Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Le bel etendard

De la torpeur hivernal, il ne reste plus qu’un souvenir. Petit à petit la rivière se pare de ses plus beaux moments.Au milieu de son lit d’herbier

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La grande brune de mars a terminé le cycle de sa vie, se reposant à l’abri des museaux sur un bout de branche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le ciel, le jaune d’une sulfure ne laisse guère de doute. Le mois de mai s’est enfin installé. Les belles journées de pêche vont pouvoir livrer les secrets.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Amoureux de maitre thymallus, je ne cesse de gouter le plaisir d’une rencontre tant recherchée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pendant des semaines ma conscience m’avait tarabusqué de croiser le bel etendard.Par accident, sa présence m’avait pourtant mis plein d’espoir de retrouver l’animal dans bien des rivières auvergnates.

Bien peu n’accorde à celui-ci le privilège des rois, considérant sa présence comme une bêtise alors qu’il est là depuis des millénaires, plus prompt d’un parfum d’authenticité que ces pseudos connaisseur de rivière dont le savoir se résume au rayonnement d’une cervelle de moineau

sulphure1

Alors coup de gueule oblige, je vais être très direct. L’ombre est endémique, endémique sur la Sioule, l’Alagnon, sur bien des territoires de l’axe Loire Allier , remontant parfois trés haut sur les bassins.

Sa protection n’est pas négociable, elle est obligatoire .Si nous n’arrivons pas à maintenir ces populations, une fois encore nous enverrons le signal d’une incapacité à défendre nos rivières et leur patrimoine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi je dois l’avouer je m’émerveille de contempler la prochaine génération au reflet d’argent confirmant peut être que l’état de rivière, le travail accompli par les AAPPMAS, la volonté de chacun à prendre conscience suffira à limiter l’impact de notre temps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un temps qui pour l’heure me livre le premier coup du soir de l’année. Premier dérive en sêche avec Danica Dream dont l’ajout de ma source de Lozère offre l’objet parfait. Premier gloups de la saison sur mon imitation de sedge.Premier ferrage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Premier instant de  plaisir à sentir le soir prendre possession de la vallée.

Une aprés midi avec Mickael Andrieu/Guide de pêche sur la Dordogne

Trouvant comme prétexte une formation d’arbitre, je vous conduis ajourd’hui à la rencontre de l’histoire de la Dordogne. Un intermède durant lequel j’ai l’occasion de pêcher avec Mickael  Andrieu, Guide de pêche dans le Lot.

mickael

La Dordogne, la belle, la majestueuse, la rivière espérance, voici bien l’une des rivières à la mode en ce moment. Pourtant pour beaucoup de pêcheur appréhender  un tel espace revient à vivre des heures compliquées avec un casse-tête immense. Trouver les bon secteurs, comprendre le fonctionnement d’une grande rivière, lire les bonnes périodes sont autant de défis que l’on peut se rendre plus agréable en prenant l’aide d’un guide de pêche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A ce petit jeu, Mickael est sans doute l’homme qu’il vous faut. Alors que certains se gargarisent d’être spécialiste, souvent d’ailleurs des touristes , lui il  est le trait d’union entre les générations d’hier et d’aujourd’hui.

Fils, petit-fils de pêcheurs lotois, la Dordogne coule dans ses veines et sa connaissance n’a la limite que la passion qui l’anime. Avec lui vous ne vous tromperez pas. Il vous amènera à la recherche des truites renommées de la belle qui se niche au bord de falaise .Il vous fera découvrir les recoins de la Corrèze,  la Cère, la Bave, la Maronne.Le Lot et ses rivieres sont son domaine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

En conclusion je ne saurais vous conseiller qu’une seule chose.

Si vous avez envie de découvrir la Dordogne avec l’authenticité d’un homme du coin alors n’hésitez pas .Contacter Mickael. Le site de Mickael : http://www.guide-pêche-46.com/

photo site micka

 

Un parfun d’ail

Plongeons quelques instants au milieu des ours.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUne grande inspiration empli mes poumons d’une odeur familiere.Enfin le printemps illumine les vallées encaissées en pays Sancy Artense

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est ici le domaine de l’ami Franck que je croise au détour d’un chemin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ensemble nous faisons un petit bout de pêche, palabrant des bonnes stratégies à mettre en œuvre pour séduire les dames des lieux .Après des années passées à la Landie, Franck Coudière a décidé de recentrer son activité sur son territoire. Nul doute que si vous souhaitez partir  à la rencontre de ces joyaux que sont la Rhue, la Santoire, l’Eau Mère, les Couzes, le Pavin et bien d’autre, une journée de guidage avec Franck sera un  choix  pertinent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au-delà d’une maitrise parfaite de la pêche en Réservoir, Franck saura vous faire partager sa connaissance de ce terroir et de ces truites magnifiques.

Passer une journée avec Franck  Coudiere : http://www.franckcoudiere.fr/

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des truites à la robe changeante. Comme pour  un défilé de mode,  la dame se pare pour le rendez-vous des olives, de ces plus atouts tout de rouge vêtu, poussant le vice jusqu’à ce petit point qui orne son opercule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De ci, de la, virevolte la pitance qui tient en haleine la rivière et ses habitants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je profite de cette activité pour sauter d’une vallée à l’autre, trouvant refuge en terre du milieu .Au cœur des milles barrages, le rouge a laissé place au bronze. Parmi toutes les robes du jour, l’une  des belles filles  a décidé à la veille de l’euro  de se prendre pour Zizou, taclant mon tabanas dans une bordure. Un sacré numéro 10 dont je me souviendrai.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Encore une journée qui a filé à la vitesse de l’éclair comme cette truite qui s’échappe de ma main sans que nous ayons eu l’occasion de nous dire au revoir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Demain j’irai vers d’autres destinations.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le retour du Lac des Estives

Parmi les bonnes nouvelles de ce début de saison, après les fermetures annoncées du lac de Landie et du Roussillon, enfin on apprend que Ghislaine et Alain Chambon ont décidé de pérenniser la pêche à la mouche sur le site du lac des Estives.

a (21)_)_11)-border

Après avoir vidé le lac,  nettoyé celui-ci de ces herbes et un chaulage salutaire, le lac des Estives retrouvent les qualités du début avec le retour d’une eau de qualité.

Une destination à retenir pour les journées pleine de babarotte qui s’annonce avec l’arrivée des beaux jours.

Le site internet du Lac des Estives : http://www.lac-estives.com/

On ne change pas sa nature.

Il y a des jours  où l’on a la sensation que les choses simples s’éloignent, rêvant parfois de conditions idylliques et de séquences de pêche formidable. Ainsi pourrait se résumer mes premières heures avec Danica Dream.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A peine arrivé, j’aperçois  la rivière qui se gorge du flot d’une vague dont seuls quelques surfeurs pourraient ne trouver rien à redire. Sous l’effet de dame nature , l’eau se charge .Les m3 cube s’accumulent .Sioule s’éloigne petit à petit d’un optimum qui me permettrai de trouver rapidement les repères indispensables avec une canne soie de 3 dont la finesse n’a rien à faire en de tel lieu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Faisant fi de tout cela, j’insiste.Je m’astreins à faire bon cœur contre mauvaise fortune. Je m’accroche à l’espoir d’un proverbe savamment ancré dans mon petit cerveau : ça ira mieux demain !!!!!La Lozère m’attend.Colagne, Lot et autre terrain de jeu sont au rendez-vous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Là encore Tlaloc, bien décidé à faire en ces heures, l’outil de quelques vengeances à l’égard d’un moucheur plus préoccupé par les plaisirs simples de la vie que la vénération d’ancienne divinité  fut elle aztèques. Tlaloc  donc  avait  fait pleurer tous les larmes du ciel durant la nuit.

Par Jupiter je vous l’assure, j’en viens  à croire à l’image d’un Jeremy Wade dans un épisode de river monster, que je suis  maudit et  devrais me querir rapidement  de quelques sorciers du cru.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je le concède volontiers, ma confiance  étant restreinte et trouvant souvent à redire à cette série qui fait dévorer les petits enfants par un taimen de Mongolie. Je ne peux que  rester là penaud, en version ultra light nymphing.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Permettez-moi amis lecteur de diverger  le temps d’un aparté pour vous mettre en garde. Auvergne passion mouche va se mettre petit à petit à l’heure anglo-saxonne. Préparant un voyage aux USA, je suis en pleine révision et  j’ai remarqué que l’usage de cette langue fait tout de suite plus pro dans le petit microcosme de la pêche à la mouche

Revenant à mes moutons ; je suis donc là tout penaud, en version all hilo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Permettez-moi amis lecteur de diverger  le temps d’un aparté pour vous mettre en garde. Auvergne passion mouche va se mettre petit à petit à l’heure espagnol. Préparant un voyage ! .

Tu ne crois pas que tu va-t’en aller tous les 4 matins pour dépenser l’argent du couple s’écrie une voix venue du fond de la cuisine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je suis donc là tout penaud a finalement me dire qu’a l’heure ou la poutre est de rigueur, il aurait été probablement plus pertinent de se trouver dans un autre lieu.

Pensant même que je dois avoir  l’air d’un imbécile avec ma frêle soie de 3 dans une eau marron ,accroché à la certitude que j’ai l’outil  parfait pour assouvir mes désirs halieutiques.

Peu de solution s’offre à moi. Faire demi-tour , revenir dans la cuisine pour  écouter le chant des  sirènes prêt à vous conduire dans les abysses d’un monde halieutique défavorable ou faire fi de tout ce qui semble déranger mes certitudes .Conscient  que ma journée de pêche ne restera pas dans les annales mais comme dirai un gasier qui a fait le mariole sur la plateau de Gergovie. Alea jacta est

Sans titre 1

Je m’accroche  à quelques indices de ci de là. Une retourne ou l’eau semble plus claire. Une éphémère qui se met à voler, annonçant une éclosion .L’enthousiasme des heures chaudes qui livre  souvent un regain d’activité. Je ne lâche rien. J’aime cette idée simple qui se résume en ces mots : Plus les choses sont compliquées, plus la victoire est belle.

 

Je suis donc là tout penaud, avec une ambition en tête : Veni, Vidi ,Vici.

Malheureusement je suis bien venu. Pour voir, j’ai vu. Quant à la vici, je dois confesser ici que je n’ai pas vici grand-chose .Pourtant je rentre de ma journée de pêche plein d’enthousiasme.

Au lieu de chercher dans la lande lozérienne un chaman  j’ai choisi de consacrer ces heures à multiplier les test avec danica et je conteste  sans nul doute une grande  polyvalence notamment sur les pêches en sêche et au fil plaqué. J’ai aussi pu percevoir toutes les limites de l’usage de cette canne dans des conditions difficiles. Enfin je m’enrichi d’avoir accepté de passer au-delà de ces mauvaises conditions, réussissant à concrétiser quelques prises.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Terminant mon périple ,reprenant la route , mes pensées se bousculent , me  guidant vers un constat .Ce sont ces sorties  compliquées qui font de moi ce que je suis au plus profond : un Fly only.

Il aurait été plus simple , plus efficace de changer ma technique de pêche allant chercher un leurre ou un gros vers pour abreuver ce blog de l’image d’une truite  capable de glaner d’innombrables partages sur les réseaux sociaux et autres supports.

Mais l’on ne change pas sa nature et c’est ainsi que je conclurai ces mots ….

Premier rendez vous avec Danica Dream

La première fois que je l’ai vu, c’était sur Facebook en photo. Elle était là, illuminée par l’atmosphère chaleureuse d’une bougie. Paisiblement posée, attendant d’être conduit vers d’innombrables d’aventures .Rapidement je compris que nous étions fait l’un pour l’autre. danica dream

Comment pouvais-t-il en être autrement.

Quelques semaines auparavant je l’avais choisi chez Franck agence de placement halieutique qui sait mis en tête de construire des couples parfaits .L’homme et sa machine, le pêcheur et sa canne.

Chez Franck : www.cannesamouche.com/

Ainsi je m’étais osé à quelques facéties que seul un facteur de canne dont l’unique but semble d’être à l’écoute pouvait assouvir. Je l’a voulait blonde aux yeux bleus. Couleur d’une essence de châtaigner qu’il m’avait proposé d’agrémenter d’un trait d’ébène du Mozambique.

danica dream (7)

Tout le long de ces courbes, chaque anneau trouvait  comme refuge à se tenir ici des ligatures d’un bleu violacé dont l’éclat se voyait  rehaussé d’un liseré brillant. L’ajout d’un anneau amovible terminant à merveille l’objet de tant d’attention.

danica dream (11)

Son  désir d’être unique l’avait conduite à poursuivre la volonté d’attirer mon regard à l’aide de quelques tatouages. De ci, de la, une éphémère sur le côté, une chinoiserie sur le dessus, une mouche de mai prisonnière de la resine.Ainsi toute résistance de ma part serait vaine. Je ne pouvais qu’être séduit.

danica dream (9)

 

Elle était là, à porter de main, assise sur ce banc à contempler la Sioule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Timidement je m’étais approché d’elle , habillé de mes plus beaux  apparats. Gilet nettoyé à grand coup de karcher, bobine de fil au garde à vous, waders à quatre épingle, j’avais pour l’occasion sorti toute ma panoplie. Soie de 3, soie de 2, naturelle, synthétique, nylon je ne savais comment elle allait réagir à tant de sollicitation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nos premiers échanges se firent avec une bille de 2.5 mm dont sa maitrise fut la plus totale .D’un coup de poignet, elle expédiait dans les moindres recoins la petite nymphe. Chaque centimètre  même les plus cachées sous la frondaison de la haute Sioule ne pouvait lui échapper .Ne comptant pas s’en laisser dire, elle m’avait rassuré de sa capacité à amener plus gros, 3mm, 3.5mm, 4mm.

danica dream (8)

Pourtant au fil des  minutes, je perçus son inquiétude à devenir une de ces all-hilos pathétiques qui ne connaissent plus l’odeur de la graisse,  du bruit des aspérités qui filent dans les recoils.Notre relation ne pouvaient en rester là.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ensemble nous nous sommes échappées du bruit de l’eau qui roule sur les rochers, de ces veines d’eau qui nous aspire. Souhaitant le calme d’un plat, l’atmosphère particulière que seul un pêcheur à la mouche recherche.

Là nous nous sommes essayées à d’innombrables positions. Lancer droit, posé courbe, parachute et autres espièglerie qu’une soie source de la Lozère n°3 pouvait nous autoriser. Instant délicieux que seule une petite truite coquine avait décidé de perturber en se saisissant de  l’imitation.

danica dream (2)

Vous l’aurais compris, sous le soleil d’un été qui s’annonce, nos ébats furent d’une indécence que j’ose vous compter ici. Alternant les stratégies, cherchant à trouver les limites de l’objet, noyée, nymphe plaquée, sous la canne, sêche, ma Danica Dream semblait prompt à se preter à tous mes désirs.

Les heures se sont écoulées sans que nous sachions vraiment ce qui venait de nous arriver. D’une impression, cela s’était transformé en une certitude. Nous avions fait le bon choix, nous savions que nous étions faits l’un pour l’autre. J’avais trouvé une canne à ma main, elle avait trouvé un épicurien contemplatif prêt à la conduire dans les endroits les plus sauvages.

danica dream (10)

Au fond des gours de Tarentaine, à l’odeur des près de la Santoire .Des  berges abrupts qui bordent le Lot  à l’inconnu de l’Albarine. Nul doute que pour que notre relation perdure , je sois  contraint de lui consacrer du temps.

Un sacrifice que je suis à prêt à faire.

 

 

Premier jour de mai,une revue de presse

Je profite de ces minutes de temps libre pour vous faire une petit revue de presse , invitation à lire ou relire les meilleurs pages de nos revues préférées mais aussi à parcourir le net à la recherche de bonnes infos.

rpm (2)

Commençons par le commencement, pourrait on dire.Ce weekend end, c’était l’ouverture du carnassier. Des bouleversements règlementaires ont été mis en place et il semble évident de communiquer autour pour que cela s’impose à tous

http://www.peche63.com/actu/ouverture-de-la-peche-du-brochet-en-2e-categorie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Poisson de 2eme catégorie et de lac, Brochet, Perche et autres sont sans nul doute une invitation à découvrir une autre facette de la pêche à la mouche et de s’offrir de nouveau défis.Je  vous propose une petit visite vers un site internet que je consulte très régulièrement lorsqu’il s’agit de trouver un montage performant.

http://pikeflyfishingarticles.blogspot.fr/

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Continuons maintenant vers la presse écrite avec tout d’abord un retour en arrière vers « Pêches Sportives » sortie au mois d’avril. La naissance d’une nouvelle rubrique «  la rentrée des petites classes » offre l’occasion d’appréhender chaque technique dans un langage de vulgarisation qui à la lecture m’est apparu comme très intéressant pour un debutant.Un support pédagogique que je destine à mes enfants. Un des coups de cœur du mois dernier lorsque je me suis plongé dans ses pages.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je poursuivrai par la parution d’un hors-série Le journal la  Montagne vient de sorite «  Passion Pêche en Auvergne et Limousin ».Un titre qui ne pouvait qu’alerter mon envie de lecture halieutique.128 pages d’un contenu très important qui propose de découvrir la richesse de la pêche dans nos régions à travers le prisme d’un cheminement autour du thème : Les saisons. Un regret malgré tout  la manque de suivi des informations données à l’image de l’article sur la pêche en réservoir ou l’on sent que l’auteur aurait dû mieux s’informer. Petit clin d’œil aussi à destination de certains qui ne cessent de me rebattre les oreilles avec l’aura de la Belle des Combrailles. Pas un mot ….à méditer !!!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je terminerai  comme une évidence  vers la revue « pêche mouche ».Alors qu’il est de tradition de lire de ci de là les sempiternelles critiques à destination de cette revue , je clamerai mon attachement à celle-ci , fidèle depuis le premier numéro .Chaque parution est pour ma part l’occasion d’une alléchante attente  notamment avec la photo de couverture qui donne à mon sens le gout et l’envie de poursuivre la decouverte.S’il me fallait extraire un coup de projecteur de l’Edition n°114  , j’irai sans nul doute à la page 38,qui laisse quelques lignes à une pratique que j’adore :La noyée.

Rebondissant au-delà des pages glacées, je ne pourrais m’empêcher de faire le parallèle entre l’article de Mr Magnan sur l’intemporelle Dordogne et les magnifiques images du film de Matthias Parre  « Dordogne, les 4 saisons ».Les quelques teasers que l’on a pu regarder sur gobages nous auront tous mis l’eau à la bouche pour faire une pause sur le canapé et visionner ce film qui s’annonce superbe.Je regreterai juste  la privatisation des images qui bloque le fait que l’on puisse partager  ces teasers sur nos blogs.

Regarder un teaser  : DORDOGNE, les 4 saisons de la pêche à la mouche – TEASER N°3 from MY RIVER on Vimeo.

Vous pouvez d’ores et déjà précommander celui-ci sur le site de gobages.com.

DVD « Dordogne, les 4 saisons … » : Les précommandes sont ouvertes.

rpm

Enfin je ne pouvais conclure cette revue de presse sans passer par l’annonce que j’ai vu surgir dans ma boite mail. Le livre « Les Merveilleux Ephémères des rivières de France et d’ailleurs «va être bientôt réédité au tarif de 60 €.

Pour se faire une idée du livre : http://troel.free.fr/FMR_expo14.pdf

300 exemplaires sont annoncées de cet ouvrage qui reste à mon sens l’un des plus beaux livres français traitant d’enthomologie.Une référence en somme que j’ai hâte de parcourir dans mon atelier de montage.Un must

Sans titre 1

Eloge à la Solitude

La pluie, le vent, le froid, la neige sur les hauteurs, Mai arrive dans les plus grands des fracas. Pourtant Sioule en quelques jours à changer de visage. Le grand robinet de Queuille a décidé de rendre les choses bien agreable.Nul doute que les belles éphémères vont se mettre virevolter aux plus chaudes des heures d’un avril ou il n’aura pas fait bon se découvrir

 

Sans titre 1

Alors que la foule des grands jours se regroupe pour le rassemblement Sempé.La pêche est devenue pour moi affaire de solitude et de plaisir intime. Je ne me refuse pas à quelques visites mondaines mais chaque journée de pêche plus encore aujourd’hui qu’hier me conduit à rechercher le moindre recoin ou je peux m’extraire de brouhaha de mes contemporains.

Assis sur la bordure, j’écoute le chant des oiseaux, guettant le museau afféré d’une belle dame.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Parcourant la prairie je profite d’un arrêt pour entamer une improbable conversation avec une fille du coin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous palabrons quelques minutes de notre Royal ministre qui vient d’ouvrir une boite de pandore, offrant sans nul doute à qui veut bien l’entendre, l’un des dangers les plus inquiétants que Sioule n’est connue.

Ségolène Royal lance le premier appel d’offres pour le développement de la petite hydroélectricité : A lire ici

Il sera d’ailleurs amusant dans l’avenir de regarder accroché à leur haillon salmonicole les enfants d’en bas . Préoccupé avec leur guerre de cours d’école, ils n’auront pas vu arriver l’inevitable.Une chose en sure, jamais  plus nous devrons offrir à certains l’occasion de  mendier des euros halieutiques  sans contrepartie. Pécheur du Puy de Dôme, je vous invite à la vigilance, votre argent a trop de valeur pour le voir gaspiller pour des gens qui n’ont aucune gratitude même si pour cela vous devez sacrifier quelques linéaires.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est temps de prendre congé de notre échange, chère Marguerite.Nous aurions pu discuter des heures entières , d’un propos dont je ne doute guere la pertinence mais  la journée avance .Je me décide de changer strategie.Je guette une belle râpe pour taquiner la noyée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’adore à l’heure des premières belles éclosions de l’année, choisir ce type de pari. Sentir le coup de tête ravageur d’une truite qui  se saisi de la mouche reste pour moi l’un des instants magiques que révèle cette technique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il pleut, je suis trempé. Pourtant là seul contemplant la plus modeste des truites, je prends conscience de mon désir profond de solitude. A l’heure ou d’autres cherchent en permanence à être reconnu dans la rue, je désir tout l’inverse. Je m’engage par reconnaissance, je témoigne par nécessité, je pêche par pretexte.Ainsi se résume cette fable.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA« Je suis d´un autre pays que le vôtre, d´une autre quartier, d´une autre solitude.
Je m´invente aujourd´hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de chez vous. J´attends des mutants.
Biologiquement, je m´arrange avec l´idée que je me fais de la biologie : je pisse, j´éjacule, je pleure.
Il est de toute première instance que nous façonnions nos idées comme s´il s´agissait d´objets manufacturés.
Je suis prêt à vous procurer les moules. Mais…  »

Leo Ferré

 

A la recherche de valeur refuge

Il pleut , il a plu ,  il va pleuvoir encore .Ainsi pourrait-je débuter ce constat d’un début de saison bien compliquée par une météo qui aura ralenti l’activité des poissons. Des températures froides, des niveaux d’eau conséquent auront eu raison de l’abnégation du pêcheur à la mouche que je suis.Sioule, Dore, Alagnon et Couze offre le visage de rivières bien gonflées et très difficile à pêcher à l’image de la basse qui aura atteint les 50m3.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le salut passe par la recherche de quelque valeur refuge, caché derrière un barrage à l’image de la haute Sioule dont le débit réservé à l’aval de Pontgibaud  offre des conditions moins precaire.L’occasion de prendre la mouche pour une partie de pêche avec Vincent .Echange d’un moment où nous palabrons de l’avenir .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est notable aujourd’hui que l’impulsion apporté par l’élection des nouveaux présidents notamment de Montfermy et de Pontgibaud offre un dynamisme retrouvé à ce territoire magnifique. Espérons que tous cela ne seront pas gâchés par quelques ingratitudes dont Philipe (Garde de pêche de Montfermy) témoigne sur son blog. Triste constat d’un temps où il suffit d’un seul pour mettre à mal le travail de tous.

Le blog de phillipe :https://rivieresdauvergnealamouche.wordpress.com/

DSC_0606

Poursuivant ma quête, je reprends le voyage plus au sud. La mer, toujours la mer. Je l’avoue, j’en suis devenu accro et ne cesse de chercher les pistes pour exploiter cet immense espace .Je profiterai, chose rare de l’instant, pour vous demander amis lecteur un petit coup de pouce. Si vous connaissez des guides, des bateaux, des options pour appréhender l’immensité bleue, envoyez moi un petit message.

Une halte comme à mon habitude me pousse sur les rives du Lot. Au fil des années, j’ai appris à faire de cette rivière une alliée, une partenaire, une amie avec qui j’aime partager  des instants de pêche.Terrain de jeu idéal pour quelques pérégrinations halieutiques en compagnie de Julien et Sylvana.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous retrouvons enfin de bonnes conditions  sur une eau claire auxquelle s’ajoute la beauté d’une éclosion éphémère.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est temps de  s’activer, d’arrêter  les palabres. A cette saison, là d’où je viens, je sais combien en ces heures bien compliqué sur nos rivières, il nous  faut profiter de l’instant. Les truites ne soient point grosses mais j’apprécie d’être en compagnie de gens qui n’ont pas encore attrapé le syndrome de la « Melonite du palmiste », capable encore de s’émerveiller de la rareté du vivant, de la beauté si modeste d’une belle lozérienne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je conclurerai donc  ces quelques lignes par une petite remarque, rebondissant sur mes dernières  lectures Facebookienne  et  à destination de tous ces commentateurs halieutiques. Je pêche à la mouche depuis 30 ans, en sèche, en  noyée, en nymphe, à droite, à gauche, sur les côtés, comme je veux, comme j’ai envie. Je me fous de savoir si Pierre, Paul, jacques attrape la plus grosse, le plus grand nombre. Lorsque vous me  croisez, épargnez-vous de m’expliquer tout cela, je m’en fou royalement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un porte canne pour le Réservoir : Le ROD-RUNNER

Parmi les objets indispensables que l’on a vu fleurir dans la panoplie du pêcheur à la mouche ; le porte canne s’est imposé comme une évidence pour les pratiquants en réservoir.

P1060175

Parcourant ces plans d’eau depuis maintenant plusieurs dizaines d’années j’ai eu l’occasion de disposer de quelques fabrications personnels plus ou moins réussis  qui m’ont permis de posséder jusqu’à 8 cannes montées lors d’une  competition.Le format idéal m’étant souvent apparu pour une journée classique de 3 voire 4 cannes prêtes pour répondre à la plus grande partie de conditions de pêche rencontrées.

P1020420

Pourtant  à l’exception de quelques marques à l’image de JMC, bien peu ont franchi le pas pour offrir dans leur gamme ce type de produit.

Chinant comme à mon habitude dans toutes les boutiques de pêche que je croise, la bonne surprise est venu du magasin passion pêche 34 de Sète qui distribue un porte canne venu des USA : Le Rod Runner.

rod runner

Initialement prévu pour la pêche en mer et l’embarquement notamment de canne leurre et surf casting, l’indication de la capacité à prendre en charge les cannes à mouche m’a poussé très rapidement à mettre en place une sortie à Noirétable pour tester ce produit.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’utilisation d’un porte canne répond à mon sens à deux exigences fondamentales :

-Faciliter le transport des cannes montées  durant la session de pêche.

Je dois reconnaitre qu’à ce niveau le rod runner reste vraiment très pratique offrant sans nul doute un confort sans égal par rapport à un caddie à plat comme on le voit souvent. Avec 3 cannes positionnées, deux sur les côtés et une en dessous, il s’avère d’un équilibre très agreable.Le seul reproche que je ferai résidera dans la tenue plus qu’aléatoire sur les tubes les plus ouverts. Un default compensé par le fait que l’on dispose sur la version 5 cannes déjà de 3 tubes qui prennent en charge les cannes à mouche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

-Sécuriser les cannes au bord du plan d’eau.

Parmis les dangers qui guettent nos cannes , il arrive parfois comme j’ai pu le voir qu’en laissant trainer celle-ci au sol , par mégarde on commette l’irréparable de marcher dessus .L’usage d’un caddie permet justement de mettre en évidence ces cannes et d’une certaine manière de les sécuriser.le Rod runner  en positionnant celle-ci vers le haut , conduit à une extrême vigilance même si à mon gout j’ai noté lors de quelques bourrasques de vent un manque de stabilité de l’objet lié principalement lié à la longueur des cannes à mouche.Une solution me parait jouable en coupant de quelques centimetres les pieds

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi donc s’il me fallait conclure , sans être l’outil parfait , le Rod runner vient combler un vide laissé dans cette gamme , offrant aux pêcheurs polyvalents un objet d’une extreme modularité ( tout est demontable) capable de répondre à des exigences très diverses. A titre d’exemple comment  ne pas imaginer à quelques jours de l’ouverture du carnassier, ces pêcheurs qui souhaitent amener lors de leur sortie plusieurs cannes prêtes alternant leurre, mouche.

Pour un cout d’environ 60€,  il offre une solution pour les pêcheurs qui n’ont pas envie de passer des heures à bricoler leur caddie. Cela suffit largement à donner quelques raisons de se laisser tenter.

Découvrir le site de Rod-Runner.com :https://rod-runner.com/

Découvrir le magasin passion pêche 34 :http://peche-passion34.fr/

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme