Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Elle revait d’etre une 50+

C’est l’histoire d’une truite qui voulait finir dans un magazine .L’histoire d’une de ces belles filles de notre époque qui rêvent de paillette et de strass.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Caché sous son caillou, sur le bord de la Sioule, la fille des Combrailles se voit déjà dans « pêche mouche ».Elle se voit inondé d’innombrable « like » d’une génération Facebook, ou le souhait de chaque pêcheur est de se mettre en scène avec son poisson du jour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A pas de velours, à pas feutré, j’approche ce caillou ou le courant  se desinne.Une petite retourne ralentit la vitesse de l’eau .

Des années passées sur les berges de ma rivière m’ont appris que ce genre de poste anodins nous livrent souvent de bien belle surprise.

14H00 heure sonne déjà. Je caresse le secret espoir de l’arrivée de quelques olives .J’aime le spectacle de ces éphémères qui nous prouvent une fois encore la fragilité d’un vivant que nous pouvons écraser en quelques secondes.

Si frêle, la moindre brise plaque inexorablement Baetis dans le film de l’eau. Point de gobages mais jamais l’explosion de la vie sur la rivière ne reste sans conséquences.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Sous l’ode, l’instant d’une seconde dame fario s’extirpe de sa rêverie .Perdant toute méfiance, elle ne voit pas le piège que je lui tend. Mon casque d’or passe juste là contre cette pierre protectrice. Le ralentissement de la dérive de mon fil se trouve sanctionné d’un ferrage en douceur. Le 10/100 au milieu des herbiers oblige à quelques retenues.

Surprise de notre face-face, je contemple ce que la rivière a de plus beau .Ce joyau qui pourtant ne paye pas de mine. Un peu de plus de 35cm, pas de quoi enthousiasmer les foules. Je m’apprête à relâcher la belle lorsque celle-ci m’interpelle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

-La truite : Mais que fait tu donc amis pêcheurs ????

-Le pêcheur : Je te livre à ton élément, la pêche n’est pour moi que passion.

-La truite : Je viens d’apercevoir ton appareil photo, tu ne veux pas prendre le temps de faire quelques photos de moi. J’ai envie d’être connu.

-Le pêcheur : Malheureusement je n’ai guère le temps. Nous sommes en pleine éclosion et d’autres m’attendent très certainement. Je dois te l’avouer, en ce moment la mode est aux gros steacks.Guere de chance qu’un jour, une truite de la Sioule ou de tes voisines auvergnates finissent à la une du papier glacé.

-La truite : Mais c’est quoi un steak de truite .Je croyais que vous fessiez du no kil.

-Le pêcheur : C’est une expression. Une nouvelle codification qui permet de classer la valeur de ta journée de pêche. Si tu n’es pas une 50+, tu ne présentes pas d’intérêt.

-La truite : 50+ ?????

-Le pêcheur : 50cm.

-La truite : Mais cela ne veut rien dire. Nous ne sommes pas toutes des américaines obeses qui grossissent en un claquement de doigt. Je fêterai mon 5 eime anniversaire début mai.5ans que je vis, que je lutte contre le courant, que je me nourris de la maigre pitance de cette Sioule si granitique. Les gens de la FD63 ont expliqué à ma mère qu’elle ne devait pas être inquiète .Je suis certes un peu petite pour mon âge, ma sœur fait déjà 38cm.Sais-tu que pour arriver à 50 cm je serai presque à la fin de ma vie. Comment pourrais-je faire autrement.

-Le pêcheur : 5ans, 5 ans déjà que nous nous croisons parfois. Que je te fais quelques misères aussi. Quelle nature ingrate ma belle amie. Si tu étais née sur les berges d’une rivière de l’est ,  tu serais déjà à ton âge une de ces fameuses 50+.Mieux encore si ta pierre se trouvait sur la Touvre, tu mesurerai prés de  60cm .Combien de pêcheurs, te fantasmerai dans ce cas. Tu as raison, nul ne doute que le papier glacé et tes rêves de gloire auraient une chance de voir le jour.

-La truite : Dois-je déménager pour enthousiasmer les foules ????

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi s’achève notre échange sur cette interrogation dont je n’ai pas la réponse. Je sens ma partenaire d’un jour bien aigri de ces humains qui n’ont de cesse de tout comparer, de tout mesurer. De ces rêves d’être star, je crains qu’elle fasse un trait. Dans son œil j’ai senti l’inquiétude de ce petit jeu qui consiste à ne plus accorder d’importance au vivant qui ne ressemble pas à nos ambitions.

Une leçon à méditer parfois …….

Updated: septembre 20, 2017 — 12:21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme