Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Sioule :Week end de l’ouverture de l’ombre

Retour sur quelques heures de pêche sur les berges de la Sioule à l’occasion de l’ouverture de l’ombre.Un weekend très riche avec comme ligne directrice la convivialité et le partage.

Le partage d’une partie de pêche entre potes de Manu à Jerome.La mise commun d’avis diffèrent pour réfléchir, analyser des conditions de pêche relativement timides. La Sioule offrant comme à son habitude le meilleur et le pire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une Sioule prise littéralement d’assaut par des hordes de pêcheurs à l’occasion de ces grands ponts de mai. Une fréquentation en hausse au fil des années avec des pratiquants venus de la France entière, démontrant s’il le faut encore le rôle moteur que peut avoir l’activité pêche sur ce territoire des Combrailles.
L’occasion aussi durant ce weekend pour l’AAPPMA de Châteauneuf d’aller à la rencontre de ceux-ci avec la participation au marché fleuri et gourmand organisé par la communauté de commune de Manzat. Un moment de discussion mais aussi et surtout l’occasion d’échanger avec un artiste, monteur de canne qui pousse la beauté de l’ouvrage à l’extrême : Franck Slaghenauffi

Decouvrir son site internet  et ses realisations : http://www.cannesamouche.com/

200514 (1)

Je profiterai d’ailleurs de l’instant pour remercier celui-ci de son aide ainsi que les gens de mon club : Le GPS Sioule et Morge qui tout au long de la journée auront animés quelques montages de mouches.
Une journée de mai qui se termine comme bien d’autres par l’attente d’un coup du soir très hesitant. Des éclosions éparses, quelques sedges, des Ecdyo peu présente, la saison n’est pas encore aux moments de folies ou les plats s’animent dès que le jour se fait oublié.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi se déroule la vie de la Sioule. Les belles truites ont déjà retenues les leçons des pêcheurs et ont appris durant ces premiers mois de l’année la méfiance nécessaire .La Sioule retrouve ces adjectifs préférés dans la bouche de chacun. « Y a plus rien » diront les plus pessimistes, « une sacrée rivière compliquée » diront les plus sportifs. Quant à moi je l’avoue, je n’ai plus grand-chose à dire si ce n’est admirer toujours avec la même curiosité la beauté d’une vallée dont le souffle d’un vent chaud me fait encore voyager après tant d’année à arpenter ces berges.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme une muse qui inspire, la quête d’un absolu, l’occasion de laisser vagabonder ces pensées. Accrochant parfois à ces rêveries, l’espoir d’une rencontre si éphémère, d’un rendez-vous avec le beau thymallus.Il est de ceux pour lequel je voue la plus grande affection. J’aime le grand charbonnier de la Sioule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERASa beauté n’a égal que la fragilité du bel animal. Sa robe explose de mille couleur, tantôt dorée, tantôt d’un argent vieilli par les mains d’une gueule noir de saint Eloy, le thymallus de la Sioule représente un bien précieux, un joyau qui doit être protégé à l’extreme.
Nous devons prendre soin de cette richesse, d’en percevoir la rareté, la chance qui est la nôtre. L’Auvergne possède parmi les derniers sanctuaires de souche endémique d’ombre commun. La disparition de ce poisson sur nos rivières ne serait plus faible catastrophe que de voir salar s’en aller.

OLYMPUS DIGITAL CAMERADéfendre l’ombre sur la Sioule, c’est défendre notre patrimoine. C’est espérer que nous avons conscience que rien n’est acquis, que nous devons percevoir que chaque équilibre tient aujourd’hui sur des fondations très fragile.

Croire que nous pouvons cesser de sanctuariser alors que les enjeux environnementaux font planer des épées de Damoclès dont la lame ne laissera grand-chose, tient d’une irresponsabilité sans egal.Celle d’hommes qui se servent sans penser à demain, sans comprendre qu’un jour ils auront des comptes à rendre à leurs enfants. Prélever un ombre sur la Sioule, c’est au-delà du règlement de notre aappma, faire preuve d’une philosophie simple qui consiste à n’attacher aucune importance à l’avenir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour conclure cette ode à sieur thymallus je vous livrerai ces mots .Ceux d’un homme pourqui la Sioule coulait dans Les veines.
« En prenant conscience de la fragilité des écosystèmes et de la nécessité de les préserver, vous participerez, avec nous, à une gestion cohérente, annonciatrice d’espoirs pour nous et surtout pour les générations futures. »

Sur les conseils de Gertrude/Eloge à la noyée

Hier nous avions rendez-vous avec Jérôme aux confins de notre auvergne, au cœur du plateau de l’Aubrac. L’occasion de se replonger quelques instants sur une terre qui n’a guère perdu de son ame d’antan.Au détour d’un chemin, Gertrude s’étant fait la malle pour querir l’herbe plus verte dans les prés du voisin, nous invita à la suivre et à observer un ancien qui lance ses noyées sur un radier dont le soleil avait fait sortir quelques belles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voici bien le propos de cet article , l’occasion de prendre ces minutes de lecture pour remettre au gout du jour une technique parfois bien lointaine dans la parole des pêcheurs à la mouche du 21 emme siecle.Issus de la Sioule ,de sa culture , nul pêcheur ne peut à mon sens se promener au bord d’une de nos rivières auvergnates sans avoir avec lui quelques unes de ces mouches rustiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sans être un spécialiste , je m’étais amusé il y a quelques années comme je le fais avec la majorité de stratégie de pêche que je pratique , à faire un sorte de topo que vous pouvez retrouvé sur le blog .

La pêche en noyée :Apprehender la pêche en noyée

Un article sans prétention que je destine au débutant très loin probablement de la bible absolu de la pêche en noyée et que tout pêcheur à la mouche se devrait d’avoir lu

pelletier

La noyée, c’est ludique .La noyée c’est passionnant, la noyée c’est un gout de terroir .Lancer, sentir ses mouches virevolter au cœur des veines d’eau, déclencher l’animation au pied de cette cache que l’on devine. La soie qui se tend, le poids d’un poisson que l’on espère déjà.

La noyée s’est tout l’inverse de ces pêches modernes en quête permanente de la performance à tout prix.

Elle est pour moi le synonyme de valeur que notre loisir a perdu. Celle qui conduit à regarder la veille main avec le respect qu’il mérite à des années de pratique.

J‘aime le parfum de ces conversations du temps jadis comme l’odeur d’un vieux livre que l’on parcourt. J’aime l’idée simple de voir mes mains tremblotante pétri par le poids des années, hésitante, cherchant l’œillet d’un hameçon à l’aube de mes 80ans si j’arrive à tenir le coup.
La noyée, c’est cet instant qui me rapproche de mon grand-père qui naguère ne pèchait pas au fouet mais dont le train de mouche traversé le courant du bac sur le bord de la Dordogne. La noyée c’est cette instant qui me replonge dans les histoires que me comptait sur les berges de la Sioule l’un des pécheurs que j’ai le plus admirer .La noyée c’est une porte ouverte vers l’histoire de nos rivières.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Certes avec le temps, les choses ont changé .Le carbone a remplacé le bambou, les actions de cannes se sont faite plus fast.La veille soie naturelle a cédé sa place à des soies artificielles aux couleurs chatoyante.Mais pratiquer en noyée reste encore possible , une soie , un raccord chaussette , une set de poly leader , un bon 16/100 , 3 ou 4 modeles de mouches  dont on glanera le savoir auprés des plus anciens.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Souvent assimiler à une technique simpliste du fait d’une approche en down-Stream sans que l’on est besoin de bien des efforts , la technique se révèle bien plus subtil qu’elle n’apparait. Il suffit de partager sa canne avec quelques spécialistes pour se rendre de compte que derrière bien des aprioris la pêche en noyée peut devenir un art complexe où l’on jongle entre chaque remous pour trouver la bonne derive , la bonne profondeur , la bonne vitesse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Amusant d’ailleurs de constater comme hier que la dame la plus retorde qui se joue des stratégies les plus aguerris, gobant juste dans la pellicule ces émergences de sedges, se soit montré si crédule, si naive devant cette belle bouchée qui passe rapidement à ces cotés. Car c’est bien de cela qu’il s’agit de parler. D’une technique de pêcher redoutable qui permet de couvrir de grandes étendues, de séduire des poissons parfois imprenable avec d’autres techniques, de rendre bien des services lorsque l’on ne connaît pas une rivière et qu’on désire se faire ses premiers avis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Foi de Gertrude, je vous l’assure la noyée, c’est le pied……

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Championnat de France des Jeunes de pêche à la mouche/Manche Réservoir

Ce week end avait lieu la manche réservoir du Championnat de France des Jeunes de pêche à la mouche 2015 aux moulins du Bouchat en Haute Loire.


L’occasion pour 30 jeunes regroupés dans 4 catégories (de benjamins à juniors) de donner les meilleurs d’eux-mêmes autour de 3 pôles d’activités : Une manche de pêche en réservoir, un concours de montage de mouche et enfin concours de casting.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le samedi matin débute par la compétition réservoir .9 manches de 45 minutes autour du plan d’eau du Bouchat.Une manche classique par rotation autour du plan d’eau. Chaque jeune étant classé par catégorie et par manche en fonction du nombre de poisson pris et de la taille de ceux-ci.

OLYMPUS DIGITAL CAMERARapidement dès les premières heures, les truites se montrent très taquines et conduisent les jeunes pêcheurs à faire preuve d’un niveau qui fera pâlir bien des adultes. Il est d’ailleurs enrichissants pour des pratiquant en réservoir qui ont connu les premières années de ces pêches en France, de voir ajour ‘hui à travers ces nouvelles générations l’évolution des stratégies, des techniques de pêche qui peuvent être mise en œuvre. La multiplicité de nombre de canne lors de ces rendez-vous démontrant peut être la richesse de cette pêche en lac sur des poissons artificiels souvent dévalorisé par les néophytes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi au fil des manches et sous des conditions météo qui n’auront de cesse de se dégrader, les jeunes font preuve d’application et se livrent un combat acharné dans l’espoir de prendre déjà les premières places en vue du classement final. Cette manche de pêche ayant comme atout d’avoir un coefficient de *3, les manches casting et montage ayant quant à elle un coefficient *1

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

18 heures sonne le glas du premier volet de ce championnat de France reservoir.Il est temps maintenant de prendre une petite pause autour du repas de gala .Les temps aussi pour les officiels de calculer les résultats intermédiaire avant la manche de montage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

21heure et changement d’atmosphere.La pression d’un poisson qui se bat au bout de la ligne à laisser place à une atmosphère plus studieuse et calme du montage de mouche. Au programme 2 mouches à monter : une black pennel et un bobby.Autour de critère définis que l’on retrouve au championnat de France de montage comme la technicité de montage, les choix des matériaux, la pechabilité, les mouches se voient attribué une note une 100 par 4 juges dont le manager et le capitaine de l’équipe de France. Là encore un classement est établi et comptera pour 1/5 du classement final du week end.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin ce championnat se termine par une manche de casting distance. Le but est simple, une soie de 7 flottante, une bas de ligne de 2.5 m et 3 minutes pour essayer d’aller le plus loin possible.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A ce petit jeu, il est toujours amusant dans le monde de la pêche à la mouche de s’interroger chacun d’entre nous de la réalité de notre lancer. Le verdict du décamètre étant bien souvent très diffèrent du célèbre « Moi-Je ».Là encore les jeunes toutes classes d’âges confondus affichent leur maitrise et leur capacité à propulser ce brin de laine à des distances parfois hors normes pour bien des pratiquants. La barre des 30 m étant par exemple une distance classique atteinte par la majorité des juniors et quelques cadets.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le record de ce championnat se situera à 36.80m laissant présager dans les années à venir la possibilité de voir le record de France jeune à 39.98 m dépassé et la barre des 40 m atteinte. Impressionnant non !!!!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi s’achevé ce volet réservoir du championnat de France des jeunes de pêche à la mouche. Le prochain rendez-vous se déroulant dans quelques mois sur la haute Isère (il me semble).Une manche rivière qui permettra de décerner au cumul   les titres trés convoités de champion de France Juniors, Cadets, Minimes et Benjamins.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des titres dont malheureusement la valeur intrinsèque et statistique au-delà des compétences détenus par ces jeunes générations doivent être mis en perspective avec la représentativité du nombre de pratiquant .30, infime et dérisoire de voir un nombre si faible de jeune pour un acquérir un titre si noble que celui de champion de France alors qu’une simple appmas locales du haut forez , perdu dans le trou du cul du monde est capable de mettre 80 gosses autour d’un plan pour un concours de pêche au coup. Il y a là source à bien des questions même si à mon sens au sortir de ce rendez-vous, le père que je suis n’a probablement trouvé que très peu de raison à amener un jour ses fils à participer à ce genre d’évènement.Allant même à penser que le comportement de certains dont le sport national semble etre de critiquer en permanence vise à poser la question de l’engagement par des bénévoles qui n’ont aucun interet à etre là et à consacrer du temps.Mais cela est une autre histoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour conclure ce reportage, je vous propose de découvrir notre équipe de France jeune qui ira défendre nos couleurs très bientôt dans le Colorado à l’occasion des mondiaux.
Managers :Frederic Desfait
Capitaine :Geoffray Barbier
Competiteur : Meister Valentin,Macret Luc,Macret Tom,Paulet Florent,Vialette Jean-François,Digonnet Mathieu

Souhaitons-leur de ramener une belle médaille.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur les bords de la Tarentaine

Je vous emmene aujourd’hui sur les bords de la Tarentaine à l’occasion d’une partie de pêche avec Vincent.
Fille du Chambon, le petit ruisseau né dans le Puy de dôme, coule ses eaux limpides pour devenir enfin une belle rivière dès son entrée en terre cantalouse.Des environs de Saint Donat au vieux pont des ânes, des bordures de Lanobre à Champs sur Tarentaine, la rivière s’enfonce dans des gorges magnifiques ou la pêche se révèle souvent sportive. Souvent très encaissé, les lieux savent garder leurs secrets .


La pêche en sèche/nymphe est reine . La qualité d’un écosystème isolé et donc relativement préservé conduit à un biotope d’une grande richesse à l’image des éclosions variées auxquelles nous avons assisté hier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Point noir de bien des rivières de ce secteur, la fée électricité a posé son empreinte sur ces territoires, ajoutant à la dégradation visuelle d’un paysage magnifique des débits réservés très faibles qui ont impacté de manière significative l’état du peuplement piscicole au fil du temps. Nul ancien que vous croiserez au détour d’un chemin ne saura vous raconter avec nostalgie l’histoire des temps jadis d’une époque faste ou les truites se ramassaient à la pelle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Des truites de tailles modestes (20/30cm en moyenne) mais à la beauté de la robe qui se mélange à celui du caillou sous lequel la dame a élu domicile. Du noir à la splendeur de point rouge qui éclate, le fario est maitre de ce domaine. Pourtant la vie est dur ici. Des hivers rudes, des barrages très présents et des hommes qui préfèrent profiter de l’instant présent sans penser à demain.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Tel est peut être l’un des constats les plus tristes de ces territoires .Sanctuaire , dernier rempart à la disparition des souches salmonicoles , les années ont vu se réduire comme peau de chagrin les populations de truites.Malhresement fort de ce constat , conscient de ces dégradations , à la différence de bien d’autres , les pêcheurs continuent inlassablement de prélever sans véritable limite.Aujourd’hui le développement de l’activité pêche , l’augmentation du nombre de pratiquant sans la mise en place d’une vrai politique de préservation à travers une limitation drastique des prélèvements conduira sans nul doute à amplifier un déclin qui s’annonce irrémédiable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
En parcourant les berges de la tarentaine et bien d’autres , nous vivons probablement les derniers instants d’un monde qui sans prendre garde va disparaitre. Nous devons analyser les paroles de nos anciens comme le glas d’une évidence qui s’impose à nous. Du célèbre adage « il n’y a plus rien » sonnant comme une inexorable vérité, nous devons accepter de ne pas voir notre loisir devenir l’outil de cette decadence.Aujourd’hui l’état des populations de truites sont très loin d’être ce qu’elle était. Elles ne sont plus en adéquation avec l’octroi donné aux pêcheurs de garder 6 truites par jour. Ceci n’aura comme conséquence que de faire des pêcheurs des gens plus misérables encore qu’un pollueur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ainsi  en rentrant de notre périples de pêche raisonne ce débat dans la voiture. Celui d’un temps où nous savons mais où nous faisons rien .

Mars/Avril 2015, le temps du Bilan

Mai pointe le bout du nez. Le premier cycle de pêche de l’année (Mars/Avril) se termine bientot .Je profite de l’instant pour tenter un premier bilan sur ces mois toujours difficile pour le pêcheur à la mouche du 63.

Des premiers mois souvent très froids. Des rivières compliquées qui poussent vers l’expatriation Le début de saison fut laborieux .Aucune rivière n’aura tirée vraiment l’épingle du jeu. Il aura fallu jongler entre quelques niches et trouver les heures fastes d’une activité très sporadiques.

Avec la douceur des derniers jours d’Avril, les niveaux des rivières sont enfin au beau fixe .La basse Sioule roule des niveaux entre 5/15 m3, l’optimum pour la pêche à la mouche. La météo annoncé pour ce weekend end devrait être un atout de plus car le trop de soleil aura calé les éclosions .Sans nul une occasion à ne pas louper d’autant que nous assistons aux premiers coups du soir sur des poissons qui s’amusent de microcouche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La haute Sioule pour sa part commence à avoir été fortement sollicité. La qualité de la pêche s’en ressent et il faut maintenant faire preuve de technicité pour réussir une belle sortie.
Ailleurs d’autres rivières offrent de belle option. Sur le bassin Combrailles, des oubliées comme le Sioulet mais aussi la Morge sont de belles destinations ou l’affluence se fait rare. La pêche en sèche à la surprise restant l’une des tactiques de pêche les plus amusantes.

Au-delà La Dore trouve elle aussi un niveau très intéressant pour la pêche même si cette rivière se montre bien souvent assez tardive. Sur les montages, la fonte des neiges terminées, il va être tant de jeter un regard et une nymphe sur le bord des Couzes qui seront à coup sur au top de leur forme.

Un mois et demi de pêche , déjà de nombreuses sorties , c’est aussi le temps des confirmations et des premiers retours produit.
Le coup de cœur de ce début de saison sera sans nul doute la marryat 10,6soie3.Un mois d’utilisation , une dizaine de sortie au compteur et un enthousiasme sans fin pour le plaisir procuré par ce produit .Une canne qui est à mon sens une ode à l’épicurisme d’une génération de pêcheur qui pratique de plus en plus en nymphe. La société Marryat confirme à mon gout sa capacité à produire des outils rares.

Pourtant Marryat n’est pas sans reproche de mon côté et m’aura semblé moins sérieux qu’à son habitude en ce début 2015, m’offrant l’amertume d’être incapable d’assurer de manière correcte la prise en charge d’une garantie. Cela fera bientôt de 2 mois que j’attends un scion de canne pour ma 10 soie de 6.Etonnant d’ailleurs de percevoir que des Marryat 10 soie de 6 sont encore vendu dans des magasins clermontois sur stock alors que la marque ne possède apparemment aucun élément de secours pour prendre en charge les garanties.
La déception du moment sera pour le waders Orvis Sonic.Acheté en 2014 en fin de saison, pris en charge pour une soudure qui lâche au bout de 10 sorties, j’avais eu la chance d’en recevoir un neuf pour ce début d’année. Surprise là encore, à peine 10 sorties et bis répétita, soudure ouverte.

Que dire si ce n’est lamentable.299€ pour cela tient vraiment à mon sens d’une faute professionnel qui malgré les efforts de nos revendeurs pour arriver à faire prendre en charge des garanties, introduit de l’inquiétude chez le client .Ce sera d’ailleurs mon petit coup de gueule du moment.

Faire prendre en charge un produit que ce soit pour une casse ou un default de fabrication est toujours source de désagrément pour un client et conduit souvent à détruire la fidélisation client auprès de revendeur qui fait tant d’effort pour nous satisfaire.

Au-delà je n’arrive toujours pas à comprendre comment on peut vendre à de tels prix de waders qui sont dans bien des cas incapable de tenir sur le long terme et dont à longueur de forum les pêcheurs se plaignent de la durée de vie. Au fil des années j’ai croisé tant de marque, de simm’s à patagonia, de Field and Fish à Orvis, JMC et autre. Malheureusement aucune n’a su tenir plus d’une saison à une saison et demie lorsqu’il s’agit de crapahuter dans les gorges de la tarentaine, lorsqu’il s’agit de grimper sur les rochers de la Rhue, etc. Aujourd’hui le waders ne peut plus être considéré comme un produit haut de gamme mais comme un simple consommable de très faible technicité. Pour ma part le verdict est sans appel sur ce créneau .Aucune marque n’est à la hauteur des attentes de pêcheurs.J’attend vraiment qu’un jour une marque me prouve le contraire !!!!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin je conclurai cette partie en vous parlant d’un autre produit qui pour ma part s’est montré être le bon compromis avec la Marryat.Je voudrais mettre ici l’accent sur les soies « Sources de la Lozère » dont je ne parle que trop peu souvent sur le blog alors qu’elles sont devenus au fil des années des partenaires indispensables à mes parties de pêche. Cette année j’ai décidé d’associer la 10,6 soie 3 avec un des dernières nées de la gamme la série competition.L’ensemble se révèle très confortable et offre la possibilité minimal de pêcher en sèche avec une canne dont l’usage sur cette technique n’est surement pas son principal atout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi donc Avril va fermer ces portes vers le meilleurs mois de l’année. Le cycle Mai/Juin étant le graal des pêcheurs à la mouche du Puy de Dôme ou nos rivières se montrent toutes plus belles les unes que les autres. Je glisserai aussi une pensée pour la belle Dordogne dont je ne manquerai pas de vous parler très bientôt car je ne peux me résoudre à ne plus parcourir les berges de ce joyau suite à la bêtise des hommes.
Allez je vous laisse, je file à l’etau.Les jours qui arrivent ne laisseront guère de place à ce temps. Il va falloir profiter, profiter encore .Mai et Juin file souvent trop vite et seul restera le souvenir de belle rencontre……

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lorsqu’un Barbeau se transforme en Ombre

Ce qui peut paraitre étonnant pour d’autres pêcheurs devient au fil du temps tout à fait normal. J’ai appris par expérience qu’il m’arrive toujours des trucs amusants du plus top comme celui de toucher un saumon avec une canne à brochet dans un recul de l’allier à la dernière anecdote en date comme ce brochet pris sur un mini-blob lors de la coupe d’auvergne. En résumé, la pêche est souvent pour moi source d’innombrable fantaisie.

La derniere en date , celle d’hier restera parmis les plus frustrantes.Petite partie de pêche avec Manu, histoire de croiser la nymphe sur notre riviere.Des heures à pêcher, palabrer, échanger, à regarder la Sioule. Le genre de vrai bon moment.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors que nous arrivons sur un veine profonde, je décide de changer ma nymphe de pointe pour un petit perdrigon en 16 laissant quelques 40 cm au-dessus l’un de mes nymphes fétiches .L’ensemble étant monté sur un 10/100.

Au deuxième passage le poids lourd d’un poisson hors norme se fait sentir. Rapidement je prends la mesure de la bête qui me pousse vers la bordure de la rivière m’offrant les sensations d’une belle truite.

Pourtant suite à l’aventure lozérienne je perçois que mon incapacité à décoller le poisson du fond ne m’offre probablement guère de chance de rencontrer une dame des lieux. Le combat s’éternise, le problème d’une canne si frêle tient dans un constat simple : C’est le poisson qui commande.
Il va falloir faire preuve de persévérance, d’abgnegation, se dire simplement que le plaisir de l’ultra light tient dans cela, s’amuser, jouir de l’instant présent, prendre son temps. Je l’avoue je suis aux anges.

Petit à petit le temps joue en ma faveur, l’adversaire s’use, laissant entrevoir la livrée jaune d’un magnifique barbeau de la Sioule. Un poisson que nous évaluons avec Manu à l’œil au-delà des 70cm.
Je comprends que le défi va être de taille, un nylon si fin me relie à la beauté d’un habitant rare de ma Sioule. Il me faut absolument relever ces défis. De nous deux le plus têtu sera moi je l’assure. Les minutes s’écoulent, 5, 10, peut-être 15 minutes. Le barbeau fatigue enfin, se laisse monter à la surface. Je domine le combat, les rôles s’inversent petit à petit. La victoire me semble être promise .

C’est alors que Manu déclenche la vidéo du Tg3……

L’incroyable s’est produit .Alors qu’un barbeau luttait à peine 40cm dessous, un ombre est venu se saisir de la nymphe de potence. Le temps d’un éclair j’ai tenu au bout de la Marryât un doublé de rêve dont l’issus ne pouvait être autrement qu’une casse. Pourtant je crois que l’anecdote ne put être complète sans imaginer que la potence a réussi à résister à l’impact .Je terminerai cette improbable séquence de pêche avec un sieur thymallus à la gloutonnerie inégalable et à la taquinerie sans égal.

Ainsi donc s’achève une aventure de plus avec ma rivière. Lorsqu’un barbeau se transforme en ombre .Le genre d’histoire qui racontait au fond d’un bar vous fait passer pour un mythomane. ……

Journée decouverte à Banson

Retour sur la première journée d’initiation et de découverte de la pêche en réservoir qui a eu lieu au lac réservoir de Banson

initation banson (2)

Sollicité par Vincent, l’idée maitresse de la journée fut partage et echange entre  debutant et plus agueris.Sans prétention, un seul but aura conduit le déroulement de ces quelques heures : Essayer de montrer la richesse et la diversité de la pêche à la mouche en lac à travers notre expérience si modeste soit-elle .
Mais au-delà ce rendez-vous fut aussi l’occasion de parler et faire la promotion de notre club mouche : Le GPS Sioule Morge.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un club qui sera moteur de bien des animations au cours de l’année 2015 sur le département du 63.Nous seront présent lors de la fête à Châteauneuf les bains qui aura lieu au mois de mai 2015.Sera aussi reconduit grâce à Mickael, l’organisation d’une journée dédié au casting autour d’une rencontre sur l’herbe. Apogée de l’année nous serons organisateurs de la finale du championnat de France de pêche à la mouche en Réservoir qui aura lieu au mois de septembre 2015 au lac des Hermines. Tous ces rendez-vous ayant comme seul but de démontrer une fois de plus le rôle nécessaire et indispensable que peuvent avoir les pêcheurs à la mouche sur les territoires.

initation banson (1)
Je profite maintenant pour vous faire un petit encart « actu » au sujet des conditions de pêche de Banson qui sont un régal

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Après les quelques semaines hivernales ou ces dames ont passées un peu de temps dans les profondeurs, l’arrivée des chaleurs conduit les premiers chiros de l’année vers la surface. La pêche en sèche est redevenue le maitre mot des lieux. Tous les amoureux des gobages seront aux anges à regarder des museaux gloutons et taquins se saisir de quelques exuvies qui rendent les filles de Banson bien coquine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cerise sur le gâteau les belles bouchées commencent à montrer le bout de leur nez. Les sialis sont au rendez-vous d’une année dont espère voir rien que du noir . Après eux viendront si tout va bien les Bibios et quelques semaines plus tard la reine Babarotte offrira aux pécheurs de moment inoubliables sur nos lac auvergnates.Banson ne sera pas en reste.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi s’achève ce compte rendu espérant vous avoir donné l’envie d’aller à la rencontre de notre club qui fourmille d’idée et dont le désir de partager est sans limite.N’hesiter pas à nous demander si vous souhaitez faire une petite animation autour de la pêche à la mouche, nous serons toujours là.

Enfin pour conclure je ne vous dirai qu’une chose…Les truites de Banson n’attendent plus que vous

Periple Lozerien :Que de soleil

Comme ce qui est devenu une habitude maintenant, le temps de quelques jours nous filons avec Jérôme pour notre périple lozérienne .Voyage dont l’espoir tient dans quelques mots :Pêcher en sêche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un séjour pêche entre Lot, Colagne, Tarn, alternant à loisir des secteurs très differents.De la grande rivière aux eaux claires et puissantes ou l’on espère apercevoir le museau glouton d’une belle truite à celle plus modeste d’une Colagne , paradis de la sêche-nymphe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un terrain de jeu immense qui pour la première fois depuis plusieurs années, nous fut livré sous un soleil torride. Près de 28°à Mende en après-midi. De quoi caler le monde de la riviere.Comme asphyxié par les premières chaleurs de l’année. Des conditions de pêche difficile dont on retrouve les informations sur le bulletin info pêche 48 mis en actualité par la compagnie des guides de lozere.Une initiative rare qui me conduit aujourd’hui à vous en parler. Surtout n’hésitez pas à consulter ce site si vous partez à la découverte des rivières lozériennes.
http://www.guides-de-peche.fr/modules/news/article.php?storyid=63

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lot qui nous donne habituellement tant de plaisir à guetter les olives nous livre durant ce séjour des eaux limpides et très basses sans la moindre activité de surface. Les belles éphémères tant attendues se montrent trop rare. Seules quelques-unes m’offrent le plaisir de tester la macro du TG3.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Condition de pêche ou nous devons passer plus d’heure à pratiquer en nymphe qu’à rechercher ces gobages qui nous font venir et revenir sur le lot à cette période de l’année.

lozere170415

Les truites se montrent elle aussi bien lunatique alternant des phases ou la rivière semble vide avec de court moment plus propice qui nous permettent de partager quelques minutes avec la beauté de ce vivant qui me faut tant courir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous toucherons notre lot de poisson avec le regret de n’avoir pas croisé l’une de ces belles dames qui hantent les eaux. Point de gros poissons comme durant nos précédentes sorties. Pourtant le simple plaisir de toucher ces truites aura suffi largement à notre bonheur.

Ainsi le temps s’écoule bien vite et il est temps de revenir en Terre Auvergnate.

OLYMPUS DIGITAL CAMERACroisant sur le retour les terres de Margeride, une halte s’impose pour terminer ce séjour de pêche. A la rencontre des eaux couleurs de thé de ces rivières qui sentent la tourbe et le parfum d’un bon whisky.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Là encore une canne comme simple prétexte à aller à la rencontre de ces paysages et des truites du coin. Conscient de la chance que nous avons de vivre sur des terres qui ne remplissent pas les magazines de pêche de truite gigantesque. Mais ici au cœur de notre massif central nous avons une chose que personne ne nous enlèvera Une nature préservé avec des vallées ou l’on peut encore etre seul au monde.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous ne sommes que des predateurs!!!!

La saison avance. Après des semaines ou l’eau de la Sioule s’est montrée très fraiche, la rivière coule enfin des eaux claires et commence à réellement s’ouvrir à la pêche à la mouche. La Haute Sioule a retrouvé une apparence parfaite.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les quelques degrés supplémentaires de ces dernières jours font exploser la vie . Dans les bordures, les fleurs commencent à poindre le bout de leur nez, aguillant de leur couleur des berges encore bien terne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans les airs, virevoltent les premières éphémères de l’année.

sioule0415 (2)

On commence à bien s’amuser , croisant parfois quelques poissons à la robe suprenante.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour la basse Sioule, les choses sont plus difficiles. Les variations du niveau lié à l’exploitation du barrage conduisent à maintenir une eau relativement froide. Après des semaines à plus de 35m3, les niveaux se sont stabilisés aux environs de 20/25m3.Des seuils très classique pour la saison qui permettent d’entrevoir des fenêtres intéressantes aux heures le plus chaudes.

vigie crue avril 15

La pêche se résume à quelques instants mais peut se révéler très dense. Preuve en est les magnifiques poissons pris à vairon sur ces premières semaines qui montre la qualité environnementale de la Sioule.Espérons que les pêcheurs auront essayé là encore de faire preuve de retenu. Les débuts de saison étant sur des années comme celle-ci prétexte à éliminer parmi les plus beaux poissons de la riviere.
Croire que l’on pourra dans les années à venir développer la vallée autour de la pêche , drainer une activité tourisme en acceptant encore ce genre de chose est une utopie de salon.
Il faudra un jour percevoir la réalité de cette rivière dont l’aura n’émane parfois plus que du fait d’être « la seule grande rivière du coin ».

Un débat nécessaire aujourd’hui autour de considération qui vise à réfléchir à l’avenir d’une rivière ou les indicateurs de satisfaction de pêcheur sont assez faible et produisent un effet perverse. La Sioule sur le secteur aval ne permettant pas à des pêcheurs d’un niveau classique à prendre régulièrement du plaisir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Stigmatisant pour trouver des excuses à leur désagréments les pêcheurs ont appris au fil du temps à montrer du doigt les canoés, le barrage, l’eau trop froide, le vent, la pluie mais un seul constat s’applique dans le cas de notre Sioule. Elle n’est plus la rivière de Jadis.
Les quelques prises qui s’affichent à l’ouverture sur internet ou ailleurs de la part  de pêcheurs à très haute technicité  ne suffisent à contrarier cette vérité.Ils ne sont malheuresement que les stigmates d’un potentiel dont nous refusons de prendre la mesure.

Pourtant si naguère nous pouvions nous cacher derrière des qualités environnementales perfectibles pour expliquer l’etat d’une riviere loin des recits de nos anciens, aujourd’hui l’ensemble des indicateurs sont au beau fixe grace notament aux travaux et à l’investissement de nos instances.

Les générations futures ne pardonneront jamais d’avoir eu une telle opportunité.

Soit nous prenons la mesure de cette ambition capable de mettre en place des mesures préservatrices strictes sur le dernier point d’impact majeur : La pêche à la ligne avec l’espoir de retrouver la riviere d’antan. Soit nous perdurons dans cette voie médiocre et franchouillarde qui consiste à penser que nous ne devons jamais rien remettre  en cause, offrant le piètre spectacle d’une rivière magnifique au potentiel halieutique discutable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour conclure cet article en forme de plaidoyer , volontairement provocateur je l’avoue , je suis amoureux de la Sioule et devient avec le temps parfois trop exigeant.Mais regardant mes fils sur la berge , je n’arrive plus à trouver d’excuse à la pêche à la ligne.

D’un politiquement correcte ou l’on nous fait croire que la pêche est  un loisir,un sport,une passion , l’evidence l’emporte sur bien des rivieres de france ou elle apparait comme  l’unique source de fragilisation et de mise à mort massive des dernieres populations salmonicoles.

Sommes nous que des predateurs???

L’Emergente du Sedge

Parmi les insectes qui peuplent nos rivières, il est une espèce qui compte pour les pêcheurs à la mouche. Les trichoptères représentent l’un des mets privilégiés pour Dame Fario.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAu cours du cycle de vie de l’insecte, une période le rend particulièrement fragile, offrant à nos truites une pitance dont elles se gavent. L’émergence représente cette phase.

l'emergente du sedge

Aujourd’hui Jérôme Chicard nous propose un montage pour imiter ce stade si important.

L’emergente de Sedge-visionner en HD

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme