Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Lorsqu’un Barbeau se transforme en Ombre

Ce qui peut paraitre étonnant pour d’autres pêcheurs devient au fil du temps tout à fait normal. J’ai appris par expérience qu’il m’arrive toujours des trucs amusants du plus top comme celui de toucher un saumon avec une canne à brochet dans un recul de l’allier à la dernière anecdote en date comme ce brochet pris sur un mini-blob lors de la coupe d’auvergne. En résumé, la pêche est souvent pour moi source d’innombrable fantaisie.

La derniere en date , celle d’hier restera parmis les plus frustrantes.Petite partie de pêche avec Manu, histoire de croiser la nymphe sur notre riviere.Des heures à pêcher, palabrer, échanger, à regarder la Sioule. Le genre de vrai bon moment.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors que nous arrivons sur un veine profonde, je décide de changer ma nymphe de pointe pour un petit perdrigon en 16 laissant quelques 40 cm au-dessus l’un de mes nymphes fétiches .L’ensemble étant monté sur un 10/100.

Au deuxième passage le poids lourd d’un poisson hors norme se fait sentir. Rapidement je prends la mesure de la bête qui me pousse vers la bordure de la rivière m’offrant les sensations d’une belle truite.

Pourtant suite à l’aventure lozérienne je perçois que mon incapacité à décoller le poisson du fond ne m’offre probablement guère de chance de rencontrer une dame des lieux. Le combat s’éternise, le problème d’une canne si frêle tient dans un constat simple : C’est le poisson qui commande.
Il va falloir faire preuve de persévérance, d’abgnegation, se dire simplement que le plaisir de l’ultra light tient dans cela, s’amuser, jouir de l’instant présent, prendre son temps. Je l’avoue je suis aux anges.

Petit à petit le temps joue en ma faveur, l’adversaire s’use, laissant entrevoir la livrée jaune d’un magnifique barbeau de la Sioule. Un poisson que nous évaluons avec Manu à l’œil au-delà des 70cm.
Je comprends que le défi va être de taille, un nylon si fin me relie à la beauté d’un habitant rare de ma Sioule. Il me faut absolument relever ces défis. De nous deux le plus têtu sera moi je l’assure. Les minutes s’écoulent, 5, 10, peut-être 15 minutes. Le barbeau fatigue enfin, se laisse monter à la surface. Je domine le combat, les rôles s’inversent petit à petit. La victoire me semble être promise .

C’est alors que Manu déclenche la vidéo du Tg3……

L’incroyable s’est produit .Alors qu’un barbeau luttait à peine 40cm dessous, un ombre est venu se saisir de la nymphe de potence. Le temps d’un éclair j’ai tenu au bout de la Marryât un doublé de rêve dont l’issus ne pouvait être autrement qu’une casse. Pourtant je crois que l’anecdote ne put être complète sans imaginer que la potence a réussi à résister à l’impact .Je terminerai cette improbable séquence de pêche avec un sieur thymallus à la gloutonnerie inégalable et à la taquinerie sans égal.

Ainsi donc s’achève une aventure de plus avec ma rivière. Lorsqu’un barbeau se transforme en ombre .Le genre d’histoire qui racontait au fond d’un bar vous fait passer pour un mythomane. ……

Updated: avril 23, 2015 — 8:49

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme