Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

La cerise sur le gâteau

Les voyages forment la jeunesse  dit le proverbe. Partant de ce principe, j’aime à loisir partir à la découverte de notre patrimoine halieutique. La France regorgeant d’endroit plus beau les uns que les autres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec Jérôme, nous décidons  de partir à  la découverte d’un des parcours no kill du haut Tarn : le No kill de Bedoues.

Bien au-delà du simple fait de prendre un poisson, pêcher dans un tel cadre vous transporte, vous livre une plénitude absolue. La pêche comme un support permanent de découverte.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A la rencontre de la belle zébrée, le Tarn se révèle bien froid. C’est au prix de quelques bordures que l’on touche nos premiers poissons.

 La pêche est affaire de sensation, d’émotion. En de tel lieu, tout prend une autre dimension. Je contemple,  j’en admire les couleurs, la zébrure, la forme adapté à la puissance du courant. La nature se fait si belle lorsque l’on prend le temps de la regarder.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre voyage se poursuit en terre lozerienne.Nous filons à travers les causses. Le survol d’un vautour peut être nous fait espérer quelques plumes. J’aime la Lozère pour la quiétude  qui est la sienne. Un beau département de pêche en somme. Mais il est temps de replonger dans la rivière.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les heures les plus chaudes nous offrent ce que nous sommes venus chercher. Instant éphémère d’une nature qui s’éveille au printemps.

Rhodanis, Rhithrogena livrent à la rivière les premiers frimas d’une vie que les mois à venir feront exploser.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temps d’une photo, ma partenaire s’envole au-dessus de l’eau. La brise qui l’a plaque à la surface de l’onde fait d’elle une prisonnière impuissante. Le museau glouton de la dame  ne laisse guère de chance au frêle éphémère.

A ce petit manège, la bordure canalise mes espoirs .Arrivée quelques centimètres de l’instant fatidique, toujours les mêmes questions, draguera, draguera pas, montera, montera pas ?

Tout à coup, plus aucun doute, la soie se tend .La canne se plie. Quelle pied de prendre encore de si beaux poissons en sêche.Lorsque le menu est bon, même les plus belles ne restent pas insensible.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette magnifique truite prémices d’une saison 2014 qui commence en apothéose. Conclusion d’une journée pleine de souvenir. La cerise sur le gâteau en somme.

Updated: mars 28, 2014 — 9:28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme