Apprehender la teinture

L’un des plaisirs importants de la pêche à la mouche réside aussi dans le temps passé à l’étau

 

La pratique du réservoir mais aussi celle de la rivière notamment au streamer conduit à diversifier de manière importante le choix des coloris des matériaux que nous utilisons .

 

Image-article-4703-border.jpg

 

 

 

Il est possible dans le commerce de trouver les produits sous des dizaines de coloris mais bien souvent soit on cherche une nuance très précise ou  soit  l’envie d’ essayer une nouvelle couleur .

Les sachets sont très loin du simple échantillon et oblige à acheter souvent suffisamment de matière.

 

Pour réduire le coût économique et pouvoir travailler sur de faible quantité permettant des essais diverses , le mieux est de se lancer dans la teinture .

 

Image-article-4704-border.jpg

 

 

On trouve dans le commerce de multiple teinture , certaines dans les boutiques spécialisées à la pêche à la mouche, d’autres dans les magasins de textile .

 

 

On privilégiera des teintures poudres que l’on pourra mettre en oeuvre à la casserole et non à la machine à laver .Je fais référence par exemple dans les produits textile à la marque Dyson .

Au sein des boutiques specialisés on trouve par exemple chez Glasgow angling center des coloris infinis

http://www.fishingmegastore.com/-dyes-for-fly-tiers~480.html

 

Pour ma part j’ai fait le choix d’une boutique sur ebay qui vend la teinture silver creek

 

Image-article-4696-border.jpg

 

 

 

Cette teinture se présente sous la forme d’une poudre dont on peut mélanger les coloris pour obtenir des nuances plus importantes .

Sa mise en oeuvre se fait en l’incorporant à de l’eau bouillante et de vinaigre blanc pour accrocher la couleur .

 

 

P1030289-border-copie-2

 

 

A partir d’une teinte identique de produit  , on pourra en variant le temps d’immersion , obtenir des couleurs plus ou moins soutenu .De ce fait il sera possible de jongler et obtenir des variantes à l’infini

 

Un exemple , à partir d’une teinture olive , on pourra décliner à l’infini la couleurs notamment sur les fritz chenille qui prennent magnifiquement la teinture .

 

Image-article-4705-border-copie-1.jpg

 

Rapide passage à l’étau et voici quelques blobs olives toutes en nuances et qui sauront à coup sur séduire une carpe en maraude dans les joncs.

 

Image-article-4697-border.jpg

 

 

Pour finir donc , quelques montages supplémentaires .

 

Un tequilla made in teinture issus de teinte hot orange et yellow

 

Image-article-4698-border.jpg

 

Un léger manque de visibilité , pourquoi ne pas teinté quelques fibres d’aerofibre et le résultat vous facilite la vie

 

Image-article-4701-border.jpg

 

 

Pour conclure , le passage à la teinture ne doit pas être forcement perçus comme un moyen d’obtenir la légendaire couleur introuvable mais bien comme un outil permettant d’obtenir des produits en faible quantité.

En prenant soin d’ajouter à cela la quête de produit sur une base blanche en version gros volume , on peut baisser de manière  trés significative le coût de nos achats.

 

 

 

 

 

Updated: août 7, 2011 — 4:40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.