Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Au pays de Margaritifera (Ance du Nord)

L’Auvergne et le Puy de Dome offre l’une des plus belles opportunités d’aller à la rencontre d’un des derniers sanctuaires en France de Margaritifera Margaritifera.Nom bien compliqué pour parler de la Moule Perlière.

Base Documentaire : Etat des populations de moule perliére en Auvergne

Bio indicateur de première envergure, chaque zone ou le belle animal est encore signalé invite à la prise de conscience de la nécessité de protéger à l’extrême ces lieux rares. Voici peut être l’une des manière les plus enthousiastes d’aller à la conquête de l’Ance de Nord.

Base Documentaire : Site Natura 2000/Riviére à Moules Perlieres Ance du Nord et Arzon

Fille du Forez,site natura 2000 je vous invite quelques minutes à suivre mes pas sur les berges de ce joyau à travers quelques photos commentées

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Prenant sa source sur les monts du forez environnant, j’avoue être enchanté à chaque visite par l’un des secteurs que j’affectionne le plus.Raffiny et son no kill, exemplarité de la volonté d’une aappma de notre département à offrir aux pêcheurs un site à l’image de la rivière. Près de 4km, hommage à la hauteur de la rareté des lieux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Coulant sur un lit de gravier à travers une frondaison abondante, la pêche ici se fait  appliquée. Le moindre pas un peu trop lourd met le petit monde de la rivière à l’aguet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

D’une profondeur assez faible l’Ance du nord est à mon gout l’un des sites très intéressant pour initier nos jeunes à la pratique de la pêche. A la fois exigente mais surtout envoutante d’un cadre qui sublime les émotions, l’Ance montre que la nature en France n’a guère à rougir d’ailleurs que l’on pense si parfait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temps d’une partie de pêche vous pourrait aller vous casser les dents sur un petit gobage retord, juste là en bordure de berges. Maitre thymallus garantira de vous offrir un adversaire à la mesure de pêcheur qui recherche bien plus que le simple fait d’impressionner leur contemporains.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour conclure ce modeste intermède, je ne saurais vous donner qu’un seul conseil. Celui de prendre 5 minutes, de vous assoir là, au milieu de la prairie. Seul au monde, au cœur d’une auvergne dont je ne cesserai d’en vanter la beauté et les charmes, laissez se fondre les bruits des oiseaux, le chant de l’eau qui roule sur le rocher. Ressentez la poésie de ces instants si anodins et pourtant si précieux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même. »
Georges Sand

Escapade Lotoise :2 Heures à tuer

Il est une rivière que je croise dont la saveur est toujours très particulière.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Terre de mes origines, la Dordogne Lotoise aux environs de Puy brun/Carennac coule dans des lieux où chaque recoin s’agrémente d’un récit de pêche qu’un ancien du village a livré en pâture à ma rêverie halieutique.

Si grande, si majestueuse, pourtant si familière, la Dordogne reste cette magnifique, joyau en terre du milieu. Coulant parmi les plus beaux villages de France, de Beaulieu au pays de gabarre, de Carennac aux gravières de Gintrac, j’avoue être à chaque fois envouté par la beauté des paysages.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une halte à Tauriac, histoire de me replonger dans mes balades enfant sur le bord des escouanes.Que l’endroit a bien changé au fil du temps .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les couanelles sauvages ou chaque souche cachait un brochet ont laissé place à un bras si paisible ou seuls quelques vairons trahissent une vie qui ici aussi se fragilise.

« Il n’y a plus rien »annonce l’ancien assis sur son banc. Litanie immuable de nos aïeux qui ont tant connu de chose.Le paradis s’en est allé sous la joute des tractopelles laissant  quelques panneaux pour seul héritage.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Plongé à travers d’innombrable conte et légende piscicole depuis ma plus tendre enfance, j’avoue que cette Dordogne me livre à chaque fois ce sentiment mitigé.

Evitant l’affrontement et la comparaison avec d’autres temps, je préfère bien souvent à une partie de pêche, une salade périgourdine et son petit toast de foie gras.Mais avec l’age qui arrive, le nécessité de faire un peu d’exercice après quelques bonnes bouchées me fabrique petit à petit la parfaite excuse pour faire un tour à la rivière.

2heures à tuer, 2 heures pour revenir en enfance.2 heures à communier seul au bord de l’eau comme le fessait naguère mon grand pêre.Comme le vélo que l’on n’oublie pas, je retrouve rapidement mes marques. Lire une grande rivière n’étant en somme qu’une affaire de division.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le niveau de la rivière est un poil tendu et l’hésitation d’une stratégie à mettre en place gâche les premières minutes de notre rencontre. La noyée sur la gravière me semble être la garantie de prospecter de l’espace. Pourtant la belle veine d’eau à l’aval annonce la promesse d’aller à la rencontre d’un des habitants renommée des lieux : Maitre Thymallus.

Choisir sera le plus dur car lorsque le temps est compté, la pêche se résume souvent à la capacité d’être là où il faut quand il faut .L’une des premières dérives m’offre ce que je suis venu chercher, un petit ombre d’une 15aine de centimètre, arguant à la commissure la lèvre cette nymphe coloré à la mode espagnol. C’est sur ici il y a un banc d’ombre.

Mais faute de soleil sans qui l’ombre se fait rare, la bonne surprise d’un coup de tête plus puissant m’invite à croiser le fer avec l’une des superbes truites qui habite le secteur. La beauté de la belle n’a égale que la force avec laquelle elle m’échappe des mains pendant que je l’invite à immortaliser notre rencontre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La proposition que nous fassions ensemble un selfie tendance ne semble guère l’avoir enthousiasmé. Pourtant Narcisse m’avait livré tous ces bons conseils. J’avais acheté quelques extensions de bras, trouvé à bas prix sur eBay. Je mettais entrainé avec un poisson carré du congélateur, le fesant passé pour un cabillaud plus gros que la célèbre sardine de Marseille .J’allais  pouvoir revenir de ce pas au village, fier comme Artaban, démontrant le grand pêcheur que j’étais devenu.

Satané ingrate à qui je voue tant d’heure, miladiou di diou, dirait sans nul doute mon grand-père, je me retrouve là tout penot.La pauvre image d’une truite posé sur le fond de l’épuisette comme mon humble performance.

Alors amis lecteur, je vous demanderai à partir de maintenant de faire preuve d’imagination.

Je vous raconterai avec l’accent qui va bien, l’histoire improbable mais pourtant tout à fait vrai de ce pêcheur qui fut emporté par une belle journée d’aout dans les profondeurs de la Dordogne par une truite grosse comme une oie que l’on avait gavé pendant tout l’hiver. Pour faire passer la pilule, nul ne doute qu’un petit ratafia de pays saura à coup sûr vous enlever les derniers doutes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et si comme moi, vous préférez à tous les selfie du monde où l’on se préoccupe plus de sa petit trombine que de la manière dont on met en valeur l’émotion et la beauté d’un poisson. Si vous préférez à cela , un bonne histoire que l’on se raconte sur la place du village , faisant pâlir le célèbre adage :10 pêcheurs et 10 chasseurs égal 20 menteurs. Alors n’hésitez pas , je crois bien qu’il me reste un peu de ratafia dans la cave.

 

 

Quoi de neuf

L’été posera-t-il enfin ses valises au cœur de notre Auvergne.

Les pluies  de juillet auront bien compliqué la vie de nos territoires .Ceux-ci auront souffert durant cette période d’un tourisme en berne.

7714 (7)

Principal axe de développement pour certains, la pêche représente aujourd’hui l’un des moteurs qui guident nos contemporrains dans le choix de leur destination de vacances.

Une activité pêche qui ne cesse à l’échelle national de prendre de l’importance et de construire un véritable empire économique .Un volet que la FNPF a mis en valeur à travers son dossier « Economie, social et environnement , le poids dela pêche »que je vous invite à consulter.

http://www.federationpeche.fr/_m6_comm_presse/_docs/publication/Peche_Mag_13_BD.pdf

A l’échelle locale, l’impression reste souvent que les choses apparaissent bien différente. J’en veux pour preuve l’exemple qui me vient à l’esprit de cette fête de village ou l’on aura tout fait pour s’assurer que l’aappma locale ne soit pas partis prenante des festivités.

Pourtant même si le gateau semble allechant , il apparait prématuré aujourd’hui dans bien des secteurs de pêche de promouvoir sans avoir réussi à mettre en place les outils d’une gestion capable de répondre aux attentes mais aussi garantissant l’échec des dérives passées.
En cela l’enquête menée actuellement au titre de SMADC par Jean Baptiste Faure sera un outil fondamentale.Mettant en valeur l’importance de l’activité pêche sur la vallée de la Sioule », elle démontrera (je l’espère) le rôle et l’impact économique que pourrait avoir la pêche en pays de Combrailles. Je ne peux donc que vous invitez à remplir ce document.

https://docs.google.com/forms/d/1Fkv_FSR_nxeQALCTWLDO9DizYnKr03WSBz7e8KJxnpA/viewform

Mais au-delà de cette vallée, c’est bien l’ensemble de notre patrimoine halieutique qui mérite que l’on s’attarde quelques instants.
L’espace d’une lecture, je vous propose quelques invitations à travers de nouvelles fiches parcours d’Auvergne Passion Mouche. Allez à la rencontre de la richesse de notre patrimoine pour en percevoir la nécessité de le protéger.

7714 (3)

Aujourd’hui fesons une halte en pays des Couzes à travers le parcours no kill de Chidrac.Un clin d’œil plus loin nous voici partis en Terre du Livradois Forez pour aller à la rencontre d’Olliergues.Demain nous partirons probablement sur les hauteurs du nouveau no kill de la Dordogne.

Fiche Parcours Dore « Au coeur d’Olliergues »:http://auvergnepassionmouche.fr/fiche-parcours-dore-au-coeur-dolliergues/

Fiche Parcours Couze Pavin:http://auvergnepassionmouche.fr/fiche-parcours-couze-pavin-parcours-nokill-de-chidrac/

Ainsi se construit une saison de pêche. A travers les « chez soi » ou l’on est sur de tout, et les « ailleurs » véritable bouffée d’oxygène de nos pratiques halieutiques qui ont tant besoin d’inconnu et de nouveauté.
Nul ne doute qu’en rentrant de vacances, lorsque l’affreux collègue trop fier de vous conter ces vacances idylliques sur une plage pleine de cocotier vous narguera de cette prose dédaigneuse ….

Alors Quoi de Neuf ????

77141

Répondez-lui simplement …..Je suis allé à la pêche dans le Puy De Dôme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Fiche Parcours Dore :Au coeur d’Olliergues

Fiche Parcours Dore : Au cœur d’Olliergues

 

Rivière : DORE(63)

Secteur de pêche : Olliergues

Carte :

Capture

Peuplement : Truite et Ombre

7714 (4)

Règlementation :
Interdiction de conserver du poisson

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Description :
L’accession aux parcours se fait par une petite route sur la gauche en sortant d’Olliergues en direction de Courpiere. Pour empreinter cette route qui conduit au stade d’Olliergues, il faudra être très vigilant dans le virage.
Arrivé en bas, vous pouvez vous garer au niveau du stade. Le parcours débute ici.
La Dore se présente ici sous la forme d’une rivière d’une 20 aine de mètre de large alternant portion rapide et portion plus calme. Si l’aval de la zone s’engorge au fond de la vallée, c’est en montant au-delà du pont de chemin de fer que l’on entre véritablement au cœur du parcours qui offre un panorama sur la ville d’Olliergues.
La premier partie, bordé par un enrochement en rive droite invite à la prospection en nymphe au fil dans les quelques gours profonds et les bordures en ciment.
En poursuivant encore à l’amont, on trouve une partie plus sauvage au milieu de rocher qui offre autant d’abris capable de cacher une belle truite de la Dore.
On termine la prospection de la zone en arrivant au niveau du seuil d’Olliergues qui offre les belles journées d’été lorsque la rivière est basse l’occasion de s’essayer à la pêche à vue.
Ainsi se cloture cette invitation à découvrir ce secteur de pêche et à poursuivre l’aventure pêche sur la riviere Dore.

entete800

Fiche Parcours Couze Pavin : Parcours de graciation de Chidrac

Fiche Parcours Couze Pavin : Parcours de graciation de Chidrac

 

Rivière : COUZE PAVIN (63)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Secteur de pêche : Chirac (parcours no Kill)

Carte :

7714 (10)

Peuplement : Truite

Règlementation : Parcours No Kill /Pêche Mouche et Toc Hameçon simple sans ardillon

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Description :
D’une longueur de 1000 m ce parcours invite à la découverte de l’un de nos belles rivières du Puy de Dome.Le parcours de graciation de Chirac fait partie des précurseurs de notre département à offrir aux pêcheurs des parcours « passion ».
L’accès de celui se fera à partir du pont routier de Saint Vincent à l’amont et à l’aval à partir de la passerelle piétonnière de Chirac.
D’une largeur d’une 15aine de mètre la Couze Pavin roule ici des eaux claires et encore très fraiche même durant la période estival.Il représente un secteur très intéressant notamment l’été au coup du soir.
Alternant des courants vifs et des parties plus calmes, la pêche en sêche/nymphe se marie merveilleusement avec l’atmosphère des lieux. A noter La présence d’une frondaison assez marqué qui offre une pêche technique ou il faut mêler les approches silencieuses et la dextérité du geste.
Ce parcours condense en quelques mètres toutes les qualités qu’un pêcheur à la mouche se doit de posséder pour appréhender nos rivières auvergnates. Il apparait aussi comme la porte d’entrée vers une découverte plus poussée de la Couze qui se révèle être encore une excellente rivière.
Plutôt que des longs discours, je vous invite maintenant à rendre visite à de très sympathique parcours.

entete800

La saison avance

Les vacances sont finis et l’on reprend bien vite les bonnes habitudes. Après ces quelques jours de pause, le gilet laissé à l’abondon sur son vieux cintre retrouve enfin le chemin de la rivière.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temps a passé si vite cette année que s’en s’apercevoir nous sommes déjà arrivé dans la dernière ligne droite. Dans un peu plus d’un mois la saison 2014 1er cat sera derrière nous. L’impression qu’il faut gouter à 2000/100 ces quelques minutes qu’ils nous restent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après un début d’année ou l’inquiétude d’un manque d’eau avait pointé le bout de son nez, Juillet aura fait mentir tous les pronostics. La Dame des Combrailles ne déroge pas à la règle et roule des eaux bien chargé pour la saison.

Capture

Pourtant en guettant les quelques trouées fastes que dame nature et surtout la fée électricité nous laisse, la Sioule démontre son potentiel comme ce superbe poisson pris par Jérôme durant notre séance de pêche de mercredi.

IMGP0312

Une session auxquelles même les charbonniers des lieux auront à cœur de lui rendre passionnante.

IMGP0324

Démontrant que ces jours de pluie, d’eau haute et de baisse de la sollicitation ici comme ailleurs auront probablement permis de garantir une fin de saison moins morose qu’à son habitude. Aout signant souvent les heures les plus compliquée de l’année. La récompense du pécheur reste dans l’émotion d’une rencontre.

IMGP0338

Instant trop court, des secondes que l’on dévorent .Je ressent alors le parfum, l’odeur, la sensation de ce poisson qui glissent entre mes mains avec l’intensité des choses dont on sait qu’elles vont bientôt nous manquer.

La fermeture approche à grand pas ………………………….

Ps:Merci à Jerome Chicard pour les images qui ont servis à cet article.Resumé de nos jours de pêche.

Au pays des Huitres

C’est le temps des vacances, d’une pause dans mes ballades auvergnates. Je quitte pour quelques jours la Sioule et autres partenaires pour partir à la découverte d’une nouvelle contrée de pêche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un intermède ou la dame des Combrailles a livrée quelques beaux poissons à des pêcheurs affrontant des conditions bien inhabituelles pour la saison avec un mois de juillet ou les débits dépassant les 20m3 se sont fait la norme. Un terrain d’entrainement parfait pour Vincent. L’appel des grandes et puissantes rivières américaines l’ont conduit vers un voyage dont le carnet de route nous invite chaque jour à le suivre dans ses péripéties.

Le carnet de voyage de Vincent :http://etaumilieu.blogspot.de/

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au fil des kilomètres, l’atmosphère des embruns océaniques se fait sentir .Il est temps de s’arrêter pour une quinzaine de jour au pays des huitres. De Marennes à Royan je m’apprête à découvrir un terrain de jeu dont les dimensions me perturbent déjà.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vacances familiales, les heures se font très courte, trop courte pour prospecter l’immense étendue qui se livre à mon regard. Je dois cibler des secteurs de pêche très précisément auxquelles mon manque de culture de la pêche en mer livre l’incertitude d’être là où il faut.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Du chenal de la Tremblade ou les ostréiculteurs partent sur la Seudre à la rencontre de leur parc à huitre. Des zones propices qui livre l’émotion des premières touches même si la progression à travers l’argile se révèle très compliquée. Combien je regretterai de ne pas avoir eu d’embarcation pour parcourir cet estran qui m’aura semblé être l’un des meilleurs territoires de pêche durant ce séjour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au rocher ou s’échoue dans le fracas de la marée l’écume des vagues. Des heures fastes pour les pêcheurs en surf casting qui m’auront pris souvent pour un hurluberlu de touriste accroché à d’hypnotique espoir que ma mouche fut engloutis si près du bord. Je dois me rendre à l’évidence, lancer au large un plomb de 150gr est apparu rapidement comme la ressource la plus pertinente pour toucher quelques maigres et bars dans le soleil coucher de Saint Palais sur Mer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ne restez plus peut être que de tenter en mode tenkara d’ingrat mulet qui se jouèrent de ma patience dans le port de la Palmyre. Satané taquin qui firent du sieur kikinou , l’objet de leur grande méprise à ne pas être pris pour les dindons de la farce.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Finalement je ne suis guère surpris d’une réussite en demi-teinte ou je dois bien l’avouer seules quelques prises modestes auront su combler le pêcheur à la mouche que je suis.Pêcher en mer autrement qu’en attendant de longues heures sur les plages la canne tendu vers l’océan nécessite sans nul doute des longs moments de traque qu’un planning de vacances chargé peine à liberer.Pourtant je me satisfais d’avoir découvert un autre territoire de pêche que j’appréhenderai aujourd’hui avec plus de sérénité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi s’acheve la route des vacances. La dernière halte se fera sur les berges de la Touvre. Une pause pour mettre un visage sur l’une des plus impressionnantes scalimétries de notre pays. On se reverra.

DSC_6777

Enfin les premiers volcans apparaissent à la fenêtre .Le Puy de Dôme se dressent au détour d’un virage. Je suis de nouveau dans mon Auvergne. Prochain voyage en Terre Inconnu dans quelques semaines pour un nouveau défi : Tenter un silure à la mouche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De la jeunesse sur la Sioule

C’est au cours de la semaine dernière que nous avons eu la visite sur la Sioule d’un groupe de jeunes pêcheurs venus d’Allemagne. A l’initiative de Vincent, leur professeur, 4 jeunes d’un lycée français ont passé quelques jours à la découverte de la pêche dans notre secteur.

IMGP0180
Un périple qui les a conduit tout d’abord sur les berges du réservoir de Banson ou quelques Babarottes ont fait de ce rendez-vous l’un des moments les plus intenses de leur visite. Notre Jéjé dont la disponibilité ne se dément guère, pris quelques heures pour échanger autour du montage de mouche.

IMGP0170

Vint ensuite la rencontre avec la belle des Combrailles

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Même si malheureusement les conditions de pêche ne furent pas au meilleur. La rivière offrant un débit de 14m3 qui aura rendu ces heures bien difficiles.

L’enthousiasme de leur jeunesse aura vite fait de balayer les moindres nuages dans le ciel. Des moments d’échange autour de la pêche à la mouche à travers des générations qui s’entrecroisent. Les interrogations de ce jeune homme dont la passion transpire à chaque fois que sa mouche se pose sur l’eau.

Sans titre 2

C’est en regardant le spectacle de ces 4 garçons dessinant des arabesques dans l’atmosphère tiède d’un soir d’été sur ma rivière de cœur que je perçois les espoirs que nous pouvons avoir dans les générations qui arrivent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre responsabilité est immense de ne pas les décevoir, de leur permettre encore demain de trouver là à porter de waders ce que nous avons aujourd’hui à nos pieds. Nul doute qu’a notre différence , des longs discours et des belles théories ils s’épargneront tellement convaincu que la pêche est bien plus. L’un des moyens qui nous reste pour prendre la mesure des choses qui nous entourent, de la beauté de la nature, de la nécessite de protéger cette équilibre si fragile.

Alors là assis dans le soleil couchant, au milieu du crépuscule qui vient endormir la vallée, seul reste des mots qui raisonnent.Ceux d’un jeune homme venu de si loin pour aller à la rencontre de notre Sioule

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
« La pêche a changé ma vie »…………..

 

Alevinage:Billet d’humeur

Depuis plusieurs années , l’AAPPMA de Châteauneuf les bains soutient ses populations de truites fario par l’apport de juvéniles pré-estivaux de souche issue de la pisciculture fédérale du puy de dôme.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce samedi avait lieu l’alevinage à hauteur de 35000 individus sur nos lots de pêche .Une opération de grande envergure qui mobilise les bénévoles de notre aappma.Un travail important qui vise modestement à répondre à l’un des principaux facteurs limitants de la vie de la rivière : Un manque cruel de surface utile disponible pour les poissons sauvages en zone de frayère.
Une réponse immédiate à une évolution de l’écosystème de la Sioule qui passera dans les années à venir pour la remobilisation des tributaires. L’un devant accompagné l’autre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais au-delà des débats sur l’intérêt de ces protocoles et des contextes qui conduisent à ces choix, ce rendez-vous est aussi le moyen de percevoir la différence entre des pécheurs uniquement consommateurs de travail des autres et ceux qui sont prêt à s’engager concrètement dans la vie de nos structures associatives.
Bizarrement d’ailleurs ce seront les mêmes que nous retrouverons le jour des nettoyages de ruisseau, le jour des assemblées générale. Les autres ayant toujours quelques choses de plus importants à faire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Billet d’humeur de l’inquiétude qui est la mienne parfois à me balader au bord d’une rivière ou je croise des dizaines de pêcheurs dont je reste convaincu que la capacité à s’investir pourrait déplacer des montages.Incompréhension la plus totale d’un manque de prise de conscience de la fragilité de notre rivière qui offre des images très perturbante comme ces cadavres de poissons(3) que je trouverai lors de ma partie de pêche d’hier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Stigmate probable d’une pratique en no kil qui reste malgré tout abrasive, je profiterai à travers cet article et en guise de conclusion de vous demander de ne pas hésiter à envoyer vos remarques,vos constats, vos observations faites au cours de la saison 2014 sur la boite mail de notre AAPPMA ou même à travers les outils de contact du blog.Merci à ceux qui feront cette effort.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La belle s’est endormie

Depuis plusieurs jours, au fil de nos sorties, l’impression que la rivière ne livre que le strict minimum sur les parties hautes de l’AAPPMA nous avait donné l’envie avec Vincent de filer vers l’aval.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAParmi les nouvelles qui sont passé inaperçu cette année, la fusion-absorption de l’AAPPMA la Fario des Combrailles par l’AAPPMA la Truite de Châteauneuf les bains a conduit à voir naitre une grande AAPPMA sur notre riviere.L’exemple de la capacité de notre territoire à pousser vers une vraie gestion par bassin. La vision aussi que l’on doit dépasser les clivages pour arriver dans l’avenir à mettre en place des politiques ambitieuses.
Maintenant la balle est dans les camps des pêcheurs qui devront montrer qu’ils sont en capacité de s’investir pour améliorer les choses. J’espère vraiment que nos prochaines réunions, nos prochaines actions verront une participation et un soutien important.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMais trêve de palabre, il est temps partir au-delà de Menât, poursuivant la route qui défile en rive gauche, l’arrivée dans les gorges de Chouvigny signe la limite entre le département de l’Allier et du Puy de Dôme.
C’est un secteur qui s’offre aux pêcheurs très différente de l’amont .Moins encombré par les herbiers, cette portion de rivière offre encore de belle population salmonicole et surtout représente l’habitat parfait pour maitre Thymallus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Plus large, plus puissante, elle est sans nul doute le terrain de jeu par excellence des traqueurs de grosses truites de la Sioule même si souvent la prise de ces individus trophées se fait très rarement à la mouche.

De grands plats profonds dessinent des rendez-vous à ne pas manquer pour les pêcheurs en sêche.La moindre éclosion met quelques poissons le nez en l’air comme ce fut le cas hier.Le frêle sulfure nous permettra d’apercevoir une magnifique truite en action.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUne journée que nous avons passé avec des prises régulières. Cela nous a permis de constater la différence de pechabilité d’un secteur moins sollicité que les risques de voir passer quelques canoés conduit les pêcheurs à déserter.

Malgré une population de truite plus fragile du fait de condition de milieu perturbé notamment en période estival ou la température de l’eau peut rapidement aller au-delà de la zone létale pour dame fario.Ces territoires de pêche méritent de ne pas être laisser à l’abandon. Avec une pratique très respectueuse,La Sioule aval reste une destination agréable à pêcher et pleine d’avenir. Peut-être un jour, verra-t-on sur ce secteur un parcours no-kill qui donnera encore plus de valeur à ce secteur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Concluant notre journée, nous retrouvons nos voitures sur le parking des Thermes. Epuisé par l’intensité d’une journée de pêche et oubliant ma canne, histoire de prendre du temps pour regarder la rivière, je fus happer par une tache blanche au fond de l’eau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Là, dans son linceul d’herbier, gise la magnifique truite de la Sioule.48 cm d’une vielle dame emportée par la mort. La vision d’une vie qui s’achève et dont les raisons peuvent être innombrables.
Pourtant comme Je l’ai déjà écrit ici, Je ne cache pas mon inquiétude pour la rivière en cette année 2014 qui aura vu très peu d’eau. Je reste intimement convaincu qu’au-delà de toute autre considération, la fragilité du vivant se trouvera exacerbé si la situation perdure et notamment autour de ces vieux individus plus enclin à subir la pression de temps qui passe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pour conclure, le 28 juin, notre AAPPMA pratiquera un soutient de ces populations salmonicoles autour de juvéniles pré-estivaux qui auront comme finalité de répondre modestement à un contexte patrimonial perturbé. Et surtout à l’un des handicaps majeurs de notre rivière : son manque cruel de zone de reproduction efficace. Mais nous en reparlerons bientôt…..

 

 

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme