Il est temps de revenir à l’etau

Comme une tradition, au lendemain du CNPL, il est temps de revenir à l’étau pour préparer la saison qui s’annonce.

Commencerai-je pourtant ces mots par une interrogation : la durée de vie de notre matériel ?

Après une arrière-saison 2019 réservoir, ou je me suis adonné quasiment exclusivement à une pêche à vue et au fil, je m’aperçois que la canne choisie pour parcourir les berges de Gerris est un ensemble qui date.

Une canne sage z-axis 9.6 soie de 5 avec laquelle est associé un moulinet Danielson FW 4seven.Plus de 10 ans que je pratique accompagné de cet ensemble.

Pourtant je n’ai pas l’impression que changer pour autre chose me rendrai bien plus efficace. Je n’attends que d’être contredit ?

Preuve s’il en est que parfois investir sur du matériel de très bonne facture offre la garantie de la longévité.

Preuve aussi dans une époque où l’obsolescence nous conduit à remplir nos râteliers, il est bon de s’interroger sur notre démarche dans un contexte écologique qui doit nous pousser à la modération .

Me voici donc à l’étau pour vous proposer un petit montage sous la forme d’une vidéo.

Occasion de vous informer de la présence de Fly concept durant le salon d’Isle sur Sorgue. Un salon ou je compte bien faire le voyage pour découvrir les nouveautés de 2020.

Des mouches, des nymphes, du tungstène, des gilets qui s’alourdissent au fil du temps, tentation de rajouter chaque saison quelques modèles aperçus durant l’hiver. Voici l’une des raisons qui me pousse à passer commande chez Caleri fly fishing pour recevoir deux nouveaux Néo Patch Aimanté.

Des patchs distributeurs dont je vous ai déjà parlé sur auvergne passion mouche et dont je suis fan. Des patchs qui serviront de servante indispensable ou les repères de couleur m’offre la possibilité de jongler en un clin d’œil entre deux grandes séries : les lourdes 4.5 à 3.5mm et les légères inf à 3mm.

Indispensable démarche qui en amont me permet de mettre l’accent sur l’un des outils qui aujourd’hui est devenu indispensable à mon atelier de montage. Une micro balance réponse à bien des questions et surtout seule garantie pour vérifier la qualité de chaque produit.

Auvergnat qui sait qu’un sou est un sou et qui porte une grande attention à chaque détail comme la cohérence des grammages sur une pochette de 100 billes.

Limiter le nombre de boite, aller à l’essentiel, faire une sélection en amont de mes parties de pêche pour gagner du poids reste l’objectif principale qu’il me faut atteindre avant le jour fatidique de l’ouverture.

C’est avec l’expérience et les années qui passent qu’il m’apparait de plus en plus évident qu’en matière de pêche, le risque de se perdre dans l’immensité des sollicitations qui nous arrivent est bien réelle.

Il nous faut alors prendre le temps comme on le fera bientôt.

Sur une bordure propice , un nez se dessine .Le bruit discret de museau qui perce la surface , l’expression d’un bas de ligne que l’on espère parfait,la perfection d’un geste .Un dérive, une aspiration, la soie qui se tend.

Plus que quelques semaines, plus que quelques heures.De cette période à l’étau, s’il est bien une idée que me semble présente dans l’air, la part de rêve qui nous conduit chaque année au même rituel.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.