Étiquette : pêche reservoir

Banson fait peau neuve

Après une vidange et une mise à sec pour plusieurs  semaines, permettant d’éliminer une grande partie des herbiers. .Banson fait  peau neuve

Beaucoup d’heure de travail plus tard, c’est à partir du 22 février que l’on a pu retrouver le lac et ses habitantes.

Occasion pour moi de profiter d’une petit dégradation météo pour vous faire  un compte rendu des quelques aménagements qui vont sans nul doute changer la vie des pêcheurs.

Des plus anodins comme l’installation de porte canne le long de la cabane.

A des choses plus importantes comme la création de mini ponton le long de la sapinière.

Des éléments qui permettent de gagner en longueur lors du cast arrière. Des éléments  permettant de mieux exploiter à distance cette berge toujours très prometteuse quand les poissons pointent leur nez en l’air.

Autre point qui m’est apparu comme très significatif de l’état d’esprit qui anime Vincent et Cédric, très appliqué sur la qualité de la pêche. La mise en place de nombreuses plateformes pour faciliter l’épuisetage des poissons.

Des installations qui permettront des remises à l’eau sans souffrance des truites.

Opportunité de diminuer le stress du combat, offrant  un retour plus rapide de ces mêmes poissons à s’intéresser de nouveau à nos imitations.

On se doit d’essayer au maximum de décrocher un poisson dans l’eau sans le poser sur la berge.

Faire autrement  fragilise  la survie mais aussi altère la remise en activité, impactant directement la qualité de pêche pour ceux qui passent derrière vous.

De même on évitera de sortir les poissons de l’eau pendant de long instant pour prendre une photo.

Immortaliser une truite est signe d’un souvenir pour lequel je n’ai aucun critique, bien au contraire mais a-t-on besoin de faire  un selfie de soi même pour se convaincre que l’on est bien l’auteur de ce superbe coup de canne.

Narcisse aurait dû penser à cela même si je le concède la tentation est parfois grande et la fonction rafale devient alors un allié que l’on se doit de maitriser.

Trêve de d’aparté, revenons à nos moutons avec le point qui intéressera je le crois beaucoup d’entre nous .Banson revoit pour cette saison sa politique tarifaire  avec une journée qui passe à ;

26 € pour une journée sans prélèvement

30 € pour une journée avec 1 poisson

avec toujours une limitation du nombre de pêcheur à 8.

Ce qui bien évidement offre la garantie de profiter de la quiétude d’un lien perdu à la croisée des chemin Sancy-Artense et de Combrailles.

Un lieu à découvrir ou à redécouvrir :

https://peche-banson.com/

 

 

Montage d’une noyée réservoir : La Violine

L’epoque est à la clemence .D’un fevrier ou d’habitude il fait frais ,cette année offre la douceur d’un avril.

Une belle opportunité à saisir pour pêcher en noyée sur des poissons actifs dans les premieres couches d’eau.Je vous propose une video de montage de la violine.

Au domaine de Gerris 5nov2019

D’automne, novembre amène la fraicheur si indispensable à la richesse de nos réservoirs

Après des mois chaud ou les poissons auront eu de cesse de rester dans les colonnes d’eau les plus hautes, les pêches se diversifient enfin et domaine de gerris offre des moments d’une intensité rare.

Il est temps pour moi de profiter de tout cela pour changer aux grès des humeurs .Occasion de vous décrire le matériel qui m’accompagne en ce jour.

Une panoplie de 4 cannes, chacune dédiée à une stratégie bien précise.

-La plus light : une SAGE  Z-Axis 9.5 soie de 5 équipée d’un moulinet Danielson 4seven et d’une soie Lee Wulff TT5.Un ensemble que j’utilise en rivière et qui aujourd’hui me sert à solliciter les poissons  en NAV.

-La deuxième : Une JMC Pure Lake 10 soie de 6 équipée d’un moulinet à cassette Hardy ASR 5000 et d’une soie Lee Wulff TT6.Ensemble qui me sert à alterner différents stratégies allant du chiro au fil à la pêche en noyée , passant par la sêche/Nymphe

-La troisième : Une JMC Compétition  soie de 7 équipées d’un moulinet Hardy ASR 6000 et d’une soie intermediaire.Ensemble que je dédie aujourd’hui à la pêche en noyée.

Ensemble   qui prend une valeur sentimentale avec l’arrêt de la gamme compétition sur le catalogue JMC 2020.

Le catalogue JMC 2020 :https://www.mouchesdecharette.com/catalogue-jmc-2020/

Une marque que j’apprécie et qui reste parmis les meilleurs pour la pêche en réservoir.

-La quatrième : Une JMC Pure 10 soie de 7 équipée pour l’occasion d’une soie S3.Ensemble qui se montre le plus pertinent du jour, associant un petit stream et une noyée violette. Une pêche assez profonde qui confirme la présence des poissons dans les couches inférieures du Lac.

Inventaire du matériel du jour dont l’intérêt principal réside dans l’échange et le partage d’usage entre utilisateur.

Un aspect qui me semble de plus en plus important à l’heure d’une exposition commerciale ou  nous sommes abreuvé d’hashtag ou d’évidence il ne peut y avoir aucune forme de regard critique.

Suis-je peut être pas assez perdreau de l’année ou lapin de 6 semaine pour me contenter des tests et autres essais en tout genre dont on sait que la capacité à porter un avis se résume malheureusement à l’obligation d’acter l’évidence nécessité de préserver l’intérêt de son interlocuteur.

Ceci expliquant cela, je cherche toujours avant quelques achats à glaner des infos de la part simple utilisateur à travers les blogs et les forums de type gobages.com.

Une démarche qui me semble de plus en plus essentielle au sein d’un univers de surexposition médiatique ou l’attachement à son matériel est pour moi l’un des fondements de la passion.

Vous l’aurez compris cher lecteur, je profite de l’instant pour prêcher pour ma paroisse, issus d’une génération 2.0 qui a connu une autre époque ou bien peu de support pouvait nous apporter des réponses à nos questions.

Ainsi le sens d’Auvergne passion mouche et de chaque ligne qui alimente ces pages.Un simple modeste retour d’expérience dont au final il nourrit ma passion et peut être vous apporte l’occasion de trouver quelques sources de discutions.

Indépendance de ton surtout qui garantit non pas la qualité mais à minima l’impartialité du propos , chose trop rare actuellement il me semble et dont seuls quelques blogueurs  évitent les travers .

En résumé et en un mot , lorsque j’aime , je l’ecris et lorsque j’aime pas je le revendique aussi !!!on ne se refait pas …..

Trêve d’aparté, on palabre, on palabre mais  il est temps de repartir à la pêche.

 

4 jours …4 réservoirs (oct 2019)

Après quelques péripéties halieutiques au bord de l’allier, il est temps de faire la tournée des réservoirs du coin.

J-1 / Jeudi /Lac Du Bouchet

Superbe joyau volcanique, me voici au lac du Bouchet  qui accueille comme tous les automnes une saison sportive ou il est possible de pratiquer la pêche à la mouche dans un cadre juste magique

En ce jour de semaine , c’est la foule qui me surprend , prêt de 7 bateaux , plusieurs floats et des pêcheurs à pied , le moins que l’on puisse dire , c’est qu’après avoir croisé pas mal de pêcheurs sur les berges  du haut allier , la pêche à la mouche bénéficie d’une belle dynamique dans le 43.

Pour ma part je choisi de pratiquer en float  et décide de passer la matinée sur la berge de gauche. L’après-midi, plus chaude me conduit à prendre le large à la recherche de poisson en maraude .Des poissons opportunistes qui je l’espère ne laisseront pas passer la chance de se saisir d’une sêche.

Je retrouve la joie d’une pêche sous le vent .Même si j’apporte pas mal  de matériel, la journée se résume majoritairement  à l’usage d’une canne Hardy switch 9.6 soie de 7 à laquelle j’ai associé un moulinet Devaux DVX et une soie Airflo ridge clear intermediaire slow.

Moulinet Devaux DVX : https://www.mouchesdevaux.com/catalogue/moulinet-dvx-d806/

Au sortir d’un bas de ligne en fluorocarbone, j’ai associé une petite noyée de type viva zulu, claret bumble à une mouche genre pouic non lesté, blob de bonne taille ou enfin d’une noyée plus volumineuse à l’image d’un cormoran en taille 6/8.

L’action de pêche se résume à prendre la mesure des couloirs qui se dessinent  et à chercher les poissons qui longent les cassants à une 20aine de mètre du bord .

Rapidement je concrétise ces choix par les premiers poissons .Des truites qui se succèdent tout au long de la journée.

Un moment extraordinaire sur ce que je considère être probablement le plus beau lac de pêche à la mouche en Auvergne et peut être même en France.

J-2 /Vendredi/Noiretable

Changement de dimensions et de département je retrouve le plan d’eau de Noirétable pour continuer ce périple réservoir.

Comme à son habitude là encore, c’est foule qui se précipite et probablement plus d’une 20aine de pêcheur qui sont là pour en découdre.

Rançon du succès et de la gloire, Noirétable invite à une pêche plus technique face à des poissons qui ont appris à se méfier .

Je profite d’une belle journée  ensoleillée pour choisir une strategie la plus light possible. Canne Z-axis 9.6 soie 5  montage zéro limite, moulinet Danielson et soie Lee wulff TT sont les armes du jour auquel  j’associe un bas de ligne typé rivière.

C’est pêche à vue, au fil et en sêche que je choisi de mettre en œuvre. Alternance de passage ou sur un plan d’eau lisse il faut faire preuve d’un maximum de discrétion, prenant pour cible avec une micro nymphe en autruche des poissons juste sous la surface. Changement totale d’univers dès lors que la surface s’agite ou des grosses terrestres et autres sauterelles se montrent irrésistibles aux yeux de poisson si tatillons. Opportunité de tester l’ensemble de la gamme terrestre de  Fly concept.

Les mouches réservoirs : http://www.fly-concept.fr/categorie-produit/mouches-reservoirs/

J-3/Samedi/Domaine des Gerris

C’est enfin l’ouverture du lac de Gerris.Le fidèle que je suis des lieux ne peut se refuser à retrouver ce lac le plus rapidement possible.

Étonnamment nous sommes peu nombreux à être du rendez-vous et une fois encore je dois avouer que je suis peu surpris de cette absence de pratiquant au cœur de mon département .J’ai parfois l’impression que la pêche à la mouche est en grande souffrance dans le 63 mais comment pourrais-t-il en être autrement lorsque l’on connait un peu le contexte local ou l’engagement bénévole pour défendre cette pratique est quasiment nul.

Pour l’heure, place à la pêche et au plaisir d’être en ces lieux .Toujours aussi beau, toujours aussi agréable, c’est bien la météo cette année qui  nous joue des tours. Des températures chaudes, des plans d’eau qui peinent à se refroidir, voilà un cocktail qui pénalise la qualité de la pêche.

Pourtant je retrouve rapidement mes réflexes et entre deux gouttes au milieu d’un orage, je pars à la conquête des lieux panier à soie en bandoulière, canne JMC Pure équipe 10soie7, moulinet Allen et soie Cortland camo.

Quelques perches plus tard, des truites mais surtout mon épaule qui se rappel à mon souvenir .Une névralgie qui traine et me conduit à devoir rendre les armes.

Penaud mais surtout démuni face à une arthrose cervicale dont je paye le prix de la répétition d’un même geste. Des dizaines d’années de pêche à la mouche, des centaines et des centaines de sorties, des arabesques, des lancers, l’homme est peut-être un peu usé et devra faire un peu plus attention à l’avenir d’après son satané médecin.

J-4/Dimanche/Réservoir de Banson

J’aurais dû rester à la maison.

Ne suis-je pas assez raisonnable ou adulte s’exclame mon épouse lorsque la voiture demare.Mais c’est ainsi, j’aime la pêche

Homme volcanique à l’image du paysage qui se dessine .Notion qui  me définit assez bien en tant que bougnat qui passe ces journées à se balader au cœur de l’oppidum de Gergovie. Arverne ayant souvent une idée dans la tête, refusant je le  concède de la mettre ailleurs, j’arrive enfin pour clôturer ce périple sur le bord du réservoir de Banson.

Je choisi de prendre la température des lieux pour comprendre les poissons, mesurant l’impact d’une  situation hydrologique qui perdure depuis des mois et place l’ensemble des espaces halieutiques du secteur ouest du Puy de dôme en souffrance.

Qui aurais pu imaginer il y a plus de 10 ou 15 ans que certains villages des Combrailles n’auraient quasiment plus d’eau.

Il me faut m’adapter surtout à la nécessite d’une répétition des lancers qui se doit d’être le plus confortable possible.

Je choisi de pratiquer en sêche/nymphe , technique qui me permet de diminuer la sollicitation de mon epaule.

Pour se faire , c’est un ensemble composé d’une canne JMC Pure 10 soie de 6 auquel j’ai associé un moulinet Hardy ASR et une soie Lee wulff TT.

Aparté  qui permet d’affirmer un vrai coup de cœur pour la série Pure de la marque Jmc dont vous l’aurez compris je suis adapté et fan .Des cannes très dynamiques qui permettent d’atteindre bonne distance de pêche sans forcer.

Les cannes JMC Pure : https://www.pecheur.com/achat-canne-mouche-jmc-pure

Alternance de profondeur, choix de l’association des mouches, patiente, maitrise des ferrages à distances, je termine cette cession réservoir par l’une des stratégies de pêche que j’affectionne le plus.

C’est ainsi qu’il me faut conclure ces 4 jours de pêche en lac .Prémices de l’arrivée de la meilleur partie de l’année ou la fraicheur et enfin de la pluie devrait nous offrir des moments d’une grande intensité…..

Nouveauté et fin de saison (1er cat/2019)

La fin de la saison (1er cat) approche

De l’été qui se fait plus clément, le début de mois de septembre  apporte souvent fraicheur et quelques gouttes de pluie. L’eau se refroidit enfin sur les berges de nos ruisseaux d’altitude.

Nature respire un peu mieux et  je retrouve quelques secteurs de pêche au cœur des gorges.

Occasion de s’adonner à une pêche en sêche/nymphe  d’autant que le niveau d’eau  reste très bas.

A ce jeu, nul doute que je ne pouvais passer sous silence l’arrivée des soies sources de la Lozère dans la gamme du produit disponible chez Fly Concept Distribution. Désireux de toujours trouver le meilleur, Vincent introduit dans sa boutique un produit dont je suis un fan absolu.

Des soies dont je vous parle souvent  et qui sont mes partenaires quasi exclusives lorsqu’il s’agit de pêcher en rivière. Sans entretien, d’une finesse équivalente à une vrai soie naturelle, leur profil parallèle ne leur permet peut être pas une pêche à distance mais il suffit d’en essayer une pour comprendre combien celle-ci sont parfaitement adapté à la majorité de nos cours d’eau auvergnat.Une fidelité de plus de 10 ans.

Les soies source de la Lozere chez Fly concept : http://www.fly-concept.fr/produit/soie-naturelle-source-de-la-lozere/

Poursuivant au sein du Fly shop, je profite de l’instant pour vous annoncer une autre nouveauté : les cires indicatrices neon wax.

Disponible en 4 teintes, elle couvre l’ensemble des usages, permettant de passer en un clin d’œil d’une stratégie de pêche à une autre.

Des nouveautés que l’on testent , des nouveautés qui nous conduisent vers les mois à venir. Occasion  de chiner de ci, de là des matériaux de montage dont on détourne l’usage à l’image de ce pelotes trouvées au détour d’un simple supermarché Leclerc.

A l’étau, on prépare la saison réservoir

Passage d’un simple streamer à une nouvelle chenille trouvée de l’autre côté de la manche dont on espère quelques réussites.

On poursuit le voyage au pays du Brexit par l’invitation que nous livre le dernier numéro de pêche mouche autour d’un article qui détaille les différents  sites anglais

Acheter le dernier numero de pêche mouche : http://www.peche-mouche.com/numero-en-cours/

De ces lignes aux bordures du domaine de la chaise dieu du Theil, pêche mouche nous offre un parfum d’autonme.Un retour que l’on peut d’ores et déjà entrevoir avec la réouverture du lac de Banson depuis le 15 aout.

Le retour du club des 5

De pêche en réservoir, il s’en exprime différents visages

Du plus actif arpentant les bordures à la recherche d’une ombre qui se dessine. Naveurs qui prend plaisir à chercher un indice pour lancer son imitation. Nympheur au fil dont j’admire la maitrise lorsque le moindre tressautement de son nylon se voit sanctionner d’une touche.

A l’aficionados  de la pêche au streamer, chest pack en bandoulière, panier à soie prêt à déployer dans les airs l’arme de sa quête. Rançon d’un succès dont il mise la réussite sur la connaissance des lieux, conscient d’être à la recherche de la dame du lac.

De notre humeur du jour, du moment, cet univers ou poisson n’est là que pour le plaisir .décline chaque personnalité, chaque identité.

Ainsi ai-je consacré nombre de l’heure à voyager le plus légèrement possible. Une canne, un moulinet et  une mouche, rien de plus. Période ultra light.

Mais le temps passe  et  inconsciemment aurais- je pris le risque de m’enfermer  dans mes certitudes, dans mes stratégies oubliant que mon envie de réservoir  est souvent question de diversité.

Par fainéantise, par économie, par désir d’ aller au plus simple , il est un profil de pêcheur que l’on ne voit plus guère.

D’un moulinet à cassette ou l’on essaye de se convaincre que l’on a tout compris, tout assimilé, nul doute qu’il suffit d’observer pour comprendre que le changement se fait plus laborieux .Pour ma part il est temps de revenir à mon club des 5

Retour à la période « bourricot ».

5 cannes, 5 approches, 5 façons d’être. Éloge absolu d’une philosophie ou l’on tente de passer en un clin d’œil d’une stratégie à l’autre.

5 cannes comme la déclinaison d’envies ou l’on mesure que chaque pratique possède des spécificités propres.

Prise de conscience de la maitrise et de l’expérience nécessaire pour comprendre chaque subtilité d’une pêche en noyée, au chironome, en corde à linge (etc….).

Occasion surtout de donner du temps à la pratique plus qu’à la théorie.

5 cannes  qui se déclinent  en fonction des saisons et des plans d’eau.

Des essentielles qui sont là à chaque sortie  comme une soie de 5 équipé d’un long bas de ligne qui me conduit vers les pêches dites légères .D’une soie de 6 indispensable à la mise en œuvre des pratiques ou la distance reste un paramètre indispensable. Enfin d’une soie de 7equipé d’une S3 qui me permet d’exploiter les couches plus profondes.

De ce  tryptique de base, vient alors se marier des ensembles moins neutre à l’image d’une soie S7 qui colle à l’hiver et à ces eaux froides .

De cette soie intermédiaire dont je raffole lorsque vient le temps de la noyée. D’une autre soie de 6 ou kiki  devient l’arme de prédilection lorsque truite s’amuse dans la vague.

5 cannes surtout qui soignent mon plus grand défaut : l’ennui.

Témoignage d’un intérêt qui malgré plus de 20ans ne m’a jamais éloigné de la pêche en réservoir et pour laquel je la préfère à bien des sorties rivières ou l’on persuade que la mode al Hilo fait encore de nous des pêcheurs à la mouche.

Témoignage d’une lassitude qui ne sait jamais installer et dont l’unique but se résume peut être à vous encourager en ces périodes pauvres  (hiver) à découvrir cet univers pas aussi facile qu’on le pense.

Témoignage d’un savoir si modeste soit-il ou chaque déclinaison  est l’occasion de gouter à plein poumon cette passion commune qui nous anime.

Témoignage  surtout …dont l’unique conclusion amis lecteurs est de vous convaincre de regarder le réservoir autrement qu’un simple outil de remplacement.

 

 

 

5 mouches pour décembre (2018)

Du vent, de la pluie, quelques gelées, un soleil qui se fait plus frais, décembre vient de pointer le bout du nez.

De l’Allier à Langeac  qui coule à plus 30m3 à l’Alagnon fortement sollicitée  depuis le début de la saison automnale, il faut se rendre à l’évidence, nous ne finirons probablement  pas la saison à la recherche de maitre thymallus.

Proposition d’une nouvelle habitude  qui devrait  alimenter Auvergne passion mouche en début de chaque mois, je vous invite pour ce mois à  la sélection de 5 modèles issus de montage personnel ou de  mouche venant de différents Fly-shop. Occasion de donner un peu de vie et de  mettre en valeur le travail de passionné.

Pour débuter, commençons par un petit streamer qui vous permettra de jouer la carte de l’agressivité en misant  sur la beauté d’un dubbing que je trouve intéressant : Le spectra dub.

 

Un montage très simple  à réaliser et dont nous avions déjà parlé sur APM. Simple association d’une plume de volupté marron et d’un corps  fin en spectra bordeaux (disponible chez fly concept). Mouche très pêchante  au cours d’animation rapide sur une soie intermédiaire.

Découvrir les produits de la marque Hends : https://www.hendsproducts.cz

Poursuivant l’inventaire de notre boite avec en point de mire la densification de l’offre réservoir de la boutique Fly concept.

Vincent vient répondre ici à la nécessité de posséder au sein de sa boutique l’une des mouches les plus à la mode : le blob. Un modèle orange chartreux proposé par la modique somme de 0.85permettant  de s’équiper pour un prix très confortable.

Le blob orange/chartreux de fly concept : http://www.fly-concept.fr/produit/blob-orange-chartreux/

 

De l’arrivée de l’hiver, parmi l’un des changements les plus importants chez les truites de réservoir, le ralentissement de l’activité devrait  nous conduire à donner importance aux pêches dites statiques.

Occasion de vous parler des bonbons de Nicolas Germain .Déclinaison en de nombreuses couleurs d’une mouche très efficace et qui aujourd’hui conquiert chaque jour un peu plus les amateurs de pêche au fil et à vue.

La collection des bonbons de Nicolas Germain : http://www.nicolas39-peche-mouche.com/mouches-nymphes-bas-de-ligne/?pages/Nymphes-pour-p%C3%AAcher-%C3%A0-vue

Une mouche d’actualité qui vous permet d’alterner vos séquences entre kikinou,muletor et bonbon.Une mouche qui soutenu sous une sêche devrait être l’occasion de séduire quelques truites récalcitrantes.

Des eaux qui petit à petit se refroidissent, des poissons qui gagnent les couches profondes, certains d’entre nous auront la chance de pouvoir s’adonner à l’un des pêches les plus tactiles qui soit : la pêche aux bobs. Impossible alors  de ne pas vous proposer d’étouffer votre boite avec un montage un peu particulier.

Le perroquet, clin d’œil à la boutique lords of river et à ses plumes d’exception.

Un montage recevant un tag en plume de faisan doré pink, un corps en perroquet ara, un thorax en micro flash pearl, une aile en ostrich marabout olive cendré,  des joues à l’aide de pointe de plume de cacatoès de leadbeater et enfin des yeux en mousse rouge.

Découvrir les plumes d’exception de la boutique Lords of River : https://www.lordsofrivers.com/fr/51-plumes-d-exception

Pour conclure et coller à une nouvelle tendance qui chaque hiver semble convaincre de plus en plus de pêcheur à la mouche : la pêche du brochet .Je vous propose la mise en lumière d’un montage sans fioriture  alternant flashabou doré, bucktail blanc et chartreux.Une combinaison de couleur qui fonctionne très bien en cette période.

Un montage qui me permet de parler d’une boutique vraiment specialisé pour la traquer de maitre pike : smartlures.

Parcourir l’univers smartlures : https://smartlures.nl/

Ainsi s’achève cette revue d’effectif, promesse de quelques bons moments au bord de l’eau

C’est partis pour la saison réservoir

D’une étape à l’autre je profite des premières heures pour aller à la rencontre des plans d’eau de la périphérie clermontoise.

Une visite à Noirétable qui a ouvert ces portes offrant une fois encore une pêche de qualité au milieu d’une foule abondante. Un rendez-vous à Banson  dont l’atmosphère nous rapproche d’un univers passible ou il fait bon profiter de l’arrivée de l’automne, je consacre mes balades pour affiner quelques réglages.

3 ans que je n’étais revenu au lac des estives .3 ans pour admirer le travail réalisé par les nouveaux gérants qui nous proposent aujourd’hui un lac vraiment très agréable.

Lac des Estives : http://www.lac-estives.com/

Comme le sentiment que rarement l’offre Réservoir n’aura été aussi aboutis .De Vincent à Banson , de Ludovic à Gerris , de Franck aux Estives , il faut reconnaitre que nous avons la chance d’avoir des gens de qualité au chevet d’une expression de la pêche à la mouche indispensable en arrière-saison dans un département qui n’a pas grand-chose d’autre à offrir .

Un développement d’une sphère privé qui sera au rendez-vous lorsqu’il s’agira de répondre aux attentes des plus débutants .

Profitant de ces quelques mots pour vous encourager à venir à la découverte de cet univers à travers une journée d’initiation auprès de personne comme Vincent Botte ou Franck Coudière.

Une journée d’initiation à Banson : http://www.peche-banson.com/

Une journée d’initiation avec Franck Coudiere :http://franckcoudiere.com/

Ainsi préparé, vous pourrez vagabonder sur une multitude de plan d’eau. Prétexte pour ma part de vous donner quelques news en vrac. L’annonce à la fin du mois de la réouverture de Gerris, l’ouverture prochaine d’usson à forez .Un clin d’œil  à Jean gilles qui invite à découvrir le monde de la compétition avec une promotion national le 6 oct.

Péripéties lacustres que sont l’occasion de tester quelques montages mise au point avec les produits de la boutique « Fly concept ».

Conception d’une gamme de streamer destiné à la pêche des petits poissons en jouant sur la qualité de dubbing disponible au sein du Fly shop. Conseil et partage pour la mise au point d’une collection qui devrait bientôt être disponible.

Des essais permanents, curiosité qui me pousse à la découverte des nouveautés comme le fil Cortland premium dont j’ai déjà beaucoup entendu parler.

Un fluoro carbone très haut de gamme, affichant un prix de 23€ les 27 m et distribué parJmc.Un fluoro trés cher mais dont on mesure rapidement les qualités. Un fluoro à mon sens à réserver à des usages très spécifiques mais qui m’aura impressionné lors d’une séquence de pêche en noyée ou l’impact d’un gros poisson ne l’aura guère mis en difficulté. Un fluoro pour une clientèle exigeante qui a les moyens de s’offrir le meilleur.

Enfin pour conclure, collant à l’actualité du moment , je ne resiste pas à vous inviter à aller visiter le site des championnats du monde de pêche à la mouche qui ont lieu en ce moment en Italie.

Les championnats du monde de pêche à la mouche : https://www.wffc2018.com/en

 

Instants frénétiques à Banson

De nos rivières du 63, les dernières heures ont bien refroidi l’atmosphère conduisant la pêche à la mouche vers des moments délicats.

A ce jeu certains insisteront pour aller à la rencontre d’un ou deux poissons, d’autres préférants s’amuser de ces heures pour quelques parties de pêche sur nos réservoirs.

L’occasion de retrouver Banson, et de passer une journée de pêche avec Vincent des mouches Guy Plas.

L’univers des mouches Guy Plas : http://www.moucheguyplas.com/

Instant tranquille et d’échange que l’on débute sous le soleil frais de mars. Instant ou la pêche se révèle amusante avec des poissons peu sollicités en ces périodes hivernales.

De Banson je commence à bien connaitre les lieux et rarement je dois avouer une journée de pêche en lac me laisse avec autant de surprises

Comme l’opportunité de replonger des années en arrière lorsque sur les berges des persats j’avais eu la chance de voir des giboulées rendre totalement folles les truites des lieux .Ainsi avons-nous vécu tel moment d’exception.

Chaque lancer, quel que soit la technique se soldant par l’attaque furieuse d’une truite .Des poissons totalement frénétique, surfant  sous la surface. Des truites capables de reprendre un mouche à peine décrocher d’un précèdent combat.

Une pêche ultra facile dont l’unique prétexte aura été de plier du carbone.Une invitation à profiter de ces heures qui ne vont certainement pas durer.

Réservez sa journée de pêche à Banson : http://www.peche-banson.com/?fond=produit&ref=03-18

Une journée  qui fait du bien et va me permettre d’aborder avec enthousiasme cette semaine de vacances.

Réservoir , au coeur d’une boite à mouche fantaisie

Des stratégies les plus encombrantes, des pratiques ou l’on s’adjoint le service de plusieurs ensembles  déposés  sur un porte canne, je vous conduit vers  une philosophie plus light pleine de fantaisie.

Un format rivière, une 9.6 soie de 5, une soie flashy, un raccord type boucle, quelques mètres de trout hunter fluorocarbon  et nous voici débarquant dans l’univers de la nymphe au fil.

De réservoir, nul doute que cette pratique se décline sous d’innombrables façons. Au fil, à la soie, en sèche/nymphe, à l’indicateur, cette approche offre l’opportunité d’ouvrir des stratégies différentes que l’on choisira de mettre en œuvre en fonction de l’humeur des poissons mais aussi et surtout en fonction de son niveau technique.

De réservoir surtout, ce qui m’anime le plus tient dans  la rencontre avec partenaires joueurs et fantasques .

C’est une fois à l’étau que nous pouvons nous amuser à toutes les audaces, à toutes les supercheries. Chiro corail, nymphe pastel, bonbon fuchsia, une fois n’est pas coutume, je vous propose un voyage dans l’univers d’une boite à mouche qui ressemble à tout sauf à quelque chose de raisonnable

-L’Elastic mop

Serpillère, Norauto, ou de l’autre côté de l’atlantique Mop Fly, cette mouche est l’expression même du détournement d’une chose de notre quotidien pour tenter de séduire quelques arcs en ciel en mal d’émotion.

L’élastic mop est montée sur un hameçon B100 ou j’apporte un semblant de vie supplementaire par l’ajout d’un thorax en Flex dub JMC

Etonnamment, ne ressemblant pas à grand-chose, ce modèle reste une valeur refuge lorsque rien d’autres ne marche. Petite astuce que je teste , la texture en microfibre permet de créer un point plus dense qui retient à la perfection les fragaces .J’avoue trouver grand amusement à réfléchir actuellement à l’imprégnation de ces modeles  à l’aide de différents odeurs à l’image de certaines huiles essentielles qui se montre très efficace.Une porte ouverte vers un univers  qui me correspond : celui du n’importe quoi ou je peux trouver enfin l’usage de quelques flacons offert pour la noel dont je ne suis pas fan des parfums.En mode coco chanel.

-La Yellow and Orange Wormy

Aperçu dans un Fly shop à Craig, cette manière de monter les Worms sort des classiques. Sur ce modèle  l’idée est de se dédouaner des montages conventionnels ou les squirmys restent monotones affichant une couleur unique.

Sur un hameçon  caleri C460, on réalise cette mouche  avec deux tonalités déclinant à loisir les possibilités grâce à la densification  de l’offre couleur que l’on trouve dans les Fly shop.En mode montana

-Le Viva Kikisquirm

Dans l’univers du réservoir, il est bien une combinaison qui affiche toujours une efficacité sans égal. Retenant le Noir/Tag Chartreux  connu sous le nom de Viva,  l’hiver ouvrira sans aucun doute la porte aux pêches extrêmements lentes

A ce petit jeu maitre kiki est à son aise. Mi tout, noyée, nymphe, streamer ou je ne sais quoi encore, de toutes mes mouches, une fois de plus je ne peux qu’afficher mon attachement sans faille à ce modèle qui reste  ma fétiche.

Mon univers Kikinou :http://auvergnepassionmouche.fr/le-kikinou/

La nouveauté du moment réside par l’emploi d’un tag squirmy dont le but est de produire des vibrations lors des phases d’animations.En mode des habitudes , toujours des habitudes.

-La yarneuse

Nous entrons dans l’univers du presque rien, de la simplicité à l’extrême.

Un hameçon Hayabusa taille 8, un brin d’Egg yarn et voici une mouche réalisée en deux temps, trois mouvements. Un modèle  très planant mais qui a tendance à descendre plus rapidement qu’un kikinou et peut certains jours se montrer plus efficace.

L’une de mes petites déclinaisons que j’ai développé autour de ce montage est d’integrer dans le corps  des fly rattles dont le but sera de faire du bruit .En mode empêcheur de dormir

-La Edouard

Ma quête de détournement ne peut rester insensible à l’inondation de toutes ces fibres brillantes de nos guirlandes de noël.

Dépouillant chaque année mon sapin sous l’œil amusé de mon chat qui s’interroge sur les raisons qui m’octroie le droit de m’amuser de tout cet attirail alors que sieur indygo ( ragdoll de son état) se voit  sévèrement  enguirlandé à la simple pensée d’aller taquiner la boule, je me dois reconnaitre que je parcours en ce moment chaque magasin à la recherche d’un truc bizarre.

Ainsi un simple hameçon B160 devient prétexte à tourner quelques fibres violette d’une guirlande made in Leclerc  sur une mouche dont le seul vrai secret réside dans l’usage d’une bille à la densité neutre. Une bille argent chiné là encore dans magasin ou la simple évocation d’être pêcheur à la mouche a fait sourire la vendeuse.En mode auvergnat prêt de ses sous.

D’un univers à l’autre. D’un monde où tout se doit d’être raisonnable. Ou le moindre dépassement d’un millimètre de la norme pour mettre en place un cerque vous conduit aux critiques acerbes d’expert monteur qui parfois m’amusent beaucoup.

Modestement j’espere vous conduire vers  une manière de lire notre passage à l’étau.

Plus encore que le résultat, l’univers de la pêche récréative et en no kill nous aura conduit sur les chemins des façons.

Plus encore que la simple performance, nos parties de pêche doivent etre des supports au plaisir de s’amuser ,au désir de convaincre dame truite que nous sommes les maitres de l’illusion.

Plus encore que la perfection, c’est une proposition créative dont le seul but est de vous faire passer aux yeux de quelques arcs  pour un mec rigolo qui n’a pas peur du ridicule.