Étiquette : fly concept

La 5eme édition du salon de la pêche à la mouche d’Isle sur la Sorgue

Ce week-end avait lieu  la 5eme Edition du salon de la pêche à la mouche d’Isle sur la Sorgue.

Mais pour débuter  impossible pour moi de ne pas plonger les yeux dans les Sorgues. On ne se refait pas !!!!!

48 heures où j’ai la chance d’accompagner Vincent qui présente Fly Concept et l’ensemble de sa gamme de produit. Plus de 500 référence , de quoi répondre à bien des besoins.

Découvrir fly concept : http://www.fly-concept.fr/

Un salon à taille humaine ou l’équipe du Sorguett  et Éric  Arnaud nous offre un accueil à la hauteur de la qualité des gilets qui ont fait la renommée de cette boutique d’exception.

Un grand merci à eux pour commencer ce résumé .

Découvrir le magasin le Sorguett : http://www.sorguett.com/

Pas moins de 50 exposants sont présents pour cet évènement

Des plus importants à l’image de la maison JMC qui propose cette année une nouvelle de gamme de canne dédiée à la pêche en rivière.

Le catalogue 2020 de la marque JMC : https://www.mouchesdecharette.com/catalogue-jmc-2020/

Une gamme performer qui dès la prise en main surprend par la finesse de la poignée, fruit de l’expertise de l’un de nos meilleurs pêcheurs français : Grégoire Juglaret.Une canne qui  va ravir les pêcheurs les plus exigeants , voulant s’adonner aux pêches fines actuelles

On poursuit la balade au cœur des allées avec un arrêt sur le stand Devaux ou Mr Jean Marc Chignard prend le temps  et la gentillesse de m’expliquer la venue de sa marque sur les territoires Sioule à l’occasion d’une session de de l’académie international mouches Devaux

Une session de 3 jours, les 15/16/17 mai 2020 qui fera la part belle à la gestuelle et aux approches à distance. Un évènement à ne pas manquer pour ceux qui souhaitent se perfectionner.Un évènement qui démontre l’attractivité du travail accompli dans un contexte écologique qui ne cesse de se degrader.Comme quoi mais de cela nous en reparlerons très bientôt sur le blog.

S’inscrire à l’academie Devaux : https://www.mouchesdevaux.com/academie-internationale-mouches-devaux/

Quelques mètres plus loin, je prends le temps d’un arrêt ou je retrouve Patrick Taillard sur le stand Marryat pour essayer la canne Tactical HX 9 soie 4.

Patrick Taillard/Guide de pêche : https://www.fishing-guide-peche.com/

Un très beau produit dans un écrin tout aussi joli mais surtout l’impression de retrouver cet équilibre entre puissance et douceur qui m’a séduit à l’époque des premières Tactical.

Malgré tout je profite de l’instant pour partager un point de vue ou plutôt un sentiment qui est mien.

Au détour d’une image, on  comprend la qualité et l’intensité des discutions entre les meilleurs pêcheurs de france et on mesure qu’aujourd’hui la pêche est devenu un univers ou la perfection et le maitrise ne laisse plus rien au hasard. Démonstration d’un échange autour d’une canne Soldarini de la part de Thibault Guilpain et Grégoire

La gamme Soldarini chez Thib’eau pêche :http://harvey-fly.com/fr/95-cannes

Avec l’age et l’expérience, il m’apparait de plus en plus difficile de se faire un avis très précis sur la qualité des produits sur un simple espace de lancer tellement ceux-ci ont progressé.Vous l’aurez compris cher lecteur, j’aimerai parfois que nous puissions tester  dans des conditions réelles. Un appel d’un simple consommateur à voir les marques nous proposer des évènementiels en période de pêche au bord de nos rivières et de nos lacs.

Les salons, c’est aussi l’occasion de retrouver des gens avec qui l’on aime échanger.De Michel et ses soies sources de la Lozère dont il vous suffit d’être un fidèle d’Auvergne passion mouche pour savoir combien je suis un inconditionnel.

Les soies sources de la Lozère : http://www.soie-peche-mouche.com/

A Pierre Emmanuel Crisa et ses mouches Pierrot qui sur chaque salon nous livre les innombrables nuances de sa collection de perdigone.

Les mouches de  Pierrot : https://www.mouchesdepierrot.com/

De Steeve Colin qui nous invite à la découverte des territoires de la haute Loire et dont je profite de l’instant pour vous rappeler que le Rise sera bientôt à Clermont Ferrand .N’oubliez de prendre vos places.

Prendre un place à la seance de clermont ferrand : https://www.billetweb.fr/shop.php?event=rise-festival-2020&color=no&step=1&session=606234

Au plaisir d’échanger avec Rick autour de ses produits de la marque Dutch Fly design ou je n’ai pu m’empêcher de craquer pour le dubbing hare +

La boutique Dutch fly design : https://dutch-fly-design.com/

Un salon d’une richesse incroyable ou une fois encore il me faut vanter l’organisation, l’accueil, la gentillesse, la disponibilité d’Éric Arnaud et son equipe.

Un salon dont la liste exhaustive des discutions et des échanges avec des acteurs comme Sébastien Cabane, Thierry Millot et tant d’autres pourrait à eux seul me faire écrire des dizaines de lignes. Alors de manière imparfaite, une  go pro , un stabilisateur  et je vous invite à parcourir les allées en 4eme vitesse.

Enfin pour conclure comme sur chaque salon je vous parle de mon coup de cœur :un Peux Fulgor Rouge.

Juste sublime, juste magnifique, juste incapable de vous décrire le sentiment que l’on doit éprouver lorsque l’on  est un heureux possesseur de l’un de ces bijoux.

Il est ici plus question d’un simple moulinet mais d’une pièce d’exception, d’une rareté, de l’excellence d’une marque Peux.

Les moulinets Peux : https://www.peuxflyfishing.com/

Ainsi s achève ce voyage en remerciant  Vincent de me permettre de l’accompagner et de l’aider au cœur de ces salons mouche qui sont des vrais moments que j’apprecie…..

 

Il est temps de revenir à l’etau

Comme une tradition, au lendemain du CNPL, il est temps de revenir à l’étau pour préparer la saison qui s’annonce.

Commencerai-je pourtant ces mots par une interrogation : la durée de vie de notre matériel ?

Après une arrière-saison 2019 réservoir, ou je me suis adonné quasiment exclusivement à une pêche à vue et au fil, je m’aperçois que la canne choisie pour parcourir les berges de Gerris est un ensemble qui date.

Une canne sage z-axis 9.6 soie de 5 avec laquelle est associé un moulinet Danielson FW 4seven.Plus de 10 ans que je pratique accompagné de cet ensemble.

Pourtant je n’ai pas l’impression que changer pour autre chose me rendrai bien plus efficace. Je n’attends que d’être contredit ?

Preuve s’il en est que parfois investir sur du matériel de très bonne facture offre la garantie de la longévité.

Preuve aussi dans une époque où l’obsolescence nous conduit à remplir nos râteliers, il est bon de s’interroger sur notre démarche dans un contexte écologique qui doit nous pousser à la modération .

Me voici donc à l’étau pour vous proposer un petit montage sous la forme d’une vidéo.

Occasion de vous informer de la présence de Fly concept durant le salon d’Isle sur Sorgue. Un salon ou je compte bien faire le voyage pour découvrir les nouveautés de 2020.

Des mouches, des nymphes, du tungstène, des gilets qui s’alourdissent au fil du temps, tentation de rajouter chaque saison quelques modèles aperçus durant l’hiver. Voici l’une des raisons qui me pousse à passer commande chez Caleri fly fishing pour recevoir deux nouveaux Néo Patch Aimanté.

Des patchs distributeurs dont je vous ai déjà parlé sur auvergne passion mouche et dont je suis fan. Des patchs qui serviront de servante indispensable ou les repères de couleur m’offre la possibilité de jongler en un clin d’œil entre deux grandes séries : les lourdes 4.5 à 3.5mm et les légères inf à 3mm.

Indispensable démarche qui en amont me permet de mettre l’accent sur l’un des outils qui aujourd’hui est devenu indispensable à mon atelier de montage. Une micro balance réponse à bien des questions et surtout seule garantie pour vérifier la qualité de chaque produit.

Auvergnat qui sait qu’un sou est un sou et qui porte une grande attention à chaque détail comme la cohérence des grammages sur une pochette de 100 billes.

Limiter le nombre de boite, aller à l’essentiel, faire une sélection en amont de mes parties de pêche pour gagner du poids reste l’objectif principale qu’il me faut atteindre avant le jour fatidique de l’ouverture.

C’est avec l’expérience et les années qui passent qu’il m’apparait de plus en plus évident qu’en matière de pêche, le risque de se perdre dans l’immensité des sollicitations qui nous arrivent est bien réelle.

Il nous faut alors prendre le temps comme on le fera bientôt.

Sur une bordure propice , un nez se dessine .Le bruit discret de museau qui perce la surface , l’expression d’un bas de ligne que l’on espère parfait,la perfection d’un geste .Un dérive, une aspiration, la soie qui se tend.

Plus que quelques semaines, plus que quelques heures.De cette période à l’étau, s’il est bien une idée que me semble présente dans l’air, la part de rêve qui nous conduit chaque année au même rituel.

 

 

Pêche d’Automne au lac du Bouchet (Oct2019)

Paysage d’Auvergne  se mue de ses couleurs d’Automne.Partout saison dessine notre regard.

Dans les bois, l’odeur des cèpes anime les papilles de quelques gourmets. Sur les hauteurs,  la fraicheur emporte vers l’hiver la beauté de quelques feuilles qui commencent à tomber.

Nous sommes au cœur de la saison sportive pour le lac du Bouchet.

Pêche au lac du Bouchet : http://www.pechehauteloire.fr/LacDuBouchet.php

45hect à palmer dans le vent.

45hect ou j’admire à chaque fois le travail de la fédération de pêche de la Haute Loire.

45hect ou je perçois peut être l’une des raisons de la fragilité des pratiquants au cœur de mon département ou pêcheur à la mouche se retrouve bien démunis lorsque arrive la fin de la saison de 1er cat.

Ainsi  je profite, conscient de la chance qui nous est offerte d’être au milieu d’un tel lac.

Pêche à la mouche se retrouve en ces lieux, si éloignée de la pêche en réservoir traditionnelle.

Point question de trainer une armada de canne, point question de miser sur un retour à la voiture pour changer de stratégie .En float il faut savoir aller à l’essentiel.Coup de cœur pour le nouveau venu dans mon équipement : Le Hardy ultra lite ASR 6000

Possesseur d’un 5000 , c’est un achat qui vient compléter ma gamme pour m’offrir un moulinet à cassette pour mes soies de 7.Un système interchangeable lorsqu’il faut épurer au maximum , un frein aboutis ,et surtout  un design qui fait d’Hardy l’une des marques les plus belles du marché.

Que dire de plus pour un bel objet dont je vous conseille l’achat sur le site pêcheur.com.Nul part ailleurs je n’ai trouvé le 6000 à 289€ .

Le Hardy ASR  chez pêcheur.com : https://www.pecheur.com/achat-moulinet-mouche-hardy-ultralite-asr-170692.html

Le lac du Bouchet, c’est autre chose, c’est diffèrent,  c’est de la pêche ou la nature prend le pouvoir.

Face à l’immensité des lieux , c’est Nature qui guide la tenue des poissons.

Chaque couloir de vent, chaque trouée dans les arbres qui crée une pause dans la vague, chaque tombant ou l’eau se teinte,chaque plateau moins profond , chaque indice est l’occasion de séduire une belle.

C’est d’observation que le pêcheur doit faire preuve.

En ce 26 oct. 2019, il faut dire que je suis servi question vent et les bourrasques du matin donnent très rapidement le ton de la journée.

Les premiers coups de palm sont dédiées à  une pêche lente  pour sortir  de son reveil matinal  une dame qui maraude en bordure. Une bonne bouchée qu’on laisse vagabonder, portée par le mouvement de l’eau. Un  pouic lapin en mode two tone barred de chez Fly concept m’offre mes premières truites.

La gamme Lapin chez Fly Concept : http://www.fly-concept.fr/etiquette-produit/lapin/

Mais il me faut vous l’avouer, du Bouchet, c’est avant tout en noyée que j’aime  flâner  au fil de l’eau.

Une soie flottante, un bas de ligne en mode 90/75/50 équipé d’une micro boucle, un corps de ligne avec une viva zulu en potence et un bumbles en pointe. Le regard au aguet derrière mes polarisantes pour surveiller chaque mouvement de la soie. Lorsque mon Auvergne me transporte vers d’autres contrées.

Puis vient le soleil .Il réchauffe la surface. Les museaux se montrent enfin. Il est temps de pêcher en sêche.

De ce jour, de ce 26, s’il fallait retenir un moment, une séquence, se serait celle qui se déroule entre 12/15h.

Des gobages, des truites violentes et opportunistes qui vont emmener le backing, se saisissant rapidement de votre imitation.Le pied en somme, en résumé, en 2 mots, je suis « aux anges ».

Le lac bouillonne, chacun tente sa chance et même chevesne ne peut résister à l’appel de la nourriture.

Mais les heures passent trop vite et la fraicheur me rattrape.

Le soleil se cache derrière les sapins et il me faut revenir à la berge.Je palme, je palme encore, heureux, apaisé .

Quelle journée

 

 

Nouveauté et fin de saison (1er cat/2019)

La fin de la saison (1er cat) approche

De l’été qui se fait plus clément, le début de mois de septembre  apporte souvent fraicheur et quelques gouttes de pluie. L’eau se refroidit enfin sur les berges de nos ruisseaux d’altitude.

Nature respire un peu mieux et  je retrouve quelques secteurs de pêche au cœur des gorges.

Occasion de s’adonner à une pêche en sêche/nymphe  d’autant que le niveau d’eau  reste très bas.

A ce jeu, nul doute que je ne pouvais passer sous silence l’arrivée des soies sources de la Lozère dans la gamme du produit disponible chez Fly Concept Distribution. Désireux de toujours trouver le meilleur, Vincent introduit dans sa boutique un produit dont je suis un fan absolu.

Des soies dont je vous parle souvent  et qui sont mes partenaires quasi exclusives lorsqu’il s’agit de pêcher en rivière. Sans entretien, d’une finesse équivalente à une vrai soie naturelle, leur profil parallèle ne leur permet peut être pas une pêche à distance mais il suffit d’en essayer une pour comprendre combien celle-ci sont parfaitement adapté à la majorité de nos cours d’eau auvergnat.Une fidelité de plus de 10 ans.

Les soies source de la Lozere chez Fly concept : http://www.fly-concept.fr/produit/soie-naturelle-source-de-la-lozere/

Poursuivant au sein du Fly shop, je profite de l’instant pour vous annoncer une autre nouveauté : les cires indicatrices neon wax.

Disponible en 4 teintes, elle couvre l’ensemble des usages, permettant de passer en un clin d’œil d’une stratégie de pêche à une autre.

Des nouveautés que l’on testent , des nouveautés qui nous conduisent vers les mois à venir. Occasion  de chiner de ci, de là des matériaux de montage dont on détourne l’usage à l’image de ce pelotes trouvées au détour d’un simple supermarché Leclerc.

A l’étau, on prépare la saison réservoir

Passage d’un simple streamer à une nouvelle chenille trouvée de l’autre côté de la manche dont on espère quelques réussites.

On poursuit le voyage au pays du Brexit par l’invitation que nous livre le dernier numéro de pêche mouche autour d’un article qui détaille les différents  sites anglais

Acheter le dernier numero de pêche mouche : http://www.peche-mouche.com/numero-en-cours/

De ces lignes aux bordures du domaine de la chaise dieu du Theil, pêche mouche nous offre un parfum d’autonme.Un retour que l’on peut d’ores et déjà entrevoir avec la réouverture du lac de Banson depuis le 15 aout.

5 Mouches pour Juin 2019

Nous sommes en juin. La saison avance à grand pas.

De ce moment de l’année, nul reine n’est plus envoutante que Danica.Ainsi débute ces quelques modeles par la mise à l’honneur de la plus grande de toute.

Première de la sélection, je vous propose une imitation mis au point par Vincent. Occasion de vous lancer invitation à découvrir l’un des royaumes auvergnats de la MDM : la haute Sioule.

Un modele rustique, issus de son expérience à parcourir la gare des rosiers, les plats de pranal.Des lieux qui ont écrit une des plus belles pages de l’histoire de la Sioule.

Mouche de mai made in fly concept : http://www.fly-concept.fr/produit/mouche-de-mai/

Poursuivant autour de mai, je vous propose de décliner les montages par la mise en lumière d’un monteur dont j’admire la dextérité.

Heureux je l’avoue de retrouver sur le net les conseils de Jean Paul Desaigne.Indispensable pour les plus débutants comme pour les plus aguerris

L’univers de Jean Paul Dessaigne : http://www.jpdessaigne.com/

Pour donner raison à l’expression «  Jamais 2 sans 3 », terminons ce voyage par une imitation issue de la gamme Devaux.

Référencée sous la dénomination JBMAI 02 et disponible notamment au magasin « Le Thymallus », cette mouche a flottaison basse représente l’un des mouches les plus intéressantes à utiliser lorsque les poissons ont tendance à devenir chipoteur en fin de période d’éclosion.

La mouche de mai (JBMAI 02 ) : https://www.lethymallus.com/devaux/6315-mouches-devaux.html

Des grandes, nul pêcheur de Sioule ne peut résumer sa boite à quelques imitation de « cul blanc ».Juin c’est aussi la période des rouges.

Des éclosions d’Ecdyo qui envahissent le ciel, truite ne sait rester insensible et Vincent une fois encore nous livre son expérience à travers un autre montage très épuré.

Un montage dont la science repose sur le mariage de 2 tonalités de CDC pour se rapprocher de la réalité.

Pour conclure cette sélection disponible dans le commerce et dont je choisi de m’en faire l’écho pour permettre aux plus débutants d’entre nous de passer plus de temps à la pêche qu’a l’étau , difficile de parler du juin sans introduire une imitation de sedge.

De nos rivières d’Auvergne, l’époque est à la cannelle et aux flancs de canne. Des imitations très simple à monter ou l’on associe une  aile en flanc ou en CDC sur lequel on vient positionner une collerette en lievre.

Tel est l’esprit de cette imitation proposé là encore au catalogue Devaux (Sedges Devaux JPB8).Un sedge à draguer dans la lueur de la lune. Un must pour les amoureux des atmosphères en chien et loup.

S’acheve  cette sélection volontairement tourné vers la pêche en sêche.

Conclusion dont je profite pour vous indiquer que je vends actuellement pour cause de double emploi une canne MAXIA MX 4 10.5#3

Une canne achetée en avril 2019 et dont l’unique destin a été de servir de canne de secours. Une canne toujours sous garantie et que je vends 350 €.

 

 

Éviter l’ennui

« Changement d’herbage réjouis le veau ».

De basse  Sioule, fin mai signe traditionnellement ma quête d’ailleurs .De nos rivières auvergnates, Clermont Ferrand m’offre la diversité d’univers tous plus attirant les uns que les autres.

Instantané de partie de pêche ou je fuis l’ennui, cherchant en permanence à exploiter la richesse de mon département .

Clin d’œil à Stéphane Voissier  guide de pêche sur la haute Sioule avec lequel je partage quelques heures à la recherche de fario au cœur d’un paysage magnifique.

Clin d’œil qui m’offre le plaisir d’une pêche à la mouche que je considère comme l’essence de ce que suis. Cet art qui invite à la dextérité de ces pêches dites à l’aveugle ou arabesque aime les bordures et ou Pranal apprend à la précision.

Science d’un usage ou la connaissance des lieux est l’unique rempart à la déconvenue.Un savoir que stephane partage autour d’une bonne table à la villa colombier.

En sêche, rien qu’en sêche, réalité bien difficile en 2019 ou les matins se font encore bien frais.

Des eaux vives de nos montagnes, il faut reconnaitre avec joie que nos rivières sont encore froides, limitant l’activité à des poissons, cherchant pitance au fond.

A ce jeu aussi je m’adonne avec plaisir, prétexte à la rencontre d’un sieur thymallus.

De l’ombre à la lumière, commun évite lui aussi l’ennui, s’habillant d’une robe argent lorsqu’il habite sur le bassin de l’allier.Plongeant au milieu des roches sombres, me voici de retour à la basse pour admirer charbonnier. Noir, toujours noir, commun devient rare.

La soie se tend, la combat se fait lourd, maitre barbeau m’offre un autre visage. Occasion de tester plus encore la SX4 qui plie sous les assauts d’un adversaire si vaillant.

La soie se tend, le combat se fait plus rusé au milieu de la petite rivière ou la belle cherche à se cacher.

Magnifique truite qui démontre la capacité des plus modestes ruisseaux à donner le meilleur.Démonstration d’un no kill dont généralité n’est pas usage.

La soie se tend, le combat se fait plus intense encore. Un rush, le moulinet qui chante, la pression du pécheur qui ne peut refuser l‘invitation qui lui est faite.

Nécessaire confiance dans l’attirail que je traine, clin d’œil à ce brin de nylon qui nous unis. Un bout Milo krepton qui représente ces innombrables points communs que je partage avec Vincent.

La boucle se boucle par l’attente d’un coup du soir. Ce moment où la pression monte, ou la pêche à la mouche se fait plus tranquille.

Admiratif du travail de l’appma de Châteauneuf qui a mis les petits plats dans les grands offrant un certains nombres de places assises sur les têtes de radiers.

Ainsi pour conclure, je vous invite cher lecteur, à prendre la précaution d’une reservation.

En ce moment les places sont chères sur la basse Sioule !!!!!!!!!

Retour sur le 11 mai à Banson

Retour en image sur l’animation du 11 mai à Banson

Une animation placée sous le signe de la convivialité ou la matinée était consacrée à un atelier «  découverte et perfectionnement » avec la présence exclusive de l’un de nos meilleurs pêcheurs français : Grégoire Juglaret.

Séance de transmission et de découverte de la gamme de canne JMC, c’est un public assidu qui écoute avec attention les conseils de Greg.

Occasion pour moi d’un billet d’humeur ou plutôt d’ une reflexion.

Des plus jeunes ou plus anciens, d’un supporter au fond d’une tribune, tous adeptes de quelques activitées  n’hésitent  pas à afficher avec force son admiration pour ses champions. Pourquoi sommes-nous si timide à l’égard de notre EDF de pêche à la mouche.

Comme un constat que je trouve trop souvent déplacé lorsqu’il s’agit d’user de quelques prétextes pour critiquer à longueur de journée les gens qui tentent de continuer une aventure qui nous a conduits vers autant de titre.

Comme l’idée simple que sans eux, sans la dextérité des meilleurs d’entre nous, bien de ce que nous sommes aujourd’hui, bien de la richesse de la pêche à la mouche se verrait réduite comme peau de chagrin.

Vous l’aurez compris, je ne supporte pas le Real de Madrid ou le PSG mais bien l’équipe de France de pêche à la mouche, admiratif de ces pêcheurs que je considère comme l’Elite d’un art qui me passionne.

Ainsi profiterai-je de l’instant pour vous conduire vers une tombola qui doit aider l’équipe de France Senior A à partir en Tasmanie pour les championnats du monde.

Lien vers la tombola : https://www.billetweb.fr/TOMBOLA-GO-WFFC2019-TASMANIA?fbclid=IwAR0VNFoYj-qZOcZ4bDi41BVnQC2kEHtS7V2405S4IrUpPeQXKOG8kcOyLfg

Il me semble essentiel de comprendre que le monde de la pêche à la mouche ne peut , ne doit , se priver d’exister au cœur de ces événements et que nous devons tous être solidaire et fier de nos champions.

Un 11 mai ou l’on aura aussi  pu parcourir la nouveauté de Fly concept .Vincent essayant en permanence de trouver le meilleur et de proposer un offre globale de grande qualité à l’image des aménagements réalisée sur le réservoir et qui offre un avre de paix pour les pêcheurs.

Une journée alternée par quelques averses ou nous avons retrouvé notre jéjé derrière un étau

Une journée ou Stéphane Voissier, guide de pèche et propriétaire d’une chambre d’hôte à Pontgibaud nous a présenté son activité. Nous en reparlerons très bientôt je l’espère sur Auvergne Passion Mouche.

De Stéphane à Pontgibaud, de Vincent à Monfermy, de Moi-même pour la Basse Sioule, ces rencontres sont l’occasion d’échanger des point de  vue, de réflechir à la  cohérence de l’offre pêche sur l’ensemble du bassin.

Occasion d’un second billet d’humeur ou je regretterai l’évolution de certains qui pensent parler au nom de la Sioule alors qu’ils résument leur intérêt à quelques km. Peut être l’ une des explications qui justifiera demain certains évolutions pas forcement joyeuses.

De Banson, de Vincent  et Cédric qui sans cesse œuvrent  à son développement, j’ai aussi l’honneur de vous annoncer que nous allons vous proposer la première coupe d’automne.

Un format amical qui devrait être planifié le samedi 26 octobre 2019.Une compétition par équipe de 2, toujours dans l’esprit made in Banson  ou regne convivialité , humilité et aspiration profonde à la nature.

En sêche , rien qu’en sêche

De mai qui nous invite à faire ce qu’il nous plait, 2019 nous laisse quelques hésitations.

Quelques centimètres de neige sur les hauteurs, un temps plus frais, Printemps se montre timide .Occasion de faire durer  l’arrivée de quelques grandes.

Prémices des meilleurs moments  de l’année ou pêcheur à la mouche consacre de longue minute à scruter chaque parcelle de vie.

Une observation indispensable pour déceler le museau d’un magnifique poisson.

Un combat plus tard, voici devant nos yeux la superbe truite à Jéjé.

Ainsi continue à se raconter la pêche à la mouche sur auvergne passion mouche …..

5 mouches pour Mai 2019

De mai c’est l’époque ou la saison gagne en richesse.

Premier coup du soir lorsque le temps se réchauffe, truites et ombres gagne les zones moins profondes à la recherche de nourriture qui se fait plus dense. De mai en somme pêcheur à la mouche fait ce qu’il lui plait.

Ainsi débute cette sélection par un clin d’œil vers une mouche que propose Grégoire Juglaret  dans le dernier numéro de pêche mouche.

Le jig flash-back, réalisé notamment à l’aide d’un dubbing de phoque nous invite à la pratique de la pêche sous la canne.

Occasion pour moi de vous rappeler le rendez  à Banson le 11 mai avec l’opportunité d’appréhender et découvrir la gamme JMC en compagnie de ce grand champion.

Découvrir l’animation de Banson  le 11 mai 2019 :Animation 11 Mai à Banson avec Grégoire Juglaret

Poursuivant autour de la pêche en nymphe je vous conduis en direction de Fly concept ou Vincent nous propose une sélection de perdigones sélectionnées  à l’image de la Perdi AEC.

Des modèles très adaptés à la notamment de  nos rivières d’auvergne.

Les perdigones chez fly concept : http://www.fly-concept.fr/categorie-produit/nymphes/

Pourtant face à la densification des pratiques al hilo, je vous invite une fois encore à prendre un peu le contrepied en mettant aussi à l’honneur une veille mouche.

Associé à un dubbing lama olive claire, ce fut pendant de longue année l’un de mes fétiches  indispensables pour pêcher la haute Sioule.

Simple, très simple formule de montage : un hameçon, une bille laiton 3.5mm, des cerques en coq de bassecour roux, un corps en dubbing de lama, un cerclage en fil de cuivre or .

Avec la brouillonne de Sioule , c’est un  des modeles parfaits pour s’adonner à la pêche en sèche nymphe.

Olive donc comme un trait d’union entre les superbes éclosions d’avril qui nous ont permis de séduire quelques poissons et l’arrivée d’autres éphémères à l’image des ignitas .Imitation d’olive qui reste sans contexte la mouche à posséder pour débuter les premiers jours de mai.

Une imitation  dont il nous faut varier les montages pour pallier à l’éducation de certaines truites qui ont appris à se méfier de modèle dont nous avons déjà parlé ici.

Ainsi je vous propose d’aller vers  un modèle issu de la gamme Silverstone qui pourra vous rendre quelques services lorsque ces dames ont décidé de faire la fine bouche.

Une gamme de mouche que vous pouvez retrouver en kit prêt à l’emploi à Pacific pêche d’Aubière (63)

Enfin comment ne pas finir cette sélection sans rendre hommage à la reine des éphémères .Grande mouche de mai dont nous attendons tous la venue.

Opportunité pour ma part d’adapter un montage que je réalise traditionnellement à l’aide d’une aile en CDC en remplaçant celui-ci par une aile en PLA.

Une formule de montage que je vous décris maintenant :

-Hameçon wizzard  631 taille 10

-Cerques en faisan

-Corps en uni yarn jaune pâle avec un cerclage en soie floche marron

-Aile associant un dub bing de lièvre sans bourre de la marque Dutch Fly et en PLA beige clair.

S’achève cette sélection de mai ou je vous propose d’alterner les stratégies de pêche au gré de l’humeur des poissons en n’oubliant pas qu’en matière de pêche lorsque celle-ci se veut récréative plus encore que le résultat, c’est bien la façon qui reste essentielle

Occasion pour moi de vous proposer de laisser parfois aux vestiaires toutes ces cannes dédiées à la pêche en nymphe légère pour retrouver la joie d’une 7.6 et d’un petit ruisseau.

Quel pied de chercher en sêche à l’aveugle des poissons vivants encore au cœur de vallées encaissées que le bruit du monde n’a pas encore trop perturbé !!!!!!!!!!!!

Animation 11 Mai à Banson avec Grégoire Juglaret

Désireux d’apporter du contenu de qualité et de promouvoir l’activité pêche, le lac de Banson proposera le 11 mai 2019 une grande journée d’animation avec la présence exclusive de Grégoire Juglaret.

Membre de l’équipe de France qui participera aux championnats du monde 2019 en Tasmanie , collaborateur « pêche mouche » et membre du staff JMC , Grégoire viendra  à la rencontre des pêcheurs tout au long de la journée  pour vous faire partager son expérience de pêcheur de haut niveau.

Vous pourrez  découvrir la gamme de cannes JMC pour la pêche en réservoir .

Ce 11 mai permettra  à chacun de se familiariser avec les nouveautés mise en place à Banson pour la saison 2019 à l’image de nouveau aménagement de berges ou de la présence d’une deuxième barque.

Durant cette journée, place sera aussi faite au plus débutant grâce à la présence de Stéphane Voisier, guide de pêche sur la Sioule. Opportunité d’acquérir les prémices de la gestuelle mouche.

Enfin vous pourrez aussi voir en direct les produits du shop de Vincent : Fly concept.

Des produits qui ont déjà acquis une belle renommée même à l’étranger à l’image de la Patagonie.

Des matériaux de montage qui laisse place  à une très belle gamme de Fly tying pour la pêche en réservoir à l’image des nouvelles chenilles rentrées dernièrement.

Des matériaux de montage que saura sans nul doute sublimer Jérôme Chicard. Réputé par la qualité de ces montages et animateur d’un groupe Facebook autour du step by step, Jérôme vous donnera de précieux conseils.

Ainsi s’il me fallait pour conclure par quelques mots je vous dirai :

A ne louper sous aucun prétexte……

Vous proposant moi aussi de partager avec vous durant cette journée mon humble expérience dans l’univers de la pêche à la mouche ou de l’engagement associatif au sein de la fédération de pêche du Puy de Dôme.