Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

L’arrivée des grandes

Alors que la vallée s’éveille dans la brume, on entend au loin les premiers espoirs d’innombrables pêcheurs qui viennent en masse à la conquête de la Sioule. Avec ces 6 m3 depuis quelques jours, la rivière se trouve littéralement prise d’assaut. Difficile de trouver un coin paisible pour regarder la nature s’épanouir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une nature qui s’accommode du moindre recoin pour livrer son exubérance. Epiphyte, le bouquet de fleur s’accroche désespérément à son tronc d’arbre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sans garantie de ne pas être engloutis par les flots, la renoncule profite de ces heures de repis pour faire naitre ses plus beaux atouts.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au fond de la rivière, l’eau qui se réchauffe pousse les grandes nymphes vers la surface. Il est temps de prendre son envol. C’est l’arrivée des premières grandes éphémères de l’année.

Discrètement, à pas feutré, la voici qui marche sur l’eau .Elle cherche l’instant propice, le bon moment pour envouter les airs de ses ébats amoureux. Se prenant pour un oiseau, d’un vol assuré, elle anime le ciel d’une magie que je ne cesse d’admirer

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Virevoltante, le grand éphémère espère duper son monde. Se faisant passer pour un colibri, elle plane au-dessus des herbiers. L’espoir qu’un petit poisson et un petit oiseau s’aime d’amour tendre disait la chanson, lui donne confiance dans un avenir incertain.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais truite de Sioule n’est pas née de la première pluie. D’un amour tendre, elle préfère se regaler.L’arrivée des grandes fait d’elle une épicurienne assise au festin des bonnes tables.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

D’un spectacle anodin, d’un instant sans importance, bien des leçons à retenir à travers cette courte séance du jeu de la vie. La santé de nos milieux aquatiques s’observe dans les détails les plus insignifiants.
Des raisons d’espérer comme la livrée d’argent de nos tacons qui préparent leur valise pour un voyage qui les mènera sur quelques océans. Des raisons de croire que la Sioule retrouve des heures joyeuses avec la diversité d’un vivant qui s’exprime parfois avec tant de force

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pourtant l’équilibre est fragile. Les rochers qui se dérobent sous mes pieds, n’arrivent à cacher le colmatage de la rivière. La pluie qui nous manque déjà fait ressortir les inquiétudes d’une sécheresse qui serait une fois encore dramatique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De Sioule hier, bien des truites et autres auront fait pitance. Bien des pêcheurs que j’ai croisé retiendront l’emotion d’un combat ou la déception d’espoir perdue .D’autres regretteront le monde et la foule. Certains iront de leur critique, de leur remarque. Les plus romantiques se seront probablement assis dans la prairie pour sentir l’odeur de nos campagnes et admirer le spectacle de l’arrivée de grands éphémères.Chacun se fera une idée de ces instants rares.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais si tout ceux-ci n’avait été qu’illusion

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme