conditions de pêche actuelles  à  Banson et Noirétable.

img_0890

Avec les fraicheurs du matin, Banson retrouve de sa superbe. La pêche reprend de magnifique séquence ou chacune de nos partenaires pointent le bout de leur nez en surface .Je ne cesse de le dire, de l’écrire mais rare sont pour moi les lieux de pêche qui offrent  une telle capacité à combler les attentes d’un pêcheur qui adore la sêche.

Désireux une fois encore de satisfaire le plus grand nombre, Vincent et Julien ont profité du moment pour venir compléter leur empoissonnement de quelques belles truites dont la traque des aquabonista dans les bordures à vue reste l’une des moments qui enjolive une journée passé le haut. Mais une encore la mouche de moment alternera entre l’invitation de croquer  une imitation de diptère et une émergente du chiro que l’on baladera aux grés de couloir de vent.

babarotte

Nul doute que Banson devrait nous offrir un mois d’octobre à la hauteur et la qualité de pêche  sera au rendez-vous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De l’autre côté, sur l’autre versant, Noirétable vient lui aussi d’ouvrir ses portes depuis quelques jours. Comme à son habitude, et grâce à un tarif hyper attractif de fait de son positionnement dans la sphère de la fédération de pêche du 42, ce plan d’eau reçoit la foule venu des environs. Pourtant la performance de maintenir une belle qualité de pêche est là encore au rendez-vous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une saison estival dédié à la baignade, la saison 2016 repart sur des chapeaux de roue .Ce sont des poissons de belle taille, à la  robe impeccable et à la puissance qui fait plié du carbone qui s’offre au pêcheur pour ce début d’automne.

Côté technique, Noirétable invite à la précision, à l’application, rançon d’une fréquentation qui permet d’éduquer rapidement les poissons et d’offrir une pêche strategique.Parmis la panoplie qui nous est offert, nul doute que la maitrise d’une pêche au chiro au fil permettra de tirer son épingle du jeu en attendant que le froid pousse les poissons vers les couches inférieures du lac. Si je devais retenir l’un des moments phares de ces premières journées de pêche, nul doute que je prendrai le pari de la corde à linge, technique qui permet de faire passer des minis mouches juste sous la pellicule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin pour conclure ces nouvelles du coin, je vous présenterai le montage qui m’a donné le plus de satisfaction, permettant à la fois de maintenir une micro-pheasant tail  sous la surface mais aussi de faire pointer le nez aux vieilles dames de Banson .

chirowash1

Un montage une fois encore qui se veut simple et à la porté de tous , imperatif que je me fixe lorsque je vous propose des vidéos sur Auvergne Passion Mouche.

La saison de 1er cat 2016 s’est achevée

C’est le temps des mures  dont on déguste la chair au détour d’un chemin. Le temps des premières feuilles qui jaunissent dans les arbres. Le temps des sous-bois ou les champignons livrent le parfum de l’automne qui s’annonce. Septembre est là.

Après les chaleurs et le niveau très bas, il nous faut admettre que le peu de goutte d’eau qui sont tombées ces jours auront suffi  à mettre en éveil les poissons.

Posé à l’abri d’une souche dame fario me propose notre dernier rendez-vous de l’année. Instantannée d’une  passion qui me fera revenir l’année prochaine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Maitre thymallus  profitent des minuscules olives. La saison s’achève avec ce magnifique  poisson en sêche .Il nous faudra aller chercher le bel étendard dans d’autres contrées.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec lui, il nous faut laisser place. Repos bien mérité pour  nos rivières qui auront  alterné des visages differents.Crues de printemps, étiage sévère, la nature se décline de plus en plus d’un extrême à l’autre.

La fermeture c’est aussi le prétexte à faire un premier bilan à chaud d’une saison qui se clôture.

Comme un souvenir, je prends le temps de revenir en arrière .Indélébile, j’accorde des préférences .Hiérarchisation involontaire d’une tête qui avec l’âge craint de perdre un peu la mémoire. Je sélectionne, retiens les meilleurs moments, les plus intenses émotions.

danica-dream-7

Mention spécial à ces premières journées de pêche avec une  partenaire dont j’avais rêvé les formes et dont je dois la  beauté à Franck (Monteur de canne).Outil d’exception qui aura agrémenté la saison.

Relire 1er rendez vous avec Danica Dream : C’est ici

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Profitant de l’instant je me permets aussi i de donner mon avis sur quelques outils qui auront parsemé mes journées de pêche. D’un nouvel ensemble de wading à des choses plus anodines. Nul doute qu’un coup de cœur s’impose à destination d’une marque : Field and Fish pour l’ensemble de son œuvre. D’un waders 5 couches qui montre aucun point de fatigue après des heures d’usage à une veste thermosonde  qui même sous les pluies printanière m’aura laissé bien au sec, je suis fan.

Poursuivant cette inventaire, il est une Rolls qui m’aura enthousiamé.Le nouveau rio Gallegos de chez Patagonia  reste pour moi le meilleur waders que j’ai eu l’occasion de porter depuis que j’ai découvert la pêche à la mouche.

Tout est pensé pour le confort du pêcheur. D’une coupe sécurisante qui même dans les courant les plus forts  se fait oublié à l’ajout d’une mousse en guise de genouillère.

Découvrir le waders Patagonia Rio Gallegos : C’est ici

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Poursuivant cette idée qu’il s’agit ici de se remémorer. Je profiterai de l’instant pour encourager  à  une  visite vers le site de l’AAPPMA de Châteauneuf les bains. Démonstration de la vivacité de celle-ci à travailler sans relâche à la promotion et au développement de l’activité pêche sur son territoire. Je vous rappellerai  aussi en lien l’AAPPMA de Montfermy qui cette année encore aura montré sa capacité à être motrice en matière de pêche avec l’introduction d’ombre. Un vrai défi pour la Sioule.

Découvrir le site de l’AAPPMA de Chateauneuf les bains :C’est ici

Découvrir le site de l’AAPPMA de Montfermy-Chapdes Beaufort :C’est ici

Enfin comme il faut conclure au risque d’être un peu long. Une image pour tout résumer.De l’eau froide et haute.Pas le plus beau poisson de l’année mais le plus improbable.Comme une surprise inattendue.

Relire l’histoire de cette rencontre :Rien ne sert de courir

La pêche ce n’est que cela .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une quête de plaisir. ………..

L’Equipe de france de pêche à la mouche /Vice championne du Monde 2016

Comme une continuité de championnat du Monde jeune, L’équipe de France de pêche à la mouche  Seniors est devenue vice-championne du monde au Colorado.

wwfc2016

Le site des championnats du monde : http://www.wffc2016.com/

Au-delà du résultat , c’est une génération argentée , pétris de talent , que le modeste pêcheur que je suis a eu parfois la chance de croiser au cours de ces péripéties halieutiques. Un honneur , une chance , la certitude que l’on peut être un pêcheur exceptionnel , d’une humilité sans égal à l’image de notre nouveau champion du monde individuel :Julien Daguillanes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une seul mot me vient à l’esprit .Bravo Messieurs

Bis repetita

14 septembre 2016, 8h00 du matin. Comme à mon habitude , j’aime à loisir laisser vagabonder mon esprit  , parcourant les berges de l’Artière après avoir déposé mon fils à l’ecole.Je contemple en pleine ville , dame fario qui s’amuse d’un bout de pain qu’un badeau lui a laissé.

dsc_0046

Convaincu probablement que la belle préfère la boulangerie à un bonne grosse ephemere.Que voulait vous-même les truites ont appris à devenir citadine.

Quelques mètres plus haut, c’est le spectacle d’une truitelle qui se cache à toute vitesse, persuadé d’avoir échappé à la vigilance de mon regard. Qu’il est bon pour le pêcheur que je suis d’imaginer un avenir radieux.

Plus en amont encore, je ne peux m’empêcher de plonger ma main dans l’eau fraiche  comme pour me rassurer .Je retourne une pierre, observe une nymphe aquatique. L’eau c’est la vie !!!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

14 septembre 2016, 8h00 du matin. D’une torpeur effroyable,Tout cela n’etait qu’un rêve.

Ma réalité n’est plus qu’un  cauchemar. De l’Artière, il ne reste rien. La vie une fois encore, une fois de trop peut-être , s’est évaporée.

Alors que nous avions regardé  nos rivières se gonfler  des pluies printanières, l’optimisme avait été rigueur.Gagarisé de ces m3, nous avions tous imaginé que pour une fois dame nature n’avait plus envie de jouer avec nos nerfs et nos inquiétudes.

Les mois ont passé, la situation hydrologique de nos départements auvergnats montre des parties entières de nos rivières à l’agonie. Le ciel a cessé d’être capricieux, résigné à ne plus vouloir nous tomber sur la tête.

A lire : Suivi de la secheresse dans le Puy de Dome : C’est ici

Les assecs se généralisent. Nos têtes de bassin sont en grande souffrance comme l’an dernier. Un bis répétita  qui n’aurait plus guère d’exceptionnalité.

Je ne peux en écrivant ces lignes n’avoir une pensée pour toi qui aurait dû m’accompagner ce matin. Toi avec qui j’avais pris quelques habitudes .Toi la truite de l’Artiere, qui aimait les pains au chocolat et les croissants.

Je ne peux en écrivant ces lignes, hurler ma colère, résigné peut être d’accepter que la seule réponse qu’apporte le monde halieutique  soit de  mendier quelques arrêtés  préfectoraux interdisant à mon voisin de laver sa voiture.

Comment peut-on encore pêcher nos rivières de 1er catégorie aujourd’hui  sans s’interroger sur l’avenir .Comment peut-on encore ne pas sanctuariser ce vivant qui succombe de notre bêtise.

Je ne peux en écrivant ces lignes laisser à penser que je défends un no kil intégriste à la simple excuse d’être un moucheur qui regarde son époque emporter à grande vitesse la moindre parcelle de vie qui tentera de résister à un réchauffement climatique sans égal.

A Lire : ONEMA-Un risque important d’extinction locales d’expeces piscicoles : C’est ici

Je ne peux en écrivant ces lignes affirmer mon découragement et me résoudre à ranger mes cannes à pêche au ratelier.D’autres rendez-vous, d’autres options sont possible à l’image de ces 2eme catégories ou la chaleur d’une été donne à nos cyprinidés des raisons de se réjouir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je ne peux en écrivant ces lignes  cultiver une rancœur  persuadé que tous cela est de la faute des autres. A l’image de ces insultes constantes envers les paysans , la menagere  que distillent à longueur de journée certains pécheurs sur des réseaux sociaux. Dédouanant à chaque minute, la responsabilité évidente que nous avons tous.

Nos schémas de consommation , notre avidité à tous de posséder ,de vouloir sans retenue , notre désir d’expansion sans limite , notre volonté à construire un monde parfait , nous a peut-être fait perdre l’essentiel .Notre capacité à exiger de nous-même avant de vouloir des autres.

Je ne peux en écrivant ces lignes qu’ éprouver de l’amertume  .Je ne sais si jour je te reverrai, je ne sais si tu as réussi à trouver un recoin d’eau .Je ne sais rien de tout cela.

Mais ici à cette minute, je prends le temps à travers ces mots de témoigner mon admiration de cette vie si anodine soit elle que fut la tienne .Conscient très probablement qu’il me sera bien difficile de me trouver des excuses.

glue

A l’etau , rien que des Chiros

Avec l’automne qui arrive, la saison réservoir va bientôt reprendre de sa superbe.

p1060175

Il est  tant de revenir à l’étau, passage obligé pour parfaire ses boites avant la saison.

Parmi mes fétiches, nul ne doute que je ne pourrais me passer d’une boite d’imitation de chiro. D’innombrables couleurs ,des formes différentes ,  permettant d’exploiter toutes les colonnes d’eau, la pêche au chiro reste pour ma part l’une des techniques que j’affectionne le plus .La garantie de toucher des sublimes poissons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un sujet  que j’avais abordé dans un modeste topo pratique que vous pourrez retrouver sur le blog.

Appréhender la pêche au chironome :

Apprehender la pêche au chironome en lac

L’un des  paramètres importants lorsque l’on veut se constituer des ensembles de mouches pertinents, tient à la fois dans la recherche de la bonne imitation mais aussi dans une relative simplicité qui permettra de produire rapidement une mouche efficace.

chiro3

En cela l’avenemant des bandes synthétiques autocollantes est sans nul doute l’un des manières les plus pertinentes d’aborder le montage des chironomes.

Des bandes qui offrent la possibilité de réaliser des corps superbes  à l’image  de toute une série de quill  synthétique que l’on peut retrouver dans un certains nombres de Fly-shop

chiro-1bis

Au milieu de ce foisonnement de matériaux, j’avoue que l’un d’entre eux garde  à mes yeux une fidélité sans faille, Le TURN-IT de chez Bidoz.

chiro2

La simplicité à l’état brut , la vitesse d’exécution , le plaisir de pouvoir faire au bord du lac en regardant la belle truite maraudé la mouche qui ira bien .Voici les raisons qui me feront toujours garder dans mes affaires de Fly tying quelques plaques de turn it.Un matériel dont je vous propose maintenant la démonstration à travers la vidéo du montage d’un « Chiro Minute ».Une mouche à la facilité deconcertante mais qui m’aura permis lorsque je fesais quelques competitions de gagner une D2 à Campcairole.

Ainsi il ne reste plus maintenant que d’aller au bord de nos plans d’eau et d’en découvrir la richesse d’une pêche en réservoir bien plus technique qu’il n’y parait.

Pour parvenir à appréhender ce domaine, je vous annonce  l’organisation d’une journée de perfectionnement au réservoir de Banon le 29 Octobre 2016 par Emmanuel Estival-Guide de pêche .Une journée ou cerise sur le gâteau vous aurez la chance de pouvoir tester et découvrir la pêche en float tube avec du matériel qui sera laisser à la disposition de chacun.

samedi-29-octobre-2016

Si vous souhaitez participer à cette journée , vous pouvez contacter Emmanuel Estival à partir de son site internet : http://www.peche-sioule.com/

Aout 2016 , un mois record pour Auvergne Passion Mouche

Aout, c’est le mois des vacances, le mois ou l’on flâne sur la plage, ou l’on prend le temps de boire un petit apéritif sur le bord de nos rivières les pieds dans l’herbe, ou l’on prend le temps de lire quelques pages sur sa revue préféré et peut être le temps de farfouiller sur le net.

Ainsi je ne cesse de me creuser les méninges pour trouver les raisons qui ont permis à Auvergne Passion Mouche d’établir un nouveau record de pages-vues depuis sa creation en Avril 2011150000

 

 

 

151055 pages vues en un mois.

 

Hallucinant au regard de l’ambition bien modeste que j’avais eu à la création de cet espace. Je l’avoue bien volontiers je ne sais quelle crédit apporté à ces modules de states que nous fournisse les hébergeurs. Mais une chose est sûre, ce chiffre ne peut être que le prétexte qu’à cela.

Vous remerciez de votre fidélité .Sans vous amis lecteurs, ce blog n’aurait probablement guère d’intérêt.

En guise de conclusion il m’est pour une fois bien difficile de trouver les bons mots alors je choisirai la facilité, vous invitant comme une nostalgie d’une saison acheve.Je vous invite à  plonger dans ces images que je ne cesse de dévorer sans jamais me lasser.

Ces images de la Sioule.

La derniere ligne droite 2016 et aprés …..

Septembre est à nos portes. La saison 2016 de 1er catégorie aura filé comme un eclair.Seule encore quelques journées de pêche semble nous promettre l’émotion de croiser dame fario.

P1020463

La situation  sur bien des secteurs apparait  relativement complexe. Le manque d’eau, des températures caniculaires, autant de déconvenue qui risque de rendre difficile ces dernières heures.

Dore, Alagnon, Sioule, Couze ont beaucoup donné cette année  encore et la pause qui s’annonce aura nul doute un effet nécessaire sur des rivières dont la destinée n’a guère changer au fil des ans.

Si ailleurs dans le monde, l’eau est devenu prétexte à la joie d’un espace récréatif ou chacun s’amuse, se tolère, ou le vivant est admiré pour sa rareté,sanctuarisé sans besoin de reglement. En 2016 la réponse aura été claire notamment sur la Sioule. La pêche à la ligne  pour certains n’est que le prétexte à semer la mort.Le moindre espace où  l’on s’aviserai à penser que la chose puisse être diffèrent doit être éradiquer.La nature n’a de valeur, de saveur qu’une fois qu’elle orne à merveille la table de quelques invités.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Promesse d’une destinée de nos rivières qui ne laisse guère de place à d’autres visions, une chose est sûre. Dans un siècle qui se veut de plus en plus contraignant, ou nos besoins se font au détriment de la nature, je veux bien mettre à la table de poker, ce pari que je fais maintenant :

A trop croire que nos rivières doivent rester de simple garde-manger, à continuer à faire du loisir pêche un acte prédatif nous donnons légitimé à toutes les autres formes de destruction.S’il faut choisir, notre temps préféra  sans nul doute se priver des pêcheurs que des paysans, des fabricants d’électricité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi ce constat est probablement la raison qui me pousse comme un Pantagruel à déguster sans limite ces  heures d’une pratique dont j’ai l’impression de vivre le déclin.

Le 18 septembre ne sera que prétexte à changer de destination, de recoin, d’envie. Du pêcheur de courant, je chercherai les grands plats de l’allier et autre pool dans l’espoir de croiser un partenaire de jeu dont la fragilité ne cesse de m’émouvoir.

Le Sieur thymallus invite à sa traque jusqu’à début de l’hiver et le simple fait  d’imaginer une partie de pêche sous les flocons de neige regardant de minuscule olive se faire happer par des museaux gloutons suffirait largement à mon bonheur.

ombre

Pourtant l’Auvergne est terre de diversité. Après des années de disette, la pêche en réservoir retrouve de la superbe avec la multiplication des sites.

Fort d’un succès qui ne dément pas,  le lac de Malaguet annonce sa réouverture après la pause estivale pour les jours à venir. A la lisière de nos départements, Noirétable proposera sa saison automnale à partir du 10 septembre et Usson en forez à partir du 24 septembre.

Sur nos agendas de pêcheur afféré, nous pouvons aussi noter un rendez-vous qu’une fois encore je louperai mais dont je garde un souvenir indélébile :

La coupe de la haute Loire au lac du Bouchet le qui aura lieu le 24 septembre.

Pour s’inscrire : C’est ici

lac du bouchet

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seul .L’annonce de l’ouverture d’un nouveau réservoir à la périphérie clermontoise aura vite fait d’activer notre curiosité.Malgrés une date précise non définie à l’heure où j’écris ses lignes, le domaine de Gerris aux Martres de Veyre proposera un plan d’eau de 4/5 hect dès le mois d’octobre. A tester sans nul doute même si à 45€ la journée de pêche, il va falloir offrir une qualité extraordinaire pour positionner ce réservoir face à une concurrence de produit de grande qualité.

Le site du Domaine de Gerris : C’est ici

domaine de gerris

Enfin parmi les moments que j’attends avec hâte, il est sans nul doute celui de trainer mes noyées à Banson.

Passer une journée à Banson : C’est ici

Sans titre 1

L’autonne reste pour moi cette période exceptionnelle ou  la pêche en noyée en lac est un vrai regal.D’une barque, en float tube ou du bord, le plaisir de quelques stripping sur un train de noyée, la sensation d’une touche lourde d’un arc combative, cette pêche reste un must qui colle parfaitement à l’atmosphère de nos terres auvergnates.

en action de pêche (16)

Pour conclure, comme une petite révision, je vous propose ma façon d’appréhender cette pêche en lac à travers une vidéo realisé à Banson.(Ps Monter le son, je n’avais malheureusement pas de micro externe)

 

 

Un coin tranquille

Il est de Sioule, d’innombrables visages qui agrémentent nos saisons de pêche.

Du petit ruisseau sur le plateau ou l’on pêche en sêche à la surprise au immense plat ou l’attend d’improbables gobages entre chien et loup, il en est un que j’affectionne particulièrement une fois l’été venu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est le pays des agrions, des libellules, de petites fleurs blanches qui dépasse de l’eau. Le pays des milles herbiers ou chaque recoin de la rivière se voit prisonnier d’un immense tapis de verdure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En ces lieux alors que la rivière est devenue propice  à la foule estivale, peu de monde affectionne la complexité des rendez-vous qui nous attendent.

La pêche se fait difficile .Il faut chercher au milieu des herbiers la moindre faille pour espérer une belle rencontre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lorsque le soleil d’aout est devenu trop inconfortable à l’activité des poissons, ou le seul  moment de la journée se résume  au célèbre dernier quart d’heure, ils ne sont pas nombreux qui osent  les défis de ces secteurs en pleine journée.

Sans titre 1

En nymphe, on s’accroche, on casse, on remonte, on s’agace, on s’énerve, on rage, on se désespère de trouver la bonne  derive.Mais on est seul  et cela n’a pas de prix.

en action de pêche (11)

J’aime la solitude, j’aime profiter du spectacle de la nature sans être dissiper par le brouhaha de mes contemporains. Flâner, écouter le bruit des oiseaux, m’assoupir quelques instants au coin d’un arbre, rêvasser d’impossible créature au milieu de cette prairie aquatique, ainsi se raconte mes journées de pêche en été.

Beaucoup ne comprenne  guère pourquoi j’adore pêcher seul  à cette période de l’année pourtant  j’ai appris au fil du temps  que la nature ne pouvait se comprendre qu’à travers le silence d’un instant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A L’heure de l’étiage venu, à ce moment précis ou la pêche se fait délicate, ou la moindre perturbation raisonne comme un handicap, je dois l’avouer, je suis égoïste  de la rareté d’une émotion.

Nul bruit ne pourrait venir ternir le plaisir de comptempler cette truite qu’échappe de ma main .

 

Une réedition du livre : »Les merveilleux ephémères des rivières de france et d’ailleurs »

Il y a quelques années parcourant la bibliothèque d’un ami, j’avais eu la surprise de parcourir un ouvrage d’une beauté rare. Dans mes mains je dévorai la première édition des « Merveilleux Ephémères  des rivières de Frances et d’ailleurs »

image1Malheureusement rapidement mon enthousiasme avait laissé place à la déception et au désespoir d’un jour posséder  ce superbe livre dont l’édition était épuisée.

Courant 2015 lorsque j’appris qu’une nouvelle édition allait peut être voir le jour, rarement l’attente se fit si longue.

Je me rappelais  la beauté des planches, le détail des dessins, la qualité du papier .Un bel  objet de passionné pour des passionnés de pêche à la mouche, ainsi pourrait être résumé ce livre.

Sans titre 1

Depuis la nouvelle a pris forme  et en ce mois d’aout nous avons la chance de pouvoir commander la  deuxième édition (500 exemplaires numérotés) plus riche de quelques pages (288pages).

sans-titre3

Il nous faudra attendre encore quelques jours d’ici à septembre mois de la sortie officiel mais nul ne doute déjà que ce livre sera l’un de mes plus beaux cadeaux d’anniversaire.

Commander la deuxieme édition :http://troel.free.fr

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme