Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Eloge à la diversité

Chacun choisi sa vision de la pêche à la mouche.

Dans l'air du temps,  la traque de quelques « gros poissons » reste à la mode.Pour ma part au fil de ces années, je choisi une orientation differente.La question de la taille du poisson ne se pose pas. Seul compte l'idée d'exploiter le moindre recoin avec une canne à mouche.

La richesse dans la diversité, variant à souhait les pratiques, alternant entre une 10′ soie de 8 et un train de streamer sur un lac, une 7.6′ soie de 3 et un petit ruisseau des hauts plateaux, une 9’soie de 9 et la traque de maitre exos. Il en va de même sur ma rivière de c?ur : La Sioule.

Ma recherche se traduit par la volonté à appréhender chaque secteur, chaque zone, d'essayer d'en tirer le meilleur. Je ne privilégie jamais un coin plus qu'un autre, je considère à tort ou à raison qu'un pêcheur se doit de s'adapter à chaque visage de la rivière qui est devant lui. Seul alors son panel technique sera le gage de sa reussite.

En cela la Sioule se révèle une merveilleuse école offrant des secteurs totalement diffèrent ou la pêche à la mouche peut s'exprimer dans sa diversité. Pêche en sêche, pêche en nymphe à l’indicateurla pâte),à vue, au tire-bouchon, à la soie, au fil, sous la canne, en noyée, aux streamers.

 L'occasion donc de faire un petit film , de tester la go  pro ( visualiser en HD),de montrer que la pêche à la mouche offre de multiple visage.Du plus leger avec une imitation d’olive en 18 à une grosse nymphe double bille en 10.

 

Updated: juin 26, 2013 — 3:57

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme