Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Ma Torrentis 11 soie de 4 , ode au bel objet

Il y a quelques temps déjà, nous avions parlé sur Auvergne Passion Mouche, de l’arrivée sur le marché d’une nouvelle série de canne à mouche : Les Torrentis de Pêche Mouche Fly.

Découvir les cannes Torrentis  chez Pêche Mouche Fly : http://pechemouchefly.com/61-cannes-torrentis

Capture

Désireux d’apporter au sein de sa boutique des produits de qualité, qui redonne de la valeur à l’artisanat français,Stéphane Bonnet s’est entouré de l’un des meilleurs monteurs de canne Christophe Pascalet  (concepteur de canne appât naturel). Ensemble, il offre une gamme de canne mouche dont j’avais eu la chance, il y a quelques semaines de tester leur produit réservoir : La 10 soie de 7.

 A  l’heure de l’interconnexion des pratiques, ou la lisière entre chaque discipline (pêche à la mouche, aux appâts Nat, aux leurres)  se fait de plus en plus infime. Il n’est plus rare de voir sur nos rivières un pêcheur au toc à la nymphe, un pêcheur au leurre maniant un Stream ou quelques moucheurs n’ayant plus guère de soie dans le moulinet. Une évolution de notre époque qui consiste probablement à solliciter le moindre poisson de la manière la plus efficace possible.

Alors je l’avoue, lorsque parcourant le catalogue Torrentis, j’eu la surprise de voir apparaitre la référence 11 ‘ soie de 4, ma curiosité ne fit qu’un tour. Mon imagination aussi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les exigences à travers le regard d’un moucheur comme Stéphane Bonnet , la pertinence et l’analyse de question de portance , de gestion des dérives par un expert appât nat,le perfectionniste d’un monteur d’exception comme Christophe Pacalet,etc,d’innombrables échanges avec d’autres pêcheurs, autant de promesse et une seule idée :Avoir cette 11 pied soie de 4 entre les mains

Après un entretien téléphonique avec Christophe ou Stéphane pour fixer  les conditions de montage de la canne. Les Torrentis pouvant être personnalisées. Ma première rencontre avec le bel objet commence dans le fracas d’une perceuse. L’offre de personnalisation pouvant aller jusqu’au modelage de la poignée à sa propre main. Un travail d’orfèvre sur  un liège « Flor grade » portugais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je profiterai de ma ballade en Pays Roannais pour un visite dans le Fly Shop de Stephane.Une boutique qui offre de beau produit ou l’on retrouvera des soies que j’affectionne particulièrement :Les sources de la Lozère mais aussi une gamme d’hameçon offrant des modelés en version BL et une référence phare à mon gout le P300.Un coup de projecteur aussi sur un produit qui m’a semblé très intéressant : Le bas de ligne élastique.En résumé une boutique à découvrir avec un professionnel à l’écoute.

torrentis

Me voici de retour en mon auvergne et sur les berges de la Sioule pour découvrir cette Torrentis.Au jeu de la customisation, j’avoue que je n’ai pas fait dans la demi-mesure. A la traditionnel morosité de nos ligatures vert bouteille, je lui est préféré un bleu azur mat à la mode NRX.Associé à la fureur d’un porte moulinet Skelton pour un look ultra moderne et surtout un gain de poids très important, la canne affiche un 120 gramme à la pesée. Ne reste plus qu’à la baptiser. La Torrentis 009 sera la « Sioule 2014 »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les premiers instants se révèlent perturbateur. Habitué depuis des années à pêcher avec des 10, l’ajout de quelques cm  me fait devenir l’espace d’une minute un glaneur de  noix. Après avoir  nettoyé les berges de la Haute Sioule de  branche inutile, je retrouve rapidement mes reperes.La légèreté est au rendez-vous et le fait de tenir la canne haute notamment en pêche sous la canne offre des dérives encore plus abouties.

Passant de l’usage d’une canne à moins de 100 gr  vers cette grande, l’inquiétude d’une fatigue prononcée au bout de plusieurs de pêche ne semble pas être au rendez-vous, bien au contraire puisque le gain de longueur permet aussi de ne pas avoir à trop pêcher  bras tendu. L’objet me semble être très pertinent pour les pêches en nymphe mais la fraicheur de la Sioule et la faible activité des poissons m’empêche de poursuivre  mes essais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Direction la Lozère, les berges du Lot et du Tarn. En surplombant St Enimie, la beauté de paysage interpelle l’epicurien.L’odeur de la graisse de ma soie naturelle, le bruit de son passage dans les anneaux de la « Sioule 2014 » me font revenir à des émotions qui me semble parfois bien depassé.L’amour d’un bel objet  plus encore que le désir de la performance stricte. Les eaux limpides du Tarn donnent à cette canne toute sa valeur.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je déguste la chance qui est la mienne, la fierté d’avoir entre les mains un produit rare, une canne artisanale, sur mesure, fabriquée en France. Dans quelques années au fond de mon râtelier, j’ose croire que ce liège sera usé de mes mains et que mes fils regarderont cette canne avec l’émotion qui scie au temps qui passe. Cette même émotion qui parfois me transporte vers une autre époque lorsque je sors de son fourreau le vieux refendu de mon grand-père. Cette Torrentis c’est avant tout cela à mon gout, la capacité à s’émouvoir du beau.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Même le Tarn s’est épris de la Torrentis.Voulant faire de notre couple bien plus que de simple rouleur de grosse bille, Dame Nature m’a invité au festin de quelques March brown. Quelle pied de pêcher en sêche en plein mois de Mars. Le premier gobage, et la modeste fille du Tarn comme une récompense à mes heures d’essais.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La canne affirme une polyvalence étonnante capable d’offrir tout type de pêche. De la nymphe sous la canne, à la nymphe à distance avec du nylon, de la pêche en sèche à  la pêche en noyée, celle-ci semble s’adapter aux moindres de mes desirs.L’ultime reste pour moi, les émotions retranscrites durant la prise d’un poisson. Sensation fondamentale dont la canne doit être le moteur , l’outil. N’importe quelle canne est capable de mettre un poisson à l’épuisette, mais toutes ne livrent pas la même intensité de ressenti, d’adrénaline, de contact, de plaisir. De cela nul description quantifiable n’est possible, chacun se fessant son idée d’émotion qui lui sont propre. Mais il faut se rendre à l’évidence, notre Auvergne et bien des rivières de France n’offre pas cette vision de la pêche idyllique ou les truites de 50 se bousculent et offrent de belle courbe au plus raide des carbones. Un compromis difficile que la cette canne semble en mesure de garantir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chaque partie de pêche se résumant à une ode au bien-être. Ma nouvelle partenaire de jeu a rempli son rôle, fessant de chaque dérive un regal.La seule frustration tiendra dans le fait de trouver une Sioule en ordre le plus rapidement possible. De nouveaux défis, de nouvelles rencontres, de nouvelles réjouissances que je partagerai  sans nul doute avec cette canne qui m’a tant enflammé durant ces heures lozeriennes.Ainsi s’achèvera mon périple.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De Torrentis 11 soie 4, j’en retiendrai le numéro 009, Sioule 2014, une canne, invitation à l’épicurisme.

Updated: mars 15, 2014 — 1:54

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme