Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Retour sur le RISE dans les combrailles

C’est fait, pour la première fois de son histoire le Rise Festival International de film de pêche à la mouche s’est arrêté dans les Combrailles.

rise2

Une séance de cinéma placée sous la neige mais qui aura malgré tout permis aux plus téméraires d’admirer des films venus du monde entier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Communion probable d’un esprit ou la nature se lit à travers le prisme de nos arabesques, le Rise c’est peut être l’occasion d’une prise de conscience une nouvelle fois d’un sentiment fort d’appartenir à une communauté, celle des pêcheurs à la mouche. D’un sourire sur la vidéo de catch my fly au soupir d’une salle qui s’enthousiasme de ces truitasses made in New Zélande, le RISE comme un prétexte à encourager chacun d’entre nous à comprendre la chance de ces instants, de ces paysages.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Permettez-moi pendant une seconde de me satisfaire , non pas d’avoir été l’un des supports à la venue de ce festival au cœur des Combrailles mais de voir dans cette salle quelques dizaines de pêcheurs passionnés, des jeunes, des professionnel de la pêche du 63 (probablement l’expression la moins mercantile) et aussi 5 présidents d’aappma représentant l’ensemble de nos territoires.

Je dois l’avouer ma plus forte pensée au lendemain de cet evenement ira à Laurent Berger , président de l’aappma de Messeix.A chaque instant que le grand écran nous a transporté vers d’autres contrées , je n’ai cessé de penser à cette Dordogne qui coule au cœur de mon département comme une cicatrice béante de la bêtise humaine .Le Rise c’est aussi cela pour moi .L’occasion de montrer ce que la nature a de plus beau , ce que nous n’avons pas su protéger chez nous , prêt à sacrifier à d’autres lobby la beauté de nos vallées. L’auvergnat qui coule dans mes veines sait combien nous le regretterons peut etre.Alors je l’écris, je le hurle parfois, je m’en énerve, je m’en agace, mais ici au cœur de mon puy de dôme natale, je ne pourrai jamais m’astreindre à accepter que notre derniere parcelle de rêve ne puisse s’exprimer que sur une pellicule venue d’ailleurs. Que voulez-vous avant d’être un pêcheur, je suis un amoureux fou de nature.

rise3
Ainsi pour conclure, je terminerai cet article sur le RISE en cœur de Combrailles en vous encourageant si la tournée 2016 passe près de chez vous à ne surtout pas hésiter. Je prendrai aussi le temps de remercier les organisateurs de ce festival qui nous apportent l’occasion de s’émerveiller quelques semaines avant l’ouverture. Enfin je ne cacherai pas mon admiration pour Marc Bracelet qui a travaillé à la réalisation de notre film partenaire et dont chaque image qu’il réalise me transporte, m’envoute, m’invite à poser un œil plein d’exaltation sur notre Sioule.

Updated: février 19, 2016 — 11:54

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme