De retour du SANAMA

Ce weekend, c’était SANAMA.

Ainsi commence ces quelques mots qui me conduisent à vous livrer en toute modestie un ressenti sur un salon que j’attendais avec beaucoup d’enthousiasme.

Un salon dont les premières lignes se font autour d’un stand, celui de Vincent et de son Fly shop : Fly Concept.

Découvrir Fly Concept : http://www.fly-concept.fr/

Numéro 68 à recoin d’une allée ou nous avons essayé tout au long du weekend end d’apporter un contenu le plus riche possible.

De la sélection sans complaisance des produits que Vincent met au cœur de sa boutique au partage de Jérôme qui derrière l’étau n’a eu de cesse de transmettre sa maitrise du montage .D’un président d’aappma  à un administrateur d’une fédération de pêche , d’un globetrotter du Montana  à l’expérience de près de 20 ans dans le tissu commercial,de la  création  d’un groupe Facebook dédié  au step by step qui regroupe près de 3500 personnes à un blog au prés de 2 500 000 de pages vues, je crois humblement que nous avons essayé de répondre à bien des questions avec la pertinence d’un savoir  important et dont il n’est probablement pas aussi évident de regrouper sur un si petit espace.

48 heures ou amateur de plumes, de poils et autres facéties d’homo halieuticus ont eu la chance de parcourir la diversité de l’univers « Mouche ».Difficile de faire une sélection tellement  j’ai parcouru avec avidité et un poil trop rapidement chaque stand.

Pourrais-je retenir en vrac les couleurs d’un moulinet Devaux , la nouvelle canne de chez Marryat , les Perdigones de chez Pierrot , la néon wax chez Mouche shop ,le patch de chez Caleri

Pourrais-je aussi parler du coup de cœur pour la canne Jmc migration trout spey  11 soie de 2 qui ouvre la porte d’un spey cast pour un prix raisonnable. La marque Jmc que l’on pourra retrouver le 11mai sur les berges du réservoir de Banson pour une animation avec la présence de Grégoire Juglaret en maitre de cérémonie.Un évènement à ne pas louper sans aucun doute.

Mais le sanama est pour moi plus encore que son aspect commercial un espace de discussion, de conversation passionnée comme celle qui au détour de stand Jmc me permet de converser  avec  Simon dont j’apprécie le contenu du site www.truites-et-cie.fr/.

La rencontre avec Gregory (www.pyrenea-flyfishing.com) dont la narration du film autour de la Patagonie lors du Rise avait réveillé mes envies de carbone.

De ces pêcheurs de Sioule dont les palabres autour de la réalisation d’une olive  me projete dans la nouvelle saison qui s’annonce. De Michel et ses soies source de la Lozère  (http://www.soie-peche-mouche.com/) dont je suis un fan absolu et qui sont pour moi l’un des éléments à une saison réussie.

De Sébastien  (https://www.river-shoes.com/) avec lequel nous avons enfin pu échanger, le remerciant au passage de la confiance qu’il m’a accordé, m’offrant l’opportunité de découvrir les chaussures Andrews. Occasion de parler des  nouveautés comme le sac à wadding  qui arrive cette année dans sa boutique.

De Steeve et de son univers (http://www.emotionpeche.com/) Gorge du Haut Allier, de la Loire, des derniers sanctuaires sauvages  qui ont toujours une place à part dans les mots qui anime Auvergne Passion Mouche.De Pierre qui à travers le Rise nous offre chaque fois ces paroles nécessaires ou l’émerveillement alerte nos consciences.

De ce trait d’union ou l’arabesque que nous dessinons construit notre capacité à s’interroger de l’avenir. De ces moucheurs auvergnats à l’image de Thierry (http://www.guidepechemouche.com/)qui à chaque rencontre me fait prendre conscience du temps qui passe. Déjà 19ans que j’ai eu la chance qu’il me guide à la découverte de la Slovénie.’

Du travail d’Eddy Scheinpflug que je rencontre pour la première fois et qui représente à la perfection l’image que je me fais de la pêche à la mouche.

Découverte de Fishbone : https://www.fishboneshop.be/

Un art ou le beau ne laisse aucune concession à la maitrise. De ces cannes, des poignées carbone, je pourrais oser vous écrire des tas de mots tous plus technique les uns que les autres.Combien j’ai été impressionné durant le lancer .Combien l’aire  de test aurait pu m’apparaitre petite lorsque j’ai pris en main la nouvelle série  réservoir legend.

Mais à ce jeu vous le savez, je me refuse souvent, estimant à tort peut être que ces espaces d’essais ne sont pas le meilleur moyen de construire une rencontre  avec  l’objet de rêve que représente le travail d’Eddy.

D’une canne j’en perçois au-delà qu’un simple morceau de carbone qui doit me rendre le plus efficace possible, elle est pour moi le prolongement de ma main, de ce sens que l’on nomme « toucher », d’un geste ou je ressens fermant les yeux la truite qui glisse entre mes doigts pour retrouver son caillou.

Construction d’un épicurisme absolu, aurais-je peut être la chance de sentir ce que ce je crois être  l’atout le plus essentiel d’une poignée carbone : la transmission des sensations.

Quête d’une drogue nécessaire à ma passion , j’imagine le combat avec un poisson, la raisonnance  de chaque coup de tête qui parcours le carbone pour me livrer ces émotions multipliés par 10..par 100 …par 1000.

La conclusion de ce récit sous la forme d’une photo souvenir que je veux la plus belle possible.

Raison qui m’a conduit à cet achat  ou je n’ai pu m’empêcher de refreiner mon envie de Peux .Combien je serai probablement comme Artaban, fier de me promener sur les berges de la Sioule avec ce bijou que représente pour moi le fulgor.

Découverte de Peux : https://www.peuxflyfishing.com/

Aboutissement d’une envie que j’ai laissé m’envahir, murir. Hâte de mettre en scène cette photo auquelle  je pense déjà.

Un herbier comme écrin, le fulgor  comme l’accompagnement du plus beau des joyaux : la robe d’une truite.

Conclusion d’un Sanama sous la forme de quelques derniers clins d’œil.

A Laeticia et Stéphane du Domaine de Gerris , à Guillaume Vernet de Truite area, à Geoffray de voyage-peche-irlande.com  à plein d’autres que je ne peux citer ici tellement la liste serait longue.

Enfin une nouvelle fois à mon pote Vince sans qui je n’aurais pu vivre ce moment de l’interieur.Ce fut un privilège de pouvoir l’accompagner dans son aventure….

6 Comments

Add a Comment
  1. Cela vous a été un trèsbeau salon de pêche à la mouche …………

  2. Merci Stéphane de nous faire partager ta passion pour la pêche à la mouche à travers le Sanama 2019. Et quel salon. De plus en plus d’exposants et de plus en plus de passionnés. Sûr qu’avec ton expérience, la pêche à la mouche aura toujour de beaux jours devant elle.

    1. Encore faut-il penser à sauver nos rivières s’ il n’est déjà pas trop tard.Peu ou pas de sensibilisation à l’écologie dans ce salon

  3. Merci pour ce bel hommage aux exposants que je prends la liberté de faire rebondir sur les bénévoles qui ont organisé le 21e SA.NA.M.A.

    1. Auvergne Passion Mouche

      Bonjour

      Effectivement aurais je du commencer par cela …admiration totale pour le travail des benevoles qui sont derriere ce salon ..

  4. Merci Stéphane,
    Un salon formidable pour tous les passionnés
    on a enfin pu faire ta connaissance et profiter de ton énergie halieutique
    Nous qui arpentons les berges de nos belles rivières avec beaucoup de modestie, nous nous attachons à essayer de comprendre cet environnement complexe et magique.
    Ta proposition de nous retrouver à Chateauneuf ou ailleurs n’est pas tombée dans l’oreille de cette belle Fario qui n’entend pas nos appels ……….
    Merci aussi à Vincent
    ARMAND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.