Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Manche D1 Ance/Dore Championnat de france pêche mouche 2014

Parmi les évènements à retenir durant l’année 2014 autour de la pêche à la mouche en Auvergne, la venue d’une manche de championnat de France D1 sur le Forez restera comme l’un des faits marquants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Durant ce weekend ; l’Elite de la pêche à la mouche en rivière allait s’affronter sur les rivières Ance et Dore.

Une elite qui voit parmi ses 36 pêcheurs, les membres de l’équipe de France qui viennent tout juste de revenir de la république tchèque, arrachant une médaille d’argent à l’occasion des championnats du monde. Un titre de plus pour la France qui reste depuis des années parmi les meilleures nations de cette compétition.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

(gauche à droite:G.Juglaret,T.Guilpain,B.Jacquemin,S.Delcor,J.G.Mathieu,J.Daguilanes)

Pour la deuxième fois en quelques années, l’Ance et la Dore sont le terrain de jeu d’un rendez-vous qui s’annonce de très haut niveau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La compétition de pêche à la mouche en rivière s’effectue autour de la recherche de 2 espèces de poissons .Les truites qui sont comptabilisé au-delà de 20cm et les ombres avec une taille minimale de 27cm.Dans le cas de ce weekend , celle-ci se sera déroulé par alternance de 3 rotations sur 3 secteurs définissant une zone attribuée. Le secteur A sur l’Ance et les secteurs B et C sur la Dore. Chaque compétiteur alterne ses secteurs suivant un tirage au sort effectué au préalable.

Pendant 4 heures, accompagné de son arbitre, le compétiteur tente de tirer le meilleur de sa zone de pêche, mettant en œuvre toutes les stratégies possibles avec comme facteur limitant le règlement FFPML.Un règlement qui certes laisse une grande liberté mais pouvant présenter malgré tous des contraintes au regard d’une pratique plus classique d’un pêcheur lambda.

Après l’année 2011 et les résultats impressionnants obtenu notamment sur les secteurs Dore, je crois que beaucoup de compétiteur avait gardé dans leur esprit la vision d’une pêche offrant de nombreuses prises.
Dame nature a décidée de livrer un autre regard de notre patrimoine halieutique. Les orages des jours précédents ont fait de la Dore une rivière un poil tendu et très teinté suivant les secteurs. Si l’Ance était parfaite, la Dore allait donc jouer le juge de paix de cette compétition.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Durant ces 48 heures, pour ma part, j’avais la chance de contrôler l’un des pêcheurs de l’équipe de France, Thibault Guilpain.Il commence son weekend sur l’Ance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Rapidement la rivière permet d’apercevoir son potentiel « ombre » avec la prise d’un très bel individu de 36cm.Le secteur qu’il exploite se situe au niveau d’un pont et offre malheureusement je pense un territoire déjà fortement sollicité qui oblige une pêche extrêmement technique. Un bien pour un mal, le contrôleur que je suis, prend donc le temps d’observer la maitrise d’un tel pêcheur. On apprend souvent beaucoup à regarder d’autre pratiquer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le fait d’être contrôleur donne aussi l’occasion de porter un autre regard sur les rivières que l’on pratique laissant du temps pour retourner quelques cailloux et admirer la vie qui s’écoule à nos pieds. Dans les fourrées, je consacre un moment pour immortaliser l’un des insectes majeurs des pêcheurs de lac d’altitude. Les babarottes arrivent et Thibault termine sa manche avec un score assez faible au regard des autres pêcheurs de son secteur. Une manche qui aura un fort impact sur son résultat global du week-end.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’après midi direction les secteurs B.La Dore n’est pas au meilleur de sa forme et a décidé de rendre la vie très difficile à des compétiteurs qui vont connaitre le célèbre adage : Rivière Auvergnate, Rivière lunatique.

Rapidement les résultats du matin, ainsi que les heures qui passent l’après-midi démontrent que sur une rivière comme celle-ci ou les peuplements ne sont pas forcements équivalent suivant les secteurs, l’exigence d’avoir des conditions optimums sont nécessaire pour permettre à chacun de s’exprimer au mieux. La rivière poussera le vice jusqu’à offrir une énorme surprise avec des capots pour les 2 premiers du PSM France.

Pendant ce temps, Thibault quant à lui réussi à toucher des poissons dans une eau marron ou le plaisir de pêcher doit être bien alteré.Trés sincèrement je suis admiratif de cette volonté à donner le meilleur de soi-même pour séduire une improbable fario qui équipée de lunette vision boueuse réussi à voir passer la petit nymphe. Voici probablement l’une des raisons qui font que j’aurais des difficultés à faire de la compétition en rivière, trouvant plus de plaisir  sans nul doute a passer en compagnie de la fragile sulfure que de s’acharner avec la meilleur application qui soit à racler et traquer un poisson de 20cm.

D’un tel constat , il est facile de percevoir la déception que peut ressentir un compétiteur à la lecture des résultats ou son classement représente probablement l’un des moteurs principaux du plaisir engendré par ces rendez-vous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi se poursuit l’après-midi de samedi entre les espoirs d’un compétiteur à trouver dans les moindres recoins les ressources suffisantes pour grappiller quelques points-place et une vallée qui s’apprête à jouer un tour supplémentaire à tout ce petit monde.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors que la grande mouche entre en scène, offrant sans nul doute, l’une des rares phases d’activité sur la rivière. L’orage au loin se fait très présent, trop present.Premier éclair dans le ciel, il est temps d’arrêter la pêche par securité.La deuxième manche se termine avec plus d’une heure de pêche empiété sur les secteurs C et B.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

3eme Manche le dimanche matin. Direction les parcours aval de la Dore qui sont souvent les plus difficiles lorsque les conditions de pêche sont perturbées. Les gros blocs, une eau marron, rien de bien réjouissant pour terminer cette competion.Thibault la encore réussi à trouver dans cet amas de rocher quelques bonnes filles qui lui permettent de ne pas rendre une copie vierge. Impressionnant car sans aucun doute je reste convaincu que pour la majorité des pécheurs que je côtoie n’aurait même pas pris le pari de mettre le fil dans l’eau. C’est une superbe truite de 29 cm qui vient récompenser tant d’effort.

Dore ance (1)

Après ces dernières 4 heures de pêche, s’acheve enfin cette manche du championnat de France de pêche à la mouche qui se sera montré extrêmement difficile. Seulement 321 poissons comptabilisé sur 12 heures de pêche à 36 compétiteurs viennent confirmer l’impression laissé par de nombreux retours et les sensations que nous avons les locaux au sujet notamment de la Dore.

Démonstrant que cette rivière , impactée dans son cœur par une pollution qui fragilise ses peuplements , ces compétitions ne doivent surtout pas cacher une réalité qui a donné en 2011 la sentiment à beaucoup que les choses étaient gagnée et que la belle du forez n’avait plus guère besoin que l’on se penche à son chevet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je clôturai cet article en vous livrant le podium de cette première manche.

1:Jean Guillaume Mathieu / 2:Eric Batisse / 3:Jean Benoit Angely   PGP:Dupepet Alexandre.Les résultats complets sont visibles à partir du site de la FFPML.

Maintenant les compétiteurs sont repartis vers d’autres contrées. Les prochains rendez-vous devraient les conduire sur la Marne et sur l’Aude. Quant à nous, les locaux, nous allons pouvoir retourner sur les berges de ces magnifiques rivières avec les jours difficiles le sentiment que cela arrive même aux meilleurs. Avec un brin d’humour, j’en connais qui vont sacrement abuser de la chose.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Updated: juin 16, 2014 — 10:43

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme