Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Instants de vie : « il y a du rififi sur le nid »

Depuis quelques temps déjà , je vous invite cher lecteur à suivre les aventures de truite au cœur d’un ruisseau d’Auvergne…

Aujourd’hui on se promène , on se pavane au milieu d’un courant , on se court après mais il y a du rififi pour notre couple de moment .Pendant que Monsieur partage l’intimité d’un nid douillé avec Madame , voici qu’un  intrus se joue de leur patience.Place aux images ……

5 mouches pour décembre (2018)

Du vent, de la pluie, quelques gelées, un soleil qui se fait plus frais, décembre vient de pointer le bout du nez.

De l’Allier à Langeac  qui coule à plus 30m3 à l’Alagnon fortement sollicitée  depuis le début de la saison automnale, il faut se rendre à l’évidence, nous ne finirons probablement  pas la saison à la recherche de maitre thymallus.

Proposition d’une nouvelle habitude  qui devrait  alimenter Auvergne passion mouche en début de chaque mois, je vous invite pour ce mois à  la sélection de 5 modèles issus de montage personnel ou de  mouche venant de différents Fly-shop. Occasion de donner un peu de vie et de  mettre en valeur le travail de passionné.

Pour débuter, commençons par un petit streamer qui vous permettra de jouer la carte de l’agressivité en misant  sur la beauté d’un dubbing que je trouve intéressant : Le spectra dub.

 

Un montage très simple  à réaliser et dont nous avions déjà parlé sur APM. Simple association d’une plume de volupté marron et d’un corps  fin en spectra bordeaux (disponible chez fly concept). Mouche très pêchante  au cours d’animation rapide sur une soie intermédiaire.

Découvrir les produits de la marque Hends : https://www.hendsproducts.cz

Poursuivant l’inventaire de notre boite avec en point de mire la densification de l’offre réservoir de la boutique Fly concept.

Vincent vient répondre ici à la nécessité de posséder au sein de sa boutique l’une des mouches les plus à la mode : le blob. Un modèle orange chartreux proposé par la modique somme de 0.85permettant  de s’équiper pour un prix très confortable.

Le blob orange/chartreux de fly concept : http://www.fly-concept.fr/produit/blob-orange-chartreux/

 

De l’arrivée de l’hiver, parmi l’un des changements les plus importants chez les truites de réservoir, le ralentissement de l’activité devrait  nous conduire à donner importance aux pêches dites statiques.

Occasion de vous parler des bonbons de Nicolas Germain .Déclinaison en de nombreuses couleurs d’une mouche très efficace et qui aujourd’hui conquiert chaque jour un peu plus les amateurs de pêche au fil et à vue.

La collection des bonbons de Nicolas Germain : http://www.nicolas39-peche-mouche.com/mouches-nymphes-bas-de-ligne/?pages/Nymphes-pour-p%C3%AAcher-%C3%A0-vue

Une mouche d’actualité qui vous permet d’alterner vos séquences entre kikinou,muletor et bonbon.Une mouche qui soutenu sous une sêche devrait être l’occasion de séduire quelques truites récalcitrantes.

Des eaux qui petit à petit se refroidissent, des poissons qui gagnent les couches profondes, certains d’entre nous auront la chance de pouvoir s’adonner à l’un des pêches les plus tactiles qui soit : la pêche aux bobs. Impossible alors  de ne pas vous proposer d’étouffer votre boite avec un montage un peu particulier.

Le perroquet, clin d’œil à la boutique lords of river et à ses plumes d’exception.

Un montage recevant un tag en plume de faisan doré pink, un corps en perroquet ara, un thorax en micro flash pearl, une aile en ostrich marabout olive cendré,  des joues à l’aide de pointe de plume de cacatoès de leadbeater et enfin des yeux en mousse rouge.

Découvrir les plumes d’exception de la boutique Lords of River : https://www.lordsofrivers.com/fr/51-plumes-d-exception

Pour conclure et coller à une nouvelle tendance qui chaque hiver semble convaincre de plus en plus de pêcheur à la mouche : la pêche du brochet .Je vous propose la mise en lumière d’un montage sans fioriture  alternant flashabou doré, bucktail blanc et chartreux.Une combinaison de couleur qui fonctionne très bien en cette période.

Un montage qui me permet de parler d’une boutique vraiment specialisé pour la traquer de maitre pike : smartlures.

Parcourir l’univers smartlures : https://smartlures.nl/

Ainsi s’achève cette revue d’effectif, promesse de quelques bons moments au bord de l’eau

Nov2018….D’un univers à l’autre.

8h30, le jour se lève sur la vallée de la Dordogne.

Je retrouve Mickael pour une partie de pêche à la découverte de l’un de ces nouveaux produits de guidage : La recherche des carnassiers à la mouche.

Le Brochet à la mouche en derive sur la Dordogne avec Mickael Andrieu :https://www.guide-pêche-46.com/brochet-%C3%A0-la-mouche-en-d%C3%A9rive-sur-la-dordogne/

Manière ludique d’appréhender cette magnifique rivière, manière surtout de gagner en efficacité grâce à la sollicitation de secteur passible ou la connaissance de Mickael garantit le succès même lorsque les conditions sont difficiles.

Une Dordogne et une approche qui me donne envie d’une rivière qui coule au plus profond de mes veines. Fils, petits fils d’une culture lotoise ou je dois avouer que le prétexte de la pêche me conduit chaque fois à admirer la beauté d’un lieu que je crois rare.

Beauté dont  je me dois d’acter la dérive de quelques moucheurs qui malgré la fermeture de l’ombre, raclent encore et toujours les courants, dérangeant à loisir les frayères à truites.

Constant sans appel d’une fréquentation très importante d’une Dordogne devenu à la mode

Redondance d’un comportement dont je ne cesse d’alerter ici et qui me conduit une fois encore à nous encourager chers lecteurs à prendre le temps d’observer .Acceptation  de sacrifier quelques poissons pour garantir à la nature une forme de quiétude indispensable à l’accomplissement de la vie.

Des poissons, du carbone qui se plie, des émotions dont nous sommes des consommateurs avides .Instantané d’une volonté à exploiter chaque univers canne  à mouche en main.

Pourrait on considérer l’avènement de la pêche en réservoir en France comme les balbutiements d’une philosophie ou le streamer nous aura ouvert d’insoupçonnables dimensions.

Voilà peut-être raison qui me pousse à adorer ces pêches hivernales ou gerris m’offre l’opportunité de m’essayer à la séduction de superbe arc en maraude. Une pêche à vue dans une eau légèrement teinté.

Une pêche ou chaque animation se doit d’être différente pour capter l’attention d’une truite qui commence à bien connaitre sa leçon.

Gerris donc, Banson , Noiretable et d’autres visites d’un univers local dont nous devons apprendre à nous nourrir pour tendre vers cette indispensable capacité à limiter nos déplacements.

Billet d’humeur sur quelques sujets parcourus sur les réseaux sociaux ou je suis très amusé des grandes morales faites par ces pêcheurs qui d’un côté passent leur temps à voyager et de l’autre vous expliquent la légitimité d’augmenter le gasoil.

Nous devrions peut être comprendre que nature n’a pas besoin de notre argent mais plutôt que l’on apprenne même au coeur de notre passion à limiter notre utilisation de ces énergies fossiles.

Volonté surtout d’être optimiste dans une époque qui ne cesse de se lamenter.

Oui nous devrions valoriser nos secteurs .

Oui être un pêcheur à la mouche heureux  ici à la périphérie d’une ville de province est encore possible.

Oui et encore oui des ailleurs qui me font briller les yeux, jamais nous devrions accepter d’en céder une forme d’abandon d’une Auvergne si belle, si importante à regarder,à admirer.

Pour conclure ces mots, loin de moi l’idée d’affirmer que tout est parfait  pourtant  je ne cèderai point à la mode actuel d’une pleurnicherie qui souvent me dérange et m’éloigne de plus en plus de l’empathie nécessaire à un engagement au quelle je ne crois plus guère.

De Banson à Kikinou

Il est des matins bien frais. Des matins qui nous poussent à  penser que l’hiver arrive.

Prétexte à une visite à Banson .Occasion de sentir l’automne qui s’etiole.Occasion de chercher les conditions parfaites pour  m’adonner à une séquences de pêche que j’adore.

De kikinou depuis un moment je lis plein de chose sur le net.

Le kikinou sur Auvergne passion mouche : http://auvergnepassionmouche.fr/le-kikinou/

Il est devenu pour certains  support à polémique , pour d’autres l’outil de séquences de pêche dans son expression la plus simple: la pêche avec animation.

De kikinou, l’idée de voir des monteurs comme Bernard,Damien ou d’autres s’en saisir, proposant chacun leur idée de la chose me semble l’essence même du partage et de la perception que je me fais de la pêche à la mouche.

Pourtant il me semble nécessaire de revenir sur une perception que je constate autour du montage  dont la simplicité peut faire croire que l’on peut se dédouaner des contraintes liées à son usage premier.

Le kikinou c’est tout d’abord une volonté de chercher, de traquer à vue et à distance les arcs en maraude qui s’intéressent à la moindre perturbation .Une pêche statique comme un jeu ludique de patiente et de séduction.

Une stratégie qui oblige à réaliser des montages très planants.Des montages ou l’efficacité repose sur l’exigence absolu de maitriser à la perfection non pas la difficulté de réalisation mais la gestion d’une ensemble qui se doit de rester de longue minute entre deux eaux.

Un montage dont on acquiert connaissance non pas à l’étau mais après des heures passées  sur le bord de chaque lac pour en comprendre le fonctionnement, la position des poissons, leur manière de chercher leur nourriture, l’absolue corrélation entre l’imitation et la vitesse d’immersion offerte par un montage en lapin.

De kikinou c’est pour cela que je souhaite vous prévenir d’un commerce dont certains n’ont probablement pas compris l’essence d’une mouche dont l’unique finalité ne peut se résumer à son désir de surfer sur une prétendue efficacité en vous invitant de définir l’objet comme un simple streamer.

Proposition de vous vendre quelques modèles assez brouillons dont je doute réellement de l’efficacité pour la pêche au fil.

Exemple : http://flyshop.votreboutiquepro.net/kiki-nou-lapin-noir/product_info.php/products_id/634

Loin de moi l’idée de revendiquer quoique ce soit, si ce n’est de témoigner une chose qui me semble essentielle.

Nul mouche même la plus belle du monde n’a de valeur sans lui associer la manière. Nul mouche ne mérite que vous dépensiez votre argent pour l’acquérir si derrière ce choix, on oublie d’associer la pertinence d’un acte. Nul mouche ne prend de sens sans comprendre l’usage.

Ainsi  n’en croyez nul messie, n’en attendez nul miracle si ce n’est peut-être de vous encourager à ouvrir la porte d’une strategie  de pêche dont je ne cesse de parler ici et que me tient à coeur.

Une philosophie lente, tranquille ou l’on prend le temps d’humer l’atmosphere.Une pêche ou l’observation est la maitresse d’une journée réussie .Une façon qui sacralise avant tout autre considération l’épicurisme d’un instant

Celui d’un prétexte, d’une excuse pour aller à la rencontre d’un poisson ou la manière prime.Définition de ce que je crois être la pêche à la mouche, loin, si loin de l’envie de réussir à tout prix qui conduit souvent les générations qui arrivent à s’éloigner de notre art……

Ainsi pour conclure , cher lecteur , je vous laisserai avec ce qui m’occupe le plus ….prendre le temps d’admirer ….

On voyage un peu ?

Il est des éternels recommencements. Ainsi pourrais-je débuter ces quelques lignes fouillant au cœur de ma bibliothèque pour retrouver ces ouvrages qui m’invitent au voyage.

De cela, l’époque a bien changé et Philipe Geneix nous emmène  à la découverte de 300 point GPS.

Invitation à parcourir la richesse halieutique de notre pays .Occasion de se réconcilier avec un pessimiste ambiant qui nous pousse à laisser canne au râtelier .Occasion peut etre de s’interroger sur l’impact de ces ouvrages et leur mise en lumière de territoire dont on n’a pas dû demander l’avis. Occasion surtout de trouver les quelques lignes sur le no kil fondamentales.

Un livre pratique, simple, directement utilisable ou l’intégration d’un QR code vous conduit à destination en un clin d’œil. Un livre indispensable pour les pêcheurs globe-trotteur.

Acheter le livre via le site Avozetto : https://www.avozetto.com/

De la lecture pour occuper les longues soirées d’hiver qui arrivent.

De la lecture qui me conduit à vous parler de la sortie d’un autre livre dont je me ferai que le relai. Un nouveau traité sur la pratique du nav écrit pas Jean Claude Dufour.

La Nymphe à Vue par Jean Claude Dufour : https://www.decitre.fr/livres/la-nymphe-a-vue-9782490365029.html?fbclid=IwAR2pVL_xCEwg_66OGkc-rt1lc6CnOD9KjQcloJ_SCE2t7jw9E8SZfmlarNQ

De la lecture encore avec la sortie du catalogue 2019 de la marque JMC.Un catalogue splendide et  plein de nouveauté  et d’envie comme la densification de la gamme Pure équipe, l’arrivée importante de produit Cortland ou les billes décentrées.

Télécharger le catalogue JMC 2019 : https://www.mouchesdecharette.com/catalogue-jmc-2018/

Continuité avec un clin d’œil au site de truite et compagnie qui régulièrement nous propose des lectures de grande qualité comme le test de la canne Pure équipe 10 soies de 7.Une canne  dont j’avoue être très intéressé espérant pouvoir un jour craquer dessus.

Le site Truite et cie : http://www.truites-et-cie.fr/

De la lecture et un peu d’image pour rêver

5 mouches pour novembre (2018)

C’est après quelques semaines que nous sentons enfin la fraicheur de l’automne qui s’installe.

Les  parfums des feuilles mortes, la bruine du matin, la beauté des paysages nous poussent à la pêche, conscient qu’il nous faut parfois jouer avec des conditions délicates.

D’ici au solstice d’hiver qui annoncera les jours les plus courts de l’année, je profite d’une halte à l’étau pour trouver des ressources.

Comment ne pas commencer par imaginer une belle partie de pêche sur les gobages de maitre thymalus au bord de l’allier .Une pluie fine, une imitation d’olive et me voici le roi du pétrole.

Une imitation rustique mais dont l’efficacité n’est plus à démontrer. Une imitation auquel  je me dois de vous inviter à la rencontre de la boutique de Vincent .

Les olives de Fly Concept : http://www.fly-concept.fr/produit/olive/

Poursuivant mes envies de pêche sur la surface, je fais un clin d’œil à mon amis Jérôme Chicard. Fan absolu du snowshose Rabbit et très bon monteur, c’est aussi l’occasion de vous inviter à la rencontre de son groupe Facebook.

Le groupe Montage de mouche step by step : https://www.facebook.com/groups/1490817271134265/

Un support gratuit  qui décline  en d’innombrables step by step des montages pour s’occuper tout l’hiver et préparer la saison rivière qui arrivera bien vite.

Une mouche, émergence de chiro réalisée sur un hameçon Caleri 123 BL en taille 14.Un montage associant un corps en dubbing de lièvre noir cerclé d’un tinsel holographique. La flottaison étant ici assurée par un tube de mousse qui reçoit à sa base une collerette en snowshoe rabbit.

Pattes de Lièvre Articque : https://www.pecheur.com/achat-patte-de-lievre-tof-arctique-156010.html

D’un long bas de ligne, le temps du couloir de vent qui se dessine, je remplace ma sèche par une petite nymphe. Transformation d’une Montana, restant dans l’esprit d’une formule ressemblante.

Des cerques en faisan, un corps en paon cerclé d’un tinsel bleu, un thorax en dubbing de lièvre cerclé d’un hackle de coq et voici que le tour est joué.

Opportunité de prospecter lentement chaque zone propice. Opportunité de se servir de ce montage en pointe pour stabiliser un train de chiro.

Passage vers une autre dimension ou la soie de 6 prend de la valeur. Passage au cœur des pêches que je prefere.Noyée, Chiro, un train de mouche ou on laisse vagabonder ces humeurs au fil du lac.

Une mouche qui me conduit à mettre à l’honneur un produit de montage dont je deviens absolument fan pour mes noyées réservoir.

Remplacement de l’indispensable marabout pour décliner une variante de la célèbre  Cormoran. Un hameçon  wizzard WN-1, un base de coloris viva et surtout une aile réalisée en ostrich.

Lien Waspi Ostrich Marabou  : https://www.lakelandflytying.com/69621/products/wapsi-ostrich-marabou.aspx

Porte d’entrée vers des stratégies profondes que l’hiver et le refroidissement de l’eau nous conduit à anticiper. Occasion de mettre quelques gros yeux à mon kikinou.Occasion surtout de s’amuser à changer la destination d’une mouche dont l’usage reste et restera pour moi une forme de plaisir ultime.

Ainsi se clôture ces quelques lignes qui au final ne sont qu’une invitation à aller à la pêche.

 

Des nouvelles du Puy de Dome (Autonme 2018)

D’automne, nous en sommes au cœur, l’Auvergne se pare tranquillement de ces plus belles couleurs.

D’automne c’est aussi le moment de mesurer l’inquiétude d’une période ou le ciel bleu semble avoir envahi à jamais notre destin. Il fait chaud, la pluie manque, 2018 nous livre une sécheresse d’une intensité rare.

Comme bon nombre je pourrais rêver  d’ailleurs plus acceptable, décider de laisser mes cannes à râtelier et faire contre mauvaise fortune figure bien peu joyeuse.

Mais j’aime l’Auvergne et ses volcans. Un passionné convaincu qu’au lieu de toujours regarder vers l’extérieur nous devrions sans relâche défendre ce qui se fait à l’intérieur.

Résumé très important d’une pensée qui trouve sa pleine justification lorsque les derniers petits ombres s’apprêtent à découvrir  leur nouvelle maison.

Découvrir l’aappma de Montfermy et son travail : https://aappmamontfermy.com/

Clin d’œil à mon ami Vincent avec qui je le crois nous auront eu cesse ces 10 dernières années de réfléchir , de proposer des sources d’expression de la pêche à la mouche au sein de notre département.

Coup de cœur, de projecteur sur le travail qu’il est en train d’accomplir au lac réservoir de Banson.Combien dans l’univers de la pêche à la mouche pourront  affirmer  un tel CV : Président d’AAPPMA, Gestionnaire de Réservoir, Fondateur d’un Fly-shop.

Comme une nécessité à aller à la rencontre de chaque espace même si parfois les conditions sont difficiles.

Des poissons de réservoir engourdis par une chaleur qui dure. Des truites dont le pêche se résume depuis plusieurs semaines à  une traque de bordure ou la Nav semble reine.

Passer une journée dans les reservoirs du Puy de Dôme :

Le lac de Gerris : https://domainedesgerris.com/

Le réservoir de Banson : http://www.peche-banson.com/

Les pêches  fines sont d’actualités et donnent   un plus de pertinence aux quelques lignes que j’ai écrit pour le dernier numéro de pêche mouche.

Honorer de partager un savoir si humble soit-il  pour vous conduire à la découverte de plan d’eau qui propose une pêche bien plus passionnante qu’elle parait.

Lire l’article « Maitrisez les pêches fines » : http://www.peche-mouche.com/numero-en-cours/

Des pêches fines encore et toujours, prétexte à un voyage sur les gravières du Haut Allier. Maitre thymallus profite des belles lueurs du soleil d’octobre pour se saisir de quelques olives.

Ainsi se déroule la fin de saison, convaincu je le crois que nous avons encore de magnifique opportunité de pêche dans nos départements.

Des invitations que nous livrent des professionnels comme Franck et Steeve.Des acteurs mouches impliqués et amoureux de leur Terre qui sauront vous faire découvrir la beauté et le parfum de notre Auvergne.

Passer une journée de pêche avec Franck :http://franckcoudiere.com/

Passer une journée de pêche avec Steeve : http://www.emotionpeche.com/

Idée maitresse qui me pousse à affirmer que la pêche à la mouche a encore de belle année devant elle et qu’au lieu de toujours  chouiner, nous devrions nous  unir et nous impliquer plus encore pour défendre notre pratique.

Nous sommes pêcheurs à la mouche, dessinateur d’arabesque, amuseur de plume et de poil .Nous sommes pêcheurs à la mouche …et ce n’est pas une sécheresse qui m’empêchera de vivre ICI avec intensité ce que je suis.

 

Plutôt qu’un long discours

La pêche n’est qu’une histoire intime qui relie un homme et un poisson ….Une histoire qui parfois ne tient qu’a un fil ….

Devrais-je plutôt écrire à un brin de nylon !!!!!

Au delà de la plaisanterie , comme un conseil que je crois essayer d’être le plus pertinent possible , beaucoup de pêcheur à la mouche ont assimilé un devoir d’exigence à l’étau oubliant que la plus belle mouche du monde n’a de valeur que si tout le reste est parfait.

Parfois il vaudra mieux économiser quelques euros sur une ou deux imitations en moins au cœur de nos boites et monter en gamme sur l’usage de nos nylons.

Prétexte aussi et surtout à travers cet article à vous inviter à se replonger quelques années en arrière sur Auvergne Passion Mouche.

Retour en 2011 (çà date) ou je vous parlais de ma mouche fétiche le kikinou.Retour en arriére pour redonner un coup de jeune à ces lignes et changer quelques photos.

Le kikinou ( Montage et Mise en pratique)

 

 

Abondance de bien ne nuit pas !!!!

« Abondance de bien ne nuit pas »…. Constat d’une pratique réservoir dont la richesse se décline à travers de multiple façon de pratiquer.

Constat réjouissant d’une pratique qui dans  la périphérie clermontoise nous offre une belle diversité d’offre.Qu’ecrire de plus .

De Banson qui s’est habillé pour l’automne.

Passer une journée à Banson : http://www.peche-banson.com/

Un lac encore un peu chaud mais dont la présence importante de frondaison garantit aux truites la quiétude d’abri ou elles espèrent  être incognito  pour le pêcheur.

D’une pêche de bordure ou Nav ,sêche et chiro au fil nous garantissent un passage en douceur entre la rivière et le réservoir.

Stratégie que l’on aborde avec un matériel light. Un long bas de ligne, une Montana, un couloir de vent et nous voilà prêt à affronter les défis du jour.

Séquence de pêche qui me permet de mettre à l’honneur un outil de ma panoplie.

Le panier à soie comme un allié qui ne me quitte quasiment plus. De la rivière à la traque d’un carnassier. D’une truite en maraude que je peux suivre, l’essayer c’est l’adopter.Fidele compagnon dont j’avais deja parler ici en 2014 et dont je ne peux que vous encourager à sauter le pas .

En 2014 sur Auvergne Passion Mouche : http://auvergnepassionmouche.fr/des-nouvelles-des-reservoirstest-linekurv/

Acheter un panier à soie :https://www.ardentflyfishing.com/panier-a-ligne-linekurv-p-18610

Occasion de se faciliter la vie lorsque sur les berges de Gerris, je m’adonne à l’une des pêches que je préfère. La traque des big Mama m’offre l’opportunité de vous inviter en ce début de saison à la relecture d’un article que j’avais écrit dans le numéro 123 de pêche mouche.

Parcourir le numéro 123 de Pêche Mouche : http://www.peche-mouche.com/les-anciens-numeros/

Forme d’éloge à une pêche en « mouvement permanent » ou le réservoir devient un espace hyper ludique et sportif.État d’esprit ou l’on ne compte pas ces pas. État d’esprit à l’opposé des pêches dites lentes.

On agresse, on harcèle, on bouge, on cast .De la grosse musique dans les oreilles, une boite à mouche réduite à sa plus simple expression, une soie  modifiée à l’aide d’un slick shooter, une canne qui envoie du grain et me voici prêt pour taquiner les prochaines défis que nous offre Ludovic.

Des arcs qui pour certaines dépasseront les 10kg .Des arcs auxquelles j’ai préparé quelques nouveautés grâce à la boutique Fly concept. En mode Snake two tone barred et wiggle tail.

A redécouvrir la sélection Streamers Réservoir Fly Concept : http://www.fly-concept.fr/categorie-produit/streamers-rivieres-reservoirs/

Opportunité de consacrer quelques minutes de cet article pour vous parler de l’arrivée d’une boutique de Fly tying qui repond aux attentes dont certains m’avait parlé lorsque j’avais mis en ligne le montage de l’arathyma.

Voir la vidéo de montage de l’arathyma :https://www.youtube.com/watch?v=kX8yIp52cBc

Difficile de trouver à l’epoque des plumes rares .Une chose devenue facile aujourd’hui grâce à Thibault et sa boutique : https://www.lordsofrivers.com.

Ara, Cacatoès, Lady Amherst, Trapogan sont  autant d’invitation à diversifier ses montages.

Abondance donc, de bien, d’univers, de façon de faire .Ainsi pourrais-je conclure ces lignes en vous parlant de la pêche en réservoir.

Invitation à découvrir tous ces plans d’eaux différents.De truite area que je ne connais pas au lac du Bouchet, de Noirétable aux Estives, de Malaguet à Verrière, de Gerris à Banson, tant de possibilité qui devrais me faire patienter jusqu’à l’heure de retrouver la Sioule……

Isère ; on fait durer le plaisir

On fait durer le plaisir, ainsi pourrait commencer le résumé de ce weekend.

Comme une habitude, nous choisissons avec Jérôme de passer quelques heures de pêche au cœur des alpes. Région qui verra la fermeture de la truite arriver le 7 oct.

Après une escapade sur l’arc en 2017, nous privilégions cette année la vallée de l’Isère.

Peu habitué à des rivières au régime hydro très perturbé, il nous faut prendre les marques au sein d’un système ou EDF règne en maitre. D’un secteur à l’autre, d’une heure à l’autre, c’est une réalité totalement différente qu’il faut appréhender .

Des eaux hautes ou les poissons se calent dans la bordure à des débits réduits au minimum ou il faut profiter de chaque seconde, la pêche se voit souvent contrariée  par une vague qui emporte tout sur son passage. Attention danger.

Étonnamment il semble que truite est réussie  à s’habituer à cette manière de vivre .On comprend très vite que la fonctionnalité de l’Isère doit être bien contrarié par un mode de vie ou il faut s’accrocher à moindre remous pour se survivre.

Pourtant au détour d’un parking ou d’une bière prise à Bourg, partageant quelques palabres avec des élus du secteur, il se dessine une capacité à prendre en considération des facteurs limitant et une volonté d’offrir une qualité de pêche vraiment très agréable.

Une destination qui vaut le coup si l’on accepte quelques montées d’adrénaline et d’eau.

Coté pêche, il aura fallu quelques heures pour s’habituer aux choses et comprendre que les poissons ont pris leur quartier dans des secteurs bien définis.Une pêche quasiment exclusive sous la surface, en nymphe sous la canne ou en sèche nymphe lorsque le vent se met à souffler dans la vallée.

L’occasion  de prendre la mesure de mon cadeau d’anniversaire. Découverte du Chest Pack JMC Competition dont je vous éviterai la description si ce n’est de vous proposer de rechercher sur le net la vidéo réalisée par Julien Daguillanes .Au-delà et modestement , peu enclin à me défaire de mes habitudes liées à des années de fidélité au gilet de pêche , je dois avouer que je dois être homme un poil têtu.

Un changement auxquelles il m’aura fallu un moment pour me faire à l’usage mais dont l’impression est vraiment très convaincante.En résumé et pour faire simple, j’ai adoré ce chest pack, confortable, peu fatiguant (très bien équilibré) et surtout d’un aspect pratique sans égal.

Ainsi s’achève définitivement la saison 1er cat 2018.Le temps d’un weekend, d’un intermède pour profiter une dernière fois des eaux vives.

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme