Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

La Situation s’aggrave

7juillet 2015, 8h30 du matin, il fait déjà près de 38° sous abris à Clermont Ferrand. Après plusieurs jours ou le thermomètre est resté accroché à des températures caniculaires, partout la situation semble s’aggraver. Le spectre de 2003 se fige comme un mauvais souvenir que nous nous apprêtons à revivre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La situation de nos cours d’eau qui n’ont plus vu la moindre goutte de pluie depuis plusieurs jours associé à des fortes températures conduit inexorablement ceux-ci vers un étiage des plus severes.

Du bassin de la Dore qui dépasse à peine à 1 m3 à Giroux à la haute Sioule , le Sioulet et autres , rien ne semble changer le destin d’un année qui fera souffrir nos rivieres.Dans certains secteurs , on peut même entrevoir des asses de nos plus petites tributaires qui sont de véritable vivier pour la fraie de l’année en cours à l’image d’un Breynant qui se montre très bas. Que va-t-il se passer si ce n’est une catastrophe peut être inévitable.

DSC_0001Inquiétante destinée pour ces alevins déjà bien développé dont on espère qu’ils prendront la poudre d’escampette pour aller à la grande rivière , venant retrouver quelques nouveaux copains , tout juste introduit à l’occasion du traditionnel alevinage annuel de notre aappma.Un apport exogène de 35000 individus pré-estivaux de souche ayant comme finalité de répondre aux aléas de la nature à l’image d’assec qui serait dramatique pour une riviere dont le principal handicap reste la fraie. Un travail important qui aura mobilisé quelques bénévoles ( trop rare) conscient peut être et inquiet surtout de l’avenir de leur rivière.

Sans titre 1Le salut s’il en est un, pour les secteurs « aval » tiendra probablement d’une eau fraiche providentielle venu des barrages en amont. Le temps de faire baisser la température d’une eau qui frise parfois le seuil létal des habitants des lieux .Amusant d’imaginer que le sort de quelques rivières françaises tient dans ce constat. Que serait la température actuelle de la basse vallée de la Dordogne ou même de la basse Sioule qui invite à une eau plus fraiche que les secteurs amont de la Chartreuse.14/15° à l’aval direct de Queuille ne suffisent probablement pas à donner un bon appétit à nos truites et ombres mais leur offre encore des perspectives d’avenir sans trop de mortalité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi donc après une année 2014 ou nous étions plaint de forte pluie, 2015 nous livre un autre visage ou la pêche à la mouche n’y trouve guère son compte. Etiage rimant souvent avec pèche délicate et pic d’activité très restreint. Seul parfois dans les recoins le plus secret lorsque la fraicheur se fait sentir encore, une belle éclosion nous permet de rêver encore

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMais pour combien de temps encore ?????

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Updated: juillet 7, 2015 — 11:50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme