Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Sioule :Week end de l’ouverture de l’ombre

Retour sur quelques heures de pêche sur les berges de la Sioule à l’occasion de l’ouverture de l’ombre.Un weekend très riche avec comme ligne directrice la convivialité et le partage.

Le partage d’une partie de pêche entre potes de Manu à Jerome.La mise commun d’avis diffèrent pour réfléchir, analyser des conditions de pêche relativement timides. La Sioule offrant comme à son habitude le meilleur et le pire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une Sioule prise littéralement d’assaut par des hordes de pêcheurs à l’occasion de ces grands ponts de mai. Une fréquentation en hausse au fil des années avec des pratiquants venus de la France entière, démontrant s’il le faut encore le rôle moteur que peut avoir l’activité pêche sur ce territoire des Combrailles.
L’occasion aussi durant ce weekend pour l’AAPPMA de Châteauneuf d’aller à la rencontre de ceux-ci avec la participation au marché fleuri et gourmand organisé par la communauté de commune de Manzat. Un moment de discussion mais aussi et surtout l’occasion d’échanger avec un artiste, monteur de canne qui pousse la beauté de l’ouvrage à l’extrême : Franck Slaghenauffi

Decouvrir son site internet  et ses realisations : http://www.cannesamouche.com/

200514 (1)

Je profiterai d’ailleurs de l’instant pour remercier celui-ci de son aide ainsi que les gens de mon club : Le GPS Sioule et Morge qui tout au long de la journée auront animés quelques montages de mouches.
Une journée de mai qui se termine comme bien d’autres par l’attente d’un coup du soir très hesitant. Des éclosions éparses, quelques sedges, des Ecdyo peu présente, la saison n’est pas encore aux moments de folies ou les plats s’animent dès que le jour se fait oublié.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi se déroule la vie de la Sioule. Les belles truites ont déjà retenues les leçons des pêcheurs et ont appris durant ces premiers mois de l’année la méfiance nécessaire .La Sioule retrouve ces adjectifs préférés dans la bouche de chacun. « Y a plus rien » diront les plus pessimistes, « une sacrée rivière compliquée » diront les plus sportifs. Quant à moi je l’avoue, je n’ai plus grand-chose à dire si ce n’est admirer toujours avec la même curiosité la beauté d’une vallée dont le souffle d’un vent chaud me fait encore voyager après tant d’année à arpenter ces berges.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme une muse qui inspire, la quête d’un absolu, l’occasion de laisser vagabonder ces pensées. Accrochant parfois à ces rêveries, l’espoir d’une rencontre si éphémère, d’un rendez-vous avec le beau thymallus.Il est de ceux pour lequel je voue la plus grande affection. J’aime le grand charbonnier de la Sioule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERASa beauté n’a égal que la fragilité du bel animal. Sa robe explose de mille couleur, tantôt dorée, tantôt d’un argent vieilli par les mains d’une gueule noir de saint Eloy, le thymallus de la Sioule représente un bien précieux, un joyau qui doit être protégé à l’extreme.
Nous devons prendre soin de cette richesse, d’en percevoir la rareté, la chance qui est la nôtre. L’Auvergne possède parmi les derniers sanctuaires de souche endémique d’ombre commun. La disparition de ce poisson sur nos rivières ne serait plus faible catastrophe que de voir salar s’en aller.

OLYMPUS DIGITAL CAMERADéfendre l’ombre sur la Sioule, c’est défendre notre patrimoine. C’est espérer que nous avons conscience que rien n’est acquis, que nous devons percevoir que chaque équilibre tient aujourd’hui sur des fondations très fragile.

Croire que nous pouvons cesser de sanctuariser alors que les enjeux environnementaux font planer des épées de Damoclès dont la lame ne laissera grand-chose, tient d’une irresponsabilité sans egal.Celle d’hommes qui se servent sans penser à demain, sans comprendre qu’un jour ils auront des comptes à rendre à leurs enfants. Prélever un ombre sur la Sioule, c’est au-delà du règlement de notre aappma, faire preuve d’une philosophie simple qui consiste à n’attacher aucune importance à l’avenir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour conclure cette ode à sieur thymallus je vous livrerai ces mots .Ceux d’un homme pourqui la Sioule coulait dans Les veines.
« En prenant conscience de la fragilité des écosystèmes et de la nécessité de les préserver, vous participerez, avec nous, à une gestion cohérente, annonciatrice d’espoirs pour nous et surtout pour les générations futures. »

Updated: mai 19, 2015 — 9:46

3 Comments

Add a Comment
  1. salut Steph,

    très beau, bravo pour ces quelques lignes ô combien salvatrice pour moi. voir qu’il reste quelques pêcheurs investis et qui plus est, de manière « humaniste » me rassure.

    à très bientôt,

  2. De belles photos ! un bon bla bla des sigles savants AAPPMA , des formules lapidaires  » des hommes qui se servent  » ! mais sous la surface de ces images qui y a t-il ? cher Frank votre littérature ne m’impressionne pas et votre poèsie est du trompe l’oeil : venez donc bien en dessous d’Ebreuil au niveau du pont de Rouzat où jadis ( 10 ans ) mouchaient des milliers d’ablettes et surnageaient d’énormes chevesnes et à l’affut la grosse bossue ! vous verrez que votre poèsie n’est qu’utopie pour touristes ! L’ombre et le savant « thymallus  » ne rôdent pas par ici ! certes au niveau de chäteauneuf ce doit être possible ?
    Du haut de ce pont j’ai beau scruter 7/7 24/24 voici 5 ans que je n’y vois plus rien et pour le coup pas la moindre « ombre » part temps de soleil , et de prés pas un seul alevins sur les berges .

    On me dit ( le SAGE )  » que la sioule est en bon état des barrages jusqu’à Jenzat ! mais vous vous donnez le mot !
    Oui défendre la pêche c’est alimenter le commerce du moulinet de la mouche et de l’épuisette vide ,
    moins il y a de poissons plus l’article est chère !
    Vous pensez que la nouvelle station de Pontgibaud va améliorer la qualité de l’eau en aval d’Ebreuil ? Moi non ! le (SAGE) n’a pas voulu me donner quelques résultats d’analyses prétendant qu’elles sont peu compréhensible pour un particulier ! ( Céline Boisson ) !
    à vous lire : Guy Couchard Valignat

    1. oh combien vous vous meprenez sur mon intention.Je rejoins totalement votre constat …et n’ayant probablement pas votre vecu ..mais le mien suffit à vous donner raison ….nos rivieres souffrent et les poissons qui y vivent sont de plus en plus fragile .Une fragilité que l’on doit à notre maniere de vivre , de nous comporter ….Mais que faire ???? car le discours est bien là ….Que faire !!!!Moi j’ai appris à me contenter de la nature , de la miette qu’il reste en esperant que cette miette de pain je puisse la transmettre à mes fils …Je n’ai nullement l’intention de detenir un verité …J’ai juste l’humilité d’aimer le coin que je peche ….N’est ce pas l’essentiel….J’essaye modestement au niveau de ce blog de livrer c cette passion pour cette vallée …Rien de plus ….Je laisse à toutes les grandes theories , analyses , constats la pertinence d’un regard …rien de plus je vous l’assure …J’aime la sioule et les etres qui vivent en son sein … j’essaye juste à travers mes images , mes textes , de dire …..même si tout n’est pas parfait ….doit on tuer le malade …..
      ps….pas franck mais stephane et j’espere qu’un jour nous aurons l’occasion d’echanger autrement que sur le blog …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme