Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Les premieres heures

La saison avance à grand pas. Déjà la première 15 aines va se clôturer, poussée  par un printemps qui aura pris ses quartiers en avance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 L’heure de tirer quelques réflexions de ses premières heures de la saison 2014 sur la Basse Sioule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme à son habitude la belle des Combrailles se sera amusée de ses niveaux, offrant le plus clair de son temps   25 m3, obligeant au ciblage de secteur bien définis.Le principal handicap est venu de la fraicheur de l’eau, réservant l’activité des poissons par phase. Le soleil et les 18° ressentit sur les berges de la Sioule nous ont parfois fait oublier que la saison 2014 a débutée de manière précose et que le berceau de la rivière était encore vêtue de blanc.

 Marsioule (3)

Une préciosité dont je me suis réjoui d’ailleurs.

Bien au-delà du simple fait de pêcher, rarement la saison de pêche ne débute au milieu des vacances scolaires. Permettant de faire découvrir à mes enfants, le plaisir de ces premiers instants d’une année, Antoine a démarré sur les chapeaux de roue.5 lancers, une truite. Même papa n’a su faire mieux.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est aussi le retour des palabres, des échanges, des discutions .Du plaisir de partager entre copains. L’occasion  de  tester sur la Sioule une bonne partie de la gamme Torrentis avec la venue de Stephane.Une belle partie de pêche que nous avons passée hier.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des produits que vous pourrez retrouver le 7 juin lors de notre grande animation autour de la pêche à Montfermy.Un rendez-vous à ne pas louper que nous développons avec Vincent Botte qui est  d’ailleurs partenaire de la marque PMF .Faire vivre nos territoires , s’investir pour développer la pêche , défendre notre rivière , une ambition de quelques amis de la Sioule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Loin d’une situation idyllique, d’une rivière parfaite ou tout irai pour le mieux dans le meilleurs des mondes, notre partenaire n’est   probablement pas la plus belle  mais nous l’aimons comme elle est avec ces defaults et ses qualités.

Ce qui nous aura différencié de ces pêcheurs ingrats qui consomment du produit pêche comme ils vont à Auchan, se préoccupant guère de la vie de notre rivière.

Aujourd’hui ici, demain ailleurs, les efforts de tous  comme la moindre des préoccupations, ils trainent leur waders comme des besaces de mort. Je l’avoue volontiers parfois, je sature de ces gens-là comme disait Brassens. Au fil des ans, nul naïveté auprès de ces cohortes irrespectueuses qui pêche tantôt sans carte, tantôt sans respecter les règles, et prélèvent à tout va.

Surpêcher certains jours , je m’interroge  sur la maniere de gerer un  tourisme pêche qui a un cout qui me semble bien trop cher à payer .Mais cela est une autre histoire.

 Marsioule (2)

Finalement je m’accommode donc facilement des  fantaisies de ma rivière qui se gonfle de quelques m3 en semaine, laissant à ses amoureux le plaisir de la tranquillité.Préférant souvent  à la rencontre de mes contemporains la joie d’un rendez-vous avec une belle fille de la Sioule. J’ose espérer qu’un jour nous arriverons à convaincre le plus incrédules de la nécessite de comprendre que les équilibres construits sont toujours précaire.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors assis, de nouveau sur les berges, j’admire l’arabesque de mon plus jeune. Comme un air venu de Missoula, comme la poésie d’un livre de Norman Mc Lean,un pêre et ses 2 fils aux bords de l’eau.Je respire à plein poumon l’odeur d’une terre  qui a vu naitre leurs racines. De Combrailles le rire de mes enfants me rappelle la beauté de ces lieux. Et juste là ……au milieu coule la Sioule

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Updated: mars 19, 2014 — 9:54

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme