Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Bain de boue tragique sur la Haute Dordogne

Bain de boue tragique sur la haute Dordogne…..Ainsi pourrait commencer la nécrologie provocatrice d’une des plus belles rivières de notre département.
Prix à payer de l’expansion de notre espèce qui se fait souvent au détriment du vivant. Simple constat que nous faisons peser sur nos milieux aquatiques des épées de Damoclès dont le jugement se fait appel.

Images tristes d’un prise conscience que cette énergie n’est pas si verte qu’on le prétend.( à visualiser en HD)

Depuis maintenant une semaine bien des choses auront été dites, bien des consciences se seront fabriquées avec les yaqu’a , faut qu’on de circontance .

Mais pour la Dordogne, pour les habitants de ces berges (vairon, goujon, truite, insecte, et bien d’autres) aucune somme d’argent récolté dans une procédure (qui sera nul doute bien longue) ne lavera l’affront d’un temps qui se moque d’eux.
Pire encore serait-il si ces prétendus inquiets s’apprêtent à revenir à la rivière sans même réfléchir à l’image qu’ils vont renvoyés.
Comment peut-on encore imaginer pouvoir prélever un quelquonque poisson de cette rivières dans les mois  et les années à venir.

Quelle piètre image, quelle incapacité à défendre nos préoccupations et à montrer l’exemple. La voie à suivre, celle qui consiste à sanctuariser, à prendre en compte la fragilité de nos rivières même à travers le plus modeste de ces impacts.Les pecheurs ne pourront pretendre à donner aucune leçon s’il ne montre pas le  chemin.

J’ose donc croire en écrivant ces lignes que les sentinelles de nous sommes, les lanceurs d’alertes, ne feront pas l’affront au dernières survivantes d’une mort agonisante au fond d’un panier.

Updated: février 21, 2015 — 9:41

2 Comments

Add a Comment
  1. C’est comme d’habitude, le gouvernement est prêt à organiser des conférences qui coutent des millions sinon plus mais incapable de prendre les décisions à la base.
    Les petits ruisseaux font les grandes rivières et bien pour la protection de l’environnement c’est exactement pareil. Des années d’étude en grandes écoles pour des conseillers qui feraient mieux d’aller voir sur le terrain et prendre l’avis des gens concernés par tous ces problèmes, plutôt que pondre des lois à fric.
    @+

  2. une prise de conscience n’est plus suffisante AUJOURD’HUI IL FAUT PLUS …….Alors ou sont tous les responsable et défenseur de nos rivières

    je parle de ceux qui sont grassement paye pour ce travail

    MERCI A TOI POUR TON SITE ET TES CONSEIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme