Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Les dernieres heures 2014

Au fond de la vallée, petit à petit, la rivière sort de sa fraicheur matinale. La brume qui s’éleve dans le ciel annonce l’arrivée imminente de l’Automne. Septembre sonne les dernières heures de la saison 2014.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bientôt il sera temps de faire le bilan de cette année. Mais pour l’heure rien ne compte plus que de profiter de ces dernières minutes. Sentir encore l’émotion d’une truite qui file dans le courant, se rassasier de quelques mures sauvages trouvées au détour d’un chemin, écouter le bruit de l’eau qui se joue des rochers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Combien les mois de pause qui arrivent vont être longs mais necessaire.La Sioule a besoin de repos. Fortement sollicité tout au long de l’année, les poissons se montrent maintenant très difficiles et selectifs.Peu de pêcheurs se risqueront aux défis d’une fin de saison qui s’annoncent très compliquée. Le faible débit de la rivière (5m3) lié à la reprise des travaux d’aménagement sur le secteur de Menât ne devrait d’ailleurs pas améliorer les choses.

Sioule1sept2014 (1)

Pourtant les poissons sont toujours là. Durant l’espace d’un intermède, l’occasion d’aller au secours de la rivière en partenariat avec les gens de la fédération de pêche du Puy de Dome .Realiser une pêche électrique de sauvetage sur l’un des piles du pont de menât aura permis de préserver la vie de plus de 25 truites vouées à une mort certaine.

Sioule1sept2014 (2)

En quelques minutes on perçoit la richesse de la Sioule. Loche , vairon , goujon , truite et tacon, tout ce petit monde se bouscule au fond du seau pour revenir enfin à la riviere.L’expression du travail souvent méconnu mais pharaonique qu’accomplisse à longueur d’année les gens de notre fédération de pêche avec l’aide de bénévoles de nos aappmas.Un travail qui aujourd’hui après des années d’effort commence à offrir de belles perspectives d’avenir autour d’une pêche raisonné et raisonnable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour ma part, je déguste sans plus attendre ces dernières moments de l’année. Au détour d’un courant, la joie ultime restera de croiser un jeune ombre auxquelle je donne rendez-vous à l’année prochaine. D’ici là peut être, peut être que nous aurons réussi à mener un nouveau projet qui me tiens particulièrement à cœur démontrant une fois encore le rôle moteur que la pêche peut remplir sur ces territoires.

Mais au-delà rien ne me hante plus que le plaisir d’aller à la rencontre des êtres vivants de nos rivieres.Un fois encore cette saison qui s’achève n’aura été le prétexte qu’à cela. Une canne à pêche comme l’outil, l’excuse à dévorer les milles et une richesse d’un patrimoine halieutique sur lequel veille avec beaucoup d’abnégation les permanents de notre fédération.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si par hasard au détour d’un salon il vous venez l’envie d’aller à leur rencontre, une fois n’est pas coutume au lieu de râler, peut être un simple merci aurait fier allure dans la bouche de pêcheurs qui peinent trop souvent à comprendre la nécessité de s’engager.Un simple mot , rien de plus comme le signe de notre reconnaissance , comme l’expression de notre capactité à montrer que nous sommes bien plus que

de simple consommateur !!!!!!!

 

Updated: septembre 4, 2014 — 1:02

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme