Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

2018 , premières truites en sêche

De nos rivières d’Auvergne, ce début d’avril nous apporte encore du froid et des niveaux d’eaux compliqués à appréhender à la mouche.

Pourtant quelques rayons de soleil suffisent à faire naitre la vie .Des éphémères, des museaux qui se dessinent.

L’occasion de prendre la mesure des différents modes macro de mon TG5

Découverte de l’olympus TG5 : http://auvergnepassionmouche.fr/olympus-tg5-un-baroudeur-pour-les-pecheurs/

De longues minutes ou je m’amuse à observer l’infiniment petit. Des instants où l’on regarde la manière qu’ont  les poissons à se saisir de ces imitations. L’occasion de chercher sur le net un exemple de montage parfait pour la situation.

Ce sont les premières truites de l’année en sèche.

Moment magique qui donne à la pêche à la mouche ces lettres de noblesse

Updated: avril 11, 2018 — 8:31

3 Comments

Add a Comment
  1. Bonjour Stéphane,
    Les photos sont prises sur la Haute Sioule? Aval Montfermy?
    Car sur la Basse, j’y passe beaucoup de temps en ce moment et malgré quelques éclosions de Brune de mars et de petites olives, je n’ai pas vu de gobage, sauf quand la Sioule était à 5 m3/s.
    @+
    Thibaut

    1. Auvergne Passion Mouche

      bonjour thibault

      Haute sioule effectivement.La basse sioule , le volume des eclosions est trés trés bas au regard de ce qui devrait avoir lieu .

      +++steph

      1. OK, je fais le même constat malheureusement.
        Sur la Basse Sioule les fonds sont déjà très colmatés par les algues brunes.
        @+
        Thibaut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme