Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Quelques heures sur le Depuy spring creek

Au cœur de paradise valley, il est un lieu si diffèrent

Un lieu où la simple évocation du nom dans un des Fly shop suffit à donner le sourire à son proprietaire.Un lieu dont la renommée fait dire à chacun qu’il est « the best place » .Un lieu où le temps semble n’avoir aucune emprise.

Un lieu dont beaucoup s’accorde à dire qu’il est une référence, un graal pour tout pêcheur à la mouche qui parcourt une fois dans sa vie les berges  du Montana.

Un lieu niché dans un ensemble dont la célébrité a dépassé très largement la dimension locale et fait de ces quelques kilomètres de résurgence l’un des spots les plus connus, les plus courus des USA.

Les « spring creek »  tributaire de la Yellowstone  forment un paradis sans pareil ou la pêche en sêche, en nav sont reine dans un endroit ou la richesse halieutique déborde.

Au cœur des ranchs, s’écoule ces sanctuaires ou seul quelques chanceux acquiert le bonheur de fouler les lieux à travers un système de réservation et de carte à la journée dont le but réside dans la volonté de préserver la tranquillité.

Au nombre de 3, le Nelson, l’Amstrong, Le Depuy sont  autant de rendez-vous vers une dimension sans pareil de notre passion.

Durant quelques heures, nous avons eu la chance de pouvoir parcourir le plus important : Le Depuy.

3 Millles d’une eau limpide ou les poissons se comptent par dizaine. Arc, Fario, Cutthroat,  tous quittent le temps d’une pause la Yellowstone toute proche pour venir chercher refuge dans ces eaux calmes.

Là assis au milieu de la prairie , la nature offre le meilleur. Quel pied de pêcher  en observant le manège d’une loutre .Quel pied d’apercevoir le museau d’une frêle antilope qui vous regarde dessiner des arabesques dans le ciel. Quel pied d’admirer le circuit d’une arc qui s’amuse à jouer avec quelques nymphes qui passent à sa portée.

Quel pied de s’enflammer lorsque le monde de la rivière commence à poindre le nez en l’air à la recherche de quelques baetis et autre amuse-gueule de printemps.

Pause bucolique dans un séjour de pêche hyper actif, le depuy invite à prendre son temps, à laisser les 5x, 4x et autre pointe de fort diamètre au placard pour retrouver les joies d’une pêche fine.

Application , observation , technicité sont autant de stratégies indispensables pour réussir là où les grands noms de la pêche américaine ont laissé de leur empreinte un lieu chargé d’histoire. Cuivre, perdigon, petite olive en 20 seront les outils d’une journée de pêche mémorable qui fera de notre visite sur le Depuy l’un des moments forts de ce voyage.

A tous ceux qui iront là-bas, je n’aurais pour conclure qu’un seul conseil. A découvrir absolument…..

Site internet du Depuy:http://www.depuyspringcreek.com/

Updated: mai 10, 2017 — 8:49

1 Comment

Add a Comment
  1. Me plairait bien cette pêche fine sur le Dupuy.un beau reportage Steph.Y à un heureux dans le hamac…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme