Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Assemblée générale 2017 Aappma Montfermy-Chadpes Beaufort

La rivière, toujours la rivière, la rivière encore, ainsi pour s’introduire le fil conducteur qui a guidé l’AG de l’AAPPMA de Montfermy Chapdes-Beaufort en ce dimanche 19 février.

Sous l’impulsion de personnes  extrêmement dynamiques, ce sont des échanges de grande qualité qui ont permis de motiver  de nouvelles têtes prêtent à s’engager sur ce territoire. Comme une motivation à défendre la Sioule autour d’acteurs  qui expriment à travers cette démarche leur attachement, préférant sans nul doute des actes plutôt que de longs discours. Ce sera d’ailleurs mon billet d’humeur, très amusé à destination (j’espère qu’ils se reconnaitront) de certains qui à longueur de Facebook,Twitter et autre, se servent de cette rivière pour exister, palabrant, commentant, affichant leur prétendu maitrise, ayant toujours une chose à dire .Tous ces commentateurs qui ont toujours une bonne excuse pour briller de leur absence lorsque vient réellement le temps de l’action

Une action qui se sera concrétisée par un moment privilégié que j’aurais vécu une fois encore avec Vincent. Comme une rêve, une ambition, une vision, comme l’expression d’innombrables heures que nous aurons passé ensemble à pêcher cette rivière en imaginant l’avenir. De modeste panneau qui a minima démontre la maturité d’un monde de la pêche qui aujourd’hui accepte de plus en plus de montrer l’exemple , capable de faire des efforts  au lieu de stigmatiser d’hypothétique ennemis dont on sait que notre influence sera toujours très modeste.

Ainsi s’il fallait conclure. Je resterai convaincu que la Sioule n’est peut-être pas la plus belle fille du monde mais dans le regard, dans le discours de ces passionnées qui passent tant d’heure à la chérir, elle hante encore des rêveries halieutiques pour bien des saisons à venir.

Assemblée générale 2017 de l’AAPPMA de Chateauneuf les bains : Une forte mobilisation

Ce samedi avait lieu l’assemblée générale de l’AAPPMA de Châteauneuf les bains.

Dans un contexte général qui conduit bon nombre de gestionnaire a acté le manque d’engagement de leur sociétaire, la  vision de notre salle avec plus de 55 personnes (soit près de 20% de nos cartes « adulte »)  démontre la volonté  de nos pêcheurs à être acteur de leur destin.

Combien aujourd’hui peuvent écrire de telle ligne actant la présence d’une foule si importante dans un contexte d’aappma rural qui ne vend pas des centaines de carte. Démonstration d’une vivacité  sans égal  donnant  du courage et de l’envie à des bénévoles qui travaillent  au chevet de la Sioule.

A titre personnel je ne rebondirai sur ce fait  que pour estimer que cette forte présence est un élément indispensable pour  la défense de nos rivières. Seule garantie pour permettre aux élus d’avoir une légitimité  .Prétendre que l’on peut obtenir des résultats sans mettre des pêcheurs dans nos AG est une erreur que commette certains responsables pour afficher un manque de soutien qui devrait les interpeller bien plus qu’ils ne le font.

Cette ag aura été le théâtre  d’ échanges parfois enflammés , enthousiastes , expression de notre passion , qui conduit notre aappma à devenir  une vrai  force de proposition.

2017 offrira  la perspective d’une gestion ambitieuse à travers l’augmentation de la TLC , la sanctuarisation des ombres  mais aussi un travail important  qui s’annonce autour de la rénovation de l’accessibilité aux  tributaires. Des thématiques récurrentes auront été  abordées comme le maintien d’un politique de soutien de nos populations sauvages ou la participation à divers évènements qui montreront le chemin de la nouvelle saison qui s’annonce.

Mais au-delà 2017 marquera surtout l’avènement d’une époque rare qui à l’échelle de la rivière voit naitre  une forte complémentarité  entre l’ensemble des acteurs gestionnaires de la Sioule à l’image de notre voisin : l’aappma des gaules reunies avec qui nos liens se sont resserré ces derniers temps.

 

Ainsi s’il me fallait conclure, je ne défendrai ici qu’une seule idée laissant probablement à quelques messies le sentiment d’être essentiel. La protection, la défense, l’avenir de notre loisir pêche n’aura aucun avenir sans une mobilisation de tous.

Images du jour

Trois photos comme des prétextes à prendre le temps d’admirer le vivant

Résumé d’une sortie de pêche ou la nature se  décline à travers la variance d’une robe. Collection hivernale d’un  monde animal qui tente parfois de passer inaperçu

Mimétisme d’un lieu de vie ou une truite pour se fondre, se faire oublier des pêcheurs,  a choisi de sacrifier quelques points rouges.

A la recherche des poissons trophées de nos réservoirs.

Si pour beaucoup, la pêche en réservoir ressemble à une solution de repli durant les mois d’hiver  pratiquant au cœur de plan d’eau ou l’intérêt se résume à la recherche  de quelques riquettes .Une pêche sans contexte intéressante mais dont j’avoue de moins en moins me satisfaire.

J’ai la chance d’avoir au porte de la maison, un endroit rare qui abrite au milieu de ces eaux, de veilles arcs  certes venues  de pisciculture mais dont l’age avancé leur a appris à se méfier des hommes.

Des poissons qui comblent mon envie de plier du carbone dans un département ou  les truites sauvages ne poussent à la vitesse d’un éclair .Des poissons trophées  dont la recherche, la quête  oblige à quelques sacrifices dans l’organisation d’une journée de pêche. Il faut savoir laisser de côté bien des techniques pour se concentrer souvent sur les plus lourdes , les plus adaptés à faire reagir de tels poissons .Sacrifier bien des touches , bien des réussites pour maximer ces rencontres qui ne doivent plus rien au hasard.Nul interrogation doit conduire à miser sur la chance.La pêche des grosses truites en réservoir restent un moment d’exception.

Je vous invite au cœur d’une de ces rencontres. Instant capté par ma go pro qui laisse comme un gout de retrouver bien vite ces émotions.

Des nouveautés au Lac de Banson

A l’occasion de la nouvelle saison 2017 , le lac réservoir de Banson a decidé de faire evoluer son offre.

Deux nouvelles formules sont proposées aux pêcheurs :
– Formule Sérénité : à 420 euros pour toute l’année vous offrant la possibilité de pêcher en illimité à Banson
Cette formule vous permet de venir n’importe quand et à n’importe quel moment de la journée quand vous voulez !!! Vous aurez de plus accès à la barque gratuitement (si celle-ci n’est pas réservée) et vous serez avertis avant tout le monde des nouveaux empoissonnements et pourrez en profiter une semaine avant l’envoi des mails.
Pour cette formule nous ouvrons les inscriptions dès réception de ce mail et nous bloquerons leur nombre à 30 formules maximum pour 2017.
Vous avez la possibilité de nous faire jusqu’à 4 chèques qui pourront être encaissés sur 4 mois consécutifs.
Par retour de votre inscription, vous recevrez par courrier une carte plastifiée à votre nom à présenter au garde.

– La Formule Passion : pour 70€, pêche illimitée pour un mois complet en illimité.
Vous pouvez vous décider à n’importe quel moment durant 2017, l’offre souscrite sera valable uniquement le mois de sa souscription.

De plus Vincent et Julien ont decidé de mener une politique d’encouragement auprés des jeunes publics.Des tarifs spéciaux seront accordés aux -16ans et aux clubs.Ils restent à votre entiére disposition.Vous pouvez les contacter à partir du site internet : http://www.peche-banson.com/

Un nouveau parcours labéllisé « Passion » sur la Loire

Steeve Colin, guide de pêche en haute Loire m’annonce la naissance d’un nouveau parcours passion sur la rivière Loire en 2017

Arrêté portant réglementation de l’exercice de la pêche en eau douce dans le département de la Haute-Loire pour l’année 2017 : http://www.haute-loire.gouv.fr/IMG/pdf/haute-loire_arretepeche_2017.pdf

Un parcours labélisé  sur  près de 12 km qui s’étalera du lieu-dit « le Cable » en aval du camping de Goudet jusqu’à la confluence avec la Gazeille (Communes de Solignac sur Loire, Chadron etGoudet).Un parcours ou le prélèvement des truites sera encadré par une fenêtre de capture. La taille légale de capture est fixée de 25 cm à 35 cm maximum. Au-delà toutes truites devra être relaché.Autre point règlementaire sur ce parcours le prélèvement est limité à 4 poissons/jours. L’ombre sera quant à lui en no kill.

Parmi les idées originales pour découvrir ce parcours et cette nature préservée, je ne résiste pas à vous parler de l’initiative de Steeve qui propose sa découverte à cheval. Des séjours trappeurs avec bivouac qui vous feront vivre des emotions rares au cœur d’une vallée sauvage

Découvrir l’univers et le site internet de Steeve Colin : http://www.emotionpeche.com/

Des nouveaux parcours de graciation en Creuse/Focus sur l’aappma de Gueret

2017 verra de nombreuses modifications règlementaires partout en France. L’arrivée de nouveaux textes législatifs aura permis en particulier de voir naitre la maille à 30 cm sur quelques rivières .Mais au-delà, cette nouvelle saison a conduit certaines fédérations à faire évoluer leur offre pêche. La fédération de pêche de la creuse offrira pas moins de 7 parcours no kil sur les plus belles rivières du departement.Une destination à ne pas louper.

Site internet de la fédération de pêche de la creuse :http://fdpeche23.wixsite.com/peche23

Liste des 7 parcours no kill en Creuse

1-Parcours « La Creuse et La Beauze »/Aubusson.Longueur du parcours : 1300m

2-Parcours « La Gartempe »/La Chapelle- Taillefert / Saint Victor.Longueur du parcours : 1500m

3-Parcours « La Gioune »/Gioux – Croze.Longueur du parcours : 3500m​

4-Parcours « Le Pic »/Tourtoulloux.Longueur du parcours : 2500m

5-Parcours »La Tardes »/Bonlieu.Longueur du parcours : 3000m​

6-Parcours « Le Thaurion »/La Rigole du Diable .Longueur du parcours : 2500m​

7-Parcours « Le Verraux »/Le Moneyroux.Longueur du parcours : 1500m

Lien vers la description des parcours de la Creuse : http://fdpeche23.wixsite.com/peche23/copie-de-parcours-loisirs-1

Je  tiens à remercier  François Gruau, administrateur de l’aappma de Gueret qui m’a fait passer ces informations ainsi que les photos, occasion d’un focus pour le travail de son aappma.

Laissant la place à une description qu’il nous livre sur le joli parcours de graciation de la Gartempe .Parcours de 1500m dont les limites sont figurées par des ponts : Limite Aval: Pont de le Ribeyrolle d’en bas, Limite Amont: Pont du camping de la Chapelle-Taillefert. La rivière est assez technique à pêcher (arbres au-dessus de l’eau) mais de nombreux coups sont accessibles aux débutants.

L’accès est facile car la route suit la rivière sur une bonne partie du trajet.

La taille moyenne des truites est de 20/23cm avec quelques sujets de 30cm ou plus.

La dernière pêche électrique montrait déjà une belle quantité de poissons.

Site internet de l’aappma de Gueret : http://www.aappmagueret.fr/

Pour conclure je profite de l’occasion pour vous indiquer à tous qu’auvergne passion mouche vous est ouvert.Si vous souhaitez me faire passer des infos, je serai ravi de les publier.

 

 

Intermède frigorifique

Depuis 2012 , il n’a jamais fait aussi froid

L’occasion de retrouver la torpeur de nos ruisseaux pris dans la glace.Images rares d’une nature qui se fige

Prisonnière  d’un paysage qui s’habille en noir et blanc

 

RISE 2017 : Pensez à réserver vos places pour les Ancizes

Le temps file à grande vitesse alors quoi de mieux qu’une semaine après l’ouverture de se retrouver tous au cinéma la Viouze des Ancizes pour admirer les images du RISE 2017.Pour vous mettre l’eau à la bouche un teaser qui en dit long sur la qualité de la tournée 2017.

Projection le dimanche 19 Mars 2017 à 14h30

JUNGLE ANGLER SHORT 2016 FLY FISHING FILM TOUR TRAILER from Capt Jack Productions on Vimeo.

Pour réservez vos places : c’est ici

Retour sur la 28eme edition du CNPL.

C’est fini.Le CNPL a fermé ses portes. Grande  messe de la pêche en France qui aura une fois de plus rempli la halle de Clermont-Counon avec des chiffres de fréquentation proche de ceux des années précédentes et cela  malgré une météo perturbée. L’occasion de vous faire maintenant un retour sur cette 28eme Edition.

Une édition dont le moucheur que je suis pouvait se réjouir à l’avance avec une thématique « mouche » qui devait apporter un plus pour les adeptes de l’arabesque. Un salon qui allait se décliner autour de deux évènements importants : La présence du RISE et de ses films et la finale du championnat de France de montage de mouche. Une finale qui à mon avis n’a jamais eu autant d’impact médiatique capable d’attirer des supports comme Seasons, France 3 Auvergne.

Regarder le 19/20 de France 3 Auvergne :http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/emissions/jt-1920-auvergne

Démonstration  de la pertinence des choix qui ont conduit à voir ce championnat sur le plus grand salons de pêche en France, offrant une vitrine de promotion sans égal à la FFPS Mouche et à ses champions.

Un arrêt qui tranche avec l’atmosphère globale de certains stands. Des compétiteurs  bardés d’autocollant  placé sur quelques estrades, lançant de ci de là  dans un immense de brouhaha, micro à la bouche, hurlant, promettant le plus grand des brochets.

Lignée directe d’une philosophie de nos salons de l’habitat ou le camelot du coin vous promet la perfection pour trancher vos carottes. Immense bazar , certaines allées du salon  ne ressemble plus guère à la realité.Des Bass-boat avec des moteurs de 300ch  dans un département ou le plus grand plan d’eau fait à peine 500hect .A trop faire de paillette , certaines  sont devenus au fil du temps des entités phagocytantes dont les pêcheurs comprennent petit à petit qu’ils ne sont  plus que des cartes bancaires ambulantes venus en ces lieux pour leur faire briller les yeux autour d’une évolution qui me semble de plus en plus évidente :un manque d’authenticité.

Rarement l’espace mouche du salon ne m’a semblé si reposant, si agreable.Ce qui pendant des années est apparu pour les moucheurs comme la faiblesse d’un pratique incapable de trouver une place importante devient sans contexte une force.

Une espace autour d’une pièce d’eau,  agrémenté d’un ou deux float tube .Atmosphère tranquille de passionné ou la moindre halte vous convie à aller à la rencontre de gens qui vous conseillent, prennent le temps de vous faire essayer une canne avec  l’expertise des meilleurs d’entre nous comme Grégoire sur le stand JMC  ou Jean benoit sur le stand Angely fly.

L’odeur d’une soie, le bruit dans les anneaux d’une source de la Lozère qui à peine sortie de sa boite fait écouter son chant. Indispensable pause pour le fan que je suis de ce produit qui m’accompagne tout au long  de l’année et qui sans nul doute traversera l’atlantique dans mon sac de voyage. Principale coup de cœur du salon.

Prévision d’un périple qui aura été la porte d’entrée de ma ballade à la découverte de quelques produits comme une référence  de la marque Scierra : la canne Mile High.

6 brins pour une 9 pied. Un produit sans concession qui offre de très bonne sensation pour un multibrin dont l’interet principale se résume en une idée : faiblesse de l’encombrement.

Scierra , marque nordique, peu connu pour la majorité des pêcheurs que je côtoie et qui pourtant offre une gamme de canne  très étendu .Une gamme capable de répondre  à la majorité des exigences de nombreux pêcheurs pour des couts économiques maitrisés.

Autre nouveauté qui auront attiré mon attention : la Marryat Lx 10 soie de 6.Une canne qui pourrait venir compléter ma collection dans les années à venir même si je dois être franc je n’arriverai probablement pas à me résoudre à comprendre la raison qui a conduit ma marque fétiche à arrêter la fabrication de la 10 soie 6 tactical.

Evolution des gammes que l’on retrouve chez l’ensemble des fabricants qui tente de répondre à l’arrivée de nouvelle tendance comme JMC qui propose dans sa collection la venue d’un produit big-game à travers l’apparition d’une 8.6 soie de 15.

A l’opposée exprimant toute l’étendue de la variance de la pêche à la mouche, la prise en main d’une Soldarini hydrospyché 10 soie 2/3 vous propulse dans le monde de l’ultra light.

Une marque qui se décline autour d’une gamme complète de produit mouche. Un nylon pour lequel  j’ai entendu beaucoup de compliment. Des soies très fines à l’image de la « river compétition » à la norme FIPS, nouveauté au calibre 0.55 qui intéressera les competiteurs.Des cannes qui ont acquise une belle renommée et dont vous pouvez retrouver la distribution dans la boutique de Thibault Guilpain.Nul doute à découvrir.

Autre venue sur le salon qui mérite une halte reste la présence  de la marque Petit Jean et de ces etaux.Veritable objet d’art qui me donne à chaque fois l’immense émotion d’un jour posséder un si bel objet.

Même si je dois reconnaitre que je suis toujours surpris par le tarif des produits de cette boutique à l’image d’un Magic-Tools, simple pince qui m’aura fait  dépenser  40 €.

Démonstration que je tenais à répéter une fois encore pour certaines mauvaises langues qui pensent tous savoir. Auvergne passion mouche n’a pas de passe-droit  sur les salons ou ailleurs et je paye tous au prix fort  sans bénéficier de quelques ristournes.

Comme un vrai coup de gueule car je suis un peu lassé de ces conneries et de ce genre de conversation  agressive au détour d’une allée. Non je ne suis pas un guide de pêche qui me permettrai au nom d’avoir 3 client dans l’année de  mendier quelques pourcentages, non on ne me fait pas de cadeau à l’occasion du CNPL  juste pour avoir quelques lignes sur le blog.

Oui lorsque je parle, j’écris, je donne un avis, cela émane d’un coup de cœur sincère et de relation d’amitié tissée  au fil du temps avec des gens que  j’apprécie.

Oui cela permet surement  en aval de faire vendre quelques cannes, moulinets et autres .Oui j’ai conscience que la modeste audience de plus 1.5millions de pages vues /ans peut conduire certains à se poser des questions  voyant beaucoup de marque aujourd’hui apporté leur aide pour faire vivre des espaces de promotion.Oui je perçoit qu’ un article ou je cite des produits peut influencer des lecteurs. Comme je l’ai écrit à de multiple reprise je l’assume alors épargnez-vous notamment ce guide qui se reconnaitra de me faire une leçon de morale surtout lorsque l’on bénéficie soi-même d’un % chez quelques boutiques et dont sincèrement je crois que l’apport en terme de retombée est juste trés faible.

je suis comme vous amis lecteurs ,le fait d’acheter normalement mes produits ( à la difference de bien des gens qui ecrivent) me permet de percevoir des réalités étonnantes comme par exemple celle de payer plus cher un produit de Fly tying sur le salon à l’image de cette queue de veau blanche acheté 7  € sur le stand JMC alors qu’elle est à 6.9€ sur pecheur.com .

Oui cela est étonnant et nous éloigne probablement de l’esprit des premiers salons que nous parcourions à  l’époque de Jean Paul du fin pêcheur il y a près de 20 ans.

Constat sans jugement , qui pousse à une évolution ou les salons peuvent perdre de l’attractivité si l’on recherche une bonne affaire  et me conduira  à rester à la maison pour le SANAMA, préférant faire mes achats peinards sur le net.

Un esprit salon qui évolue ,  nous conduisant à  chercher dans une contrée allée  la sincérité d’une rencontre d’artisan, de passionné comme Mr Beaugé et ses etuis de cannes. Du bois, des heures de travail, l’odeur d’un façonnage à la main, juste magnifique. Complément indispensable des ouvrages de son voisin de palier qui m’avait fait en début d’année ma canne .Mention spécial à Franck .

Juste à côté je profite de la venue de Philipe pour compléter ma bibliotheque.Ouvrage de très belle facture prolongement du premier tome autour des mouches élastiques et qui nous livre quelques instants de lecture agréable en ces heures bien fraiches qui nous éloigne de nos rivières.

Je prolonge cette pause littéraire avec un coup cœur envers le travail d’une personne dont j’admire la prose, l’état d’esprit de partage : Mr Herve Thomas. Depuis longtemps (il le sait je crois) je considère ces carnets de pêche comme parmi les plus beaux livres écrit autour de la pêche à la mouche. Son dernier bébé qui nous conduit au bord du gave, en pays de saumoniers me replonge dans mes années de jeunesse lorsque dans la voiture de mon père trainé la veille Bruce et Walker 18 pieds .Bien peu aujourd’hui se risquerai à un tel ouvrage ou l’on donne aux lecteurs tout le savoir d’année de pratique. Un livre à posséder, à déguster une fois encore.

Ainsi s’acheve le CNPL dans la fraicheur d’une halle ou il ne reste plus que quelques poubelles. Le grand barnum s’en est allé jusqu’à l’année prochaine pour la 29eime Edition. Une fois encore je serai là si tout va bien …..

 

 

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme