Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

2018 , à l’année prochaine

De nos rivières de 1er cat d’Auvergne, il est temps de dire « au revoir et à l’année prochaine ».L’heure est aujourd’hui au souvenir.

Comment ne pas repenser à ces poissons que nous avons croisés. Cette magnifique truite séduite en 2017 et que je retrouve au détour d’un rendez-vous impromptu en 2018.

Une histoire comme seule la pêche nous livre. Une canne, un waders oublié à la maison, un short, une veine d’eau et rien de plus.

Une petite nymphe vagabondant derrière un tabanas, arrivant lentement sous la frondaison. La soie qui se tend, l’émotion d’apercevoir cette beauté au fond de l’épuisette.

Le sentiment de donner raison à  toutes mes  certitudes sur l’intérêt du no kill.Un poisson rare qui viendra clôturer une saison ou j’aurais eu la chance de croiser plusieurs truites approchant ou dépassant les 50 cm dans le 63

De vielles truites à la mensuration modeste pour nombre de pêcheur des rivières calcaires mais des poissons qui ont appris à se méfier après des années .

Des poissons âgés dont la destinée ne sera probablement pas de briller aux firmaments des réseaux sociaux. Etrange mode dont l’éloge de la poutre résume probablement  tout le manque de considération que nous portons à ces modestes ruisseaux et petites rivières ou dame fario oublie de grandir trop vite.Lorsque inconsciemment nous nous éloignons des derniers sanctuaires.

Bilan d’une année 2018 où j’ai eu la chance de découvrir des produits qui m’auront accompagné durant mes parties de pêche.

Après les impressions décrites dans un premier article me voici quelques mois plus tard honoré d’avoir parcouru les berges avec les chaussures Andrews de la boutique River-Shoes.Confort, sécurité, résistance à l’usure font entrer ces chaussures dans l’univers du haut de gamme.

Découvrir les chaussures Andrews : http://auvergnepassionmouche.fr/decouverte-de-la-boutique-river-shoes-et-des-andrew-fly/

Retour quelques années en arrière ou avec Vincent nous parcourions les berges de la Sioule armé de la fameuse imitation d’olive qu’il a mis au point.

Aujourd’hui il nous propose de le retrouver au sein de son fly shop.Un site de qualité qui saura répondre aux attentes les plus exigeantes.

La boutique de Vincent : http://www.fly-concept.fr/

Continuité aussi avec ma confiance sans limite pour les partenaires infatigables que sont mes soies sources de la Lozère. Comme l’impression d’avoir créé le mariage parfait pour appréhender nos rivières auvergnates.

Un vivarelli , un canne Maxia 10 soie de 2 et le série compétition de ces soies. Que serai-je sans elle, fan de l’authenticité mais aussi des hommes qui se cachent derrière les produits.

Les soies sources de la Lozere : http://www.soie-peche-mouche.com/

De la soie, toujours de la soie. Profond désir de retrouver le bonheur de voir voler dans les airs quelques imitations.

De la soie, toujours et encore de la soie pour tenter de résister à la furie al Hilo qui prend trop d’importance à mon gout.

Comme la crainte de voir s’éteindre petit à petit l’esprit « fly fishing » et le geste à 4 temps au profil d’un univers intermédiaire ou de prétendu passionné de pêche à la mouche risquent de ne plus savoir faire dériver derrière un rocher l’irrésistible sêche qu’une truite à l’affut ne saurait refuser.

Incertitude peut être que le temps des perdigones touche à sa fin sur nos parcours sur-sollicités. Espoir surtout que la recherche de beau poisson s’accompagne de plus en plus avec des stratégies de pêche à distance ou le cast retrouve de la noblesse. Discrétion, approche, observation sont des atouts indispensables

Des soies, toujours des soies qui m’auront conduit à prendre un plaisir sans égal dès les premiers mois avec ma canne switch redington hydrogen.

Retrouver le plaisir d’une dérive en noyée dont je ne saurais me lasser. Témoignage de l’accueil et de l’écoute d’une boutique : PLC pêche

La boutique PLC Pêche : http://www.plc-peche.fr/

De Sioule enfin.

D’une image , un ombre pris en ce jour de fermeture quelque part à l’amont de Pontgibaud.

D’un ombre si modeste qui fait taire bien des gens qui resument leur implication sur nos rivières à etre spectateur.

De cette partenaire,la sioule, initiatrice de ma sensibilité à l’égard de nos rivières.De Sioule donc qui après une année 2017 en demi-teinte m’a offert des moments de pêche très agréable.

De Sioule pour conclure un cycle et me souvenir de Maurice, ancien président de l’aappma de chateauneuf les bains qui a été l’un des voix essentielles à sa protection.

Constat que tout arrive à qui sait attendre. D’une volonté ,2018 en ligne de mire, un parcours de graciation de 3km, une maille à 30cm, l’ombre en no kill, et  autant de témoignage d’un travail accompli.

D’une conclusion en image. Modeste prétention de celle d’être tout sauf un cinéaste.Témoignage ou plutôt invitation partager avec vous la passion qui nous anime.

 

« Ce qu’il y a de formidable avec la pêche à la mouche, c’est qu’au bout d’un moment plus rien au monde n’existent que des questions portant sur la pêche à la mouche »

Norman Mc Lean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme