Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Je suis un pêcheur de la Sioule!!!!!!

Alors que dame nature ne cesse de verser des larmes depuis des semaines,la fée electricité nous aura offert 3 jours d’un debit bien agreable.Sous nos yeux incrédules, La Basse Sioule s'écoule à 8m3 pendant 72heures.4320 minutes d'un plaisir retrouvé qui n'aura duré que l'espace d'une seconde tellement le temps passe vite parfois. Aujourd'hui la muse des Combrailles se noie de nouveau dans les flots.

P5231207.jpg

La situation ne devrait guère s'ameliorer.La météo nous annonce de la pluie, encore et toujours. Partout, ici, ailleurs, de nombreux pêcheurs se lamentent, ragent, se desesperent.Pour ma part, je m'en moque. Il pleut, l'eau monte, je file. Quelques kilomètres de plus, un lac, une autre option, mon plaisir se résume simplement à être là au c?ur de mon Auvergne. J'écoute ces volcans endormis.Le matin vient de naitre dans la brume emporté par un vent frais, seul le bruit d'un oiseau me réveille de ma reverie.Peut-être ai-je commis une erreur il y a bien longtemps, je suis née  moucheur par la poésie de l'art, par le plaisir de l'arabesque, par la musique de la soie qui file dans les anneaux.

P5231215.jpg

Nul sirène n'arrivera à me convaincre , nul truite si grosse soit elle ne remplacera mon affection, mon émerveillement pour les truites de la Sioule.

Les promesses d'une autre manière d'être ou j'aurais commis l'accident d'être à la mode , dans l'air du temps,l'image d'une gravure de revue de pêche ou je pourrais me pavaner sur les gravières d'une eau clair , traquant,chassant,navant des trophées comme disent les jeun's ne m'intéresse pas. La rançon là encore du fruit d'un vécu passé ou la recherche de Salar a rempli cet envie que tout pêcheur éprouve un jour. Jamais truite n'entrera dans mon inconscient pour remplacer l'éclat d'argent d'un Saumon de l'Allier. C'est ainsi et cela restera.

Aux records, aux envies de poisson hors norme, je reste insensible. Je lui préfère le secret, le mystère de nos eaux, l'éclat d'un belle ombre de notre Sioule.

P5221149.jpg

Là sur ces berges, je goutte des plaisirs simples. Ma canne à mouche n'est qu'un pretexte.Une façon de pouvoir partager un instant en compagnie de la riviere.Je ne comprends d'ailleurs plus guère cette tendance qui conduit à juger une rivière qu'a son potentielle d'adrenaline.Une drogue qui amène trop d'entre nous à ne plus s'apercevoir qu'inconsciemment ils ont perdu la capacité à s'émouvoir de la beauté du vivant.Leur intérêt, leur seul considération se résumant à des envies que la majorité des rivières de France ne pourront jamais offrir.

Passe ton chemin homme de mauvaise foi qui ne saura jamais comprendre que Sioule ne pourra te donner que ce qu'elle a. Tu ne viendras point en ces lieux chercher ce que pêche mouche te vend ¾ du temps.Point d'énorme gueule venant querir ta micro nymphe en 24,poisson que tu auras harceler des heures entieres, guettant ses moindres mouvements de nageoires.

Ici tu t'abaisseras à rouler peut être un peu de tungstène, tu regarderas les bordures pour deviner la taquine gobant dans 20cm d'eau. Les rochers tailleront en pièce tes dernières chaussures de wading made in china, tu galéras comme un âne pour passer entre les herbiers. Parfois même EDF te jouera un tour lâchant quelques mètres cubes de trop. Et tout cela pour elle.

P5231203.jpg

Belle fille des Combrailles , si peu prompt à émerveiller l'homme blasé par des siècles de progrès halieutiques. Je m'assoie auprès de toi , je te regarde , je t'admire. Tu es celle par qui tout à commencer , tout est là. L'émotion d'un gobage, l'émerveillement de ta beauté, le plaisir de te voir repartir sous ton rocher. Je me fous royalement de ta taille, de tes mesurations,de ta capacité à plier du carbone. J'admire ta robe, tes couleurs, et cela me suffit.

Tu es l'authenticité d'un territoire, la richesse d'un bassin, l'excuse de ma volonté à défendre la vie de la Sioule. Au-delà de toi, mon regard se porte. D'un geste simple ou j'accroche à mon bas de ligne cette mouche si prometteuse, je comprends combien la richesse de la rivière tient à peu de détail.

P5231212.jpg

Le pecheur à la mouche a de la chance.Sans conscience, il fait partie encore des rares qui sont totalement dépendant de la vie des lieux. Son résultat tient dans l'éclosion de telle ou telle frêle ephemere.Le fruit de l'expérience , des années à courir les bordures, à connaître la période des culs blancs , des Ecdyo et autres gourmandises reste souvent son seul salut. Parfois même la rivière se moque de lui,faisant éclore des insectes qu'il n'a pas l'habitude de voir aussi nombreux. Combien de pécheur de Sioule aura vu autant de March broun qu'en 2013, je ne sais. Mais depuis aujourd'hui pêcheur d'ici aura dans sa boite l'imitation de la grande éphémère.

P5231229And2more_tonemapped.jpg

Une nouvelle leçon que la riviere nous aura offerte. 4320 minutes si courte ,que l'on aura gouter avec tant de plaisir.L'occasion d'affirmer haut et fort :Je suis un pecheur à la mouche de la Sioule??..

Updated: mai 24, 2013 — 8:14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme