Étiquette : reservoir de banson

Un premier bilan ( 1er cat) et le resultat de la journée à Banson

L’heure est à un premier bilan.

Conclusion d’une saison 2020 de 1ère catégorie bien particulière.

Difficile de ne pas revenir en arrière.Difficile de ne pas se souvenir de ces semaines ou nous avons été privé de notre loisir.

Confinement, sécheresse, pic de chaleur, autant de raison qui pourrait me pousser à faire une lecture très amer de cette année et pourtant je dois vous l’avouer : je suis un pêcheur satisfait.

Satisfait  d’avoir pu assouvir une saison de plus  ma passion au cœur de nos paysages auvergnats.

Satisfait d’avoir gouter à la joie de ces rencontres avec nos truites dont l’authenticité nous pousse en permanence à l’admiration.

Satisfait  de l’usage d’une série de canne pour lequel je dois confesser un coup de cœur.La série JMC performer qui m’aura accompagné durant mes parties de pêche.

Légèreté, précision démontre s’il le fallait encore que les marques françaises  n’ont plus guère à rougir de quelques jalousies.

Satisfait  d’avoir pu de retrouver comme une habitude qui s’installe les berges de quelques rivières alpines.

La montagne comme rempart aux enjeux climatiques qui touchent nos rivières et fragilisent chaque jour un peu plus les écosystèmes de plaine.

Satisfait d’avoir pu, moins souvent que les années précédentes, échanger sur Auvergne Passion Mouche. Prétexte à prolonger à travers une photo, un récit, quelques mots, le souvenir de mes parties de pêche.

Heureux en somme, tout simplement, conscient peut être que les semaines que nous avons passé replier dans nos maisons n’ont pas été que l’occasion de remplir nos boites à mouche.

Avons-nous su mesurer le manque qu’engendre l’éloignement à notre passion ??

Ferai-je alors référence à Virginia Henderson qui nous explique cette nécessité de réaliser ces besoins fondamentaux. C’est à la lettre que j’ai  respecté le 13eme, assouvissant à pleine bouche cet appétit.

Depuis le 11 mai, j’ai pêché.

J’ai tenté de réaliser la dérive parfaite. Je me suis enflammé pour un gobage prenant la riquette du quartier pour le monstre du pont. Je me suis imaginé vainqueur de chaque défi, échouant souvent

« J’ai » !!! usant de manière égoïste l’usage de ce pronom, ramenant à moi et rien qu’à moi la satisfaction de ces moments que seul l’adepte de la gaule peut comprendre.

Résumerai-je cette saison de 1er cat 2020 à la nécessité de revendiquer avec force ce besoin de pêche , loin , très loin de  débats nécessaires qui animent avec force l’univers qui est le mien.

Place maintenant au réservoir, au carnassier, à l’ombre ; à toutes les fantaisies que m’autorisent une canne à mouche.

Occasion de redevenir sérieux et de vous annoncer le gagnant de la journée de pêche à Banson.

Après interrogation de Vincent.D  ancien propriétaire de Banson, la date ouverture du réservoir est le 24 avril 2013

C’est mat qui gagne cette journée de pêche.Bravo à lui.

Quant à moi , je vous laisse « j’ai » des mouches à monter ….

4 jours …4 réservoirs (oct 2019)

Après quelques péripéties halieutiques au bord de l’allier, il est temps de faire la tournée des réservoirs du coin.

J-1 / Jeudi /Lac Du Bouchet

Superbe joyau volcanique, me voici au lac du Bouchet  qui accueille comme tous les automnes une saison sportive ou il est possible de pratiquer la pêche à la mouche dans un cadre juste magique

En ce jour de semaine , c’est la foule qui me surprend , prêt de 7 bateaux , plusieurs floats et des pêcheurs à pied , le moins que l’on puisse dire , c’est qu’après avoir croisé pas mal de pêcheurs sur les berges  du haut allier , la pêche à la mouche bénéficie d’une belle dynamique dans le 43.

Pour ma part je choisi de pratiquer en float  et décide de passer la matinée sur la berge de gauche. L’après-midi, plus chaude me conduit à prendre le large à la recherche de poisson en maraude .Des poissons opportunistes qui je l’espère ne laisseront pas passer la chance de se saisir d’une sêche.

Je retrouve la joie d’une pêche sous le vent .Même si j’apporte pas mal  de matériel, la journée se résume majoritairement  à l’usage d’une canne Hardy switch 9.6 soie de 7 à laquelle j’ai associé un moulinet Devaux DVX et une soie Airflo ridge clear intermediaire slow.

Moulinet Devaux DVX : https://www.mouchesdevaux.com/catalogue/moulinet-dvx-d806/

Au sortir d’un bas de ligne en fluorocarbone, j’ai associé une petite noyée de type viva zulu, claret bumble à une mouche genre pouic non lesté, blob de bonne taille ou enfin d’une noyée plus volumineuse à l’image d’un cormoran en taille 6/8.

L’action de pêche se résume à prendre la mesure des couloirs qui se dessinent  et à chercher les poissons qui longent les cassants à une 20aine de mètre du bord .

Rapidement je concrétise ces choix par les premiers poissons .Des truites qui se succèdent tout au long de la journée.

Un moment extraordinaire sur ce que je considère être probablement le plus beau lac de pêche à la mouche en Auvergne et peut être même en France.

J-2 /Vendredi/Noiretable

Changement de dimensions et de département je retrouve le plan d’eau de Noirétable pour continuer ce périple réservoir.

Comme à son habitude là encore, c’est foule qui se précipite et probablement plus d’une 20aine de pêcheur qui sont là pour en découdre.

Rançon du succès et de la gloire, Noirétable invite à une pêche plus technique face à des poissons qui ont appris à se méfier .

Je profite d’une belle journée  ensoleillée pour choisir une strategie la plus light possible. Canne Z-axis 9.6 soie 5  montage zéro limite, moulinet Danielson et soie Lee wulff TT sont les armes du jour auquel  j’associe un bas de ligne typé rivière.

C’est pêche à vue, au fil et en sêche que je choisi de mettre en œuvre. Alternance de passage ou sur un plan d’eau lisse il faut faire preuve d’un maximum de discrétion, prenant pour cible avec une micro nymphe en autruche des poissons juste sous la surface. Changement totale d’univers dès lors que la surface s’agite ou des grosses terrestres et autres sauterelles se montrent irrésistibles aux yeux de poisson si tatillons. Opportunité de tester l’ensemble de la gamme terrestre de  Fly concept.

Les mouches réservoirs : http://www.fly-concept.fr/categorie-produit/mouches-reservoirs/

J-3/Samedi/Domaine des Gerris

C’est enfin l’ouverture du lac de Gerris.Le fidèle que je suis des lieux ne peut se refuser à retrouver ce lac le plus rapidement possible.

Étonnamment nous sommes peu nombreux à être du rendez-vous et une fois encore je dois avouer que je suis peu surpris de cette absence de pratiquant au cœur de mon département .J’ai parfois l’impression que la pêche à la mouche est en grande souffrance dans le 63 mais comment pourrais-t-il en être autrement lorsque l’on connait un peu le contexte local ou l’engagement bénévole pour défendre cette pratique est quasiment nul.

Pour l’heure, place à la pêche et au plaisir d’être en ces lieux .Toujours aussi beau, toujours aussi agréable, c’est bien la météo cette année qui  nous joue des tours. Des températures chaudes, des plans d’eau qui peinent à se refroidir, voilà un cocktail qui pénalise la qualité de la pêche.

Pourtant je retrouve rapidement mes réflexes et entre deux gouttes au milieu d’un orage, je pars à la conquête des lieux panier à soie en bandoulière, canne JMC Pure équipe 10soie7, moulinet Allen et soie Cortland camo.

Quelques perches plus tard, des truites mais surtout mon épaule qui se rappel à mon souvenir .Une névralgie qui traine et me conduit à devoir rendre les armes.

Penaud mais surtout démuni face à une arthrose cervicale dont je paye le prix de la répétition d’un même geste. Des dizaines d’années de pêche à la mouche, des centaines et des centaines de sorties, des arabesques, des lancers, l’homme est peut-être un peu usé et devra faire un peu plus attention à l’avenir d’après son satané médecin.

J-4/Dimanche/Réservoir de Banson

J’aurais dû rester à la maison.

Ne suis-je pas assez raisonnable ou adulte s’exclame mon épouse lorsque la voiture demare.Mais c’est ainsi, j’aime la pêche

Homme volcanique à l’image du paysage qui se dessine .Notion qui  me définit assez bien en tant que bougnat qui passe ces journées à se balader au cœur de l’oppidum de Gergovie. Arverne ayant souvent une idée dans la tête, refusant je le  concède de la mettre ailleurs, j’arrive enfin pour clôturer ce périple sur le bord du réservoir de Banson.

Je choisi de prendre la température des lieux pour comprendre les poissons, mesurant l’impact d’une  situation hydrologique qui perdure depuis des mois et place l’ensemble des espaces halieutiques du secteur ouest du Puy de dôme en souffrance.

Qui aurais pu imaginer il y a plus de 10 ou 15 ans que certains villages des Combrailles n’auraient quasiment plus d’eau.

Il me faut m’adapter surtout à la nécessite d’une répétition des lancers qui se doit d’être le plus confortable possible.

Je choisi de pratiquer en sêche/nymphe , technique qui me permet de diminuer la sollicitation de mon epaule.

Pour se faire , c’est un ensemble composé d’une canne JMC Pure 10 soie de 6 auquel j’ai associé un moulinet Hardy ASR et une soie Lee wulff TT.

Aparté  qui permet d’affirmer un vrai coup de cœur pour la série Pure de la marque Jmc dont vous l’aurez compris je suis adapté et fan .Des cannes très dynamiques qui permettent d’atteindre bonne distance de pêche sans forcer.

Les cannes JMC Pure : https://www.pecheur.com/achat-canne-mouche-jmc-pure

Alternance de profondeur, choix de l’association des mouches, patiente, maitrise des ferrages à distances, je termine cette cession réservoir par l’une des stratégies de pêche que j’affectionne le plus.

C’est ainsi qu’il me faut conclure ces 4 jours de pêche en lac .Prémices de l’arrivée de la meilleur partie de l’année ou la fraicheur et enfin de la pluie devrait nous offrir des moments d’une grande intensité…..

Abondance de bien ne nuit pas !!!!

« Abondance de bien ne nuit pas »…. Constat d’une pratique réservoir dont la richesse se décline à travers de multiple façon de pratiquer.

Constat réjouissant d’une pratique qui dans  la périphérie clermontoise nous offre une belle diversité d’offre.Qu’ecrire de plus .

De Banson qui s’est habillé pour l’automne.

Passer une journée à Banson : http://www.peche-banson.com/

Un lac encore un peu chaud mais dont la présence importante de frondaison garantit aux truites la quiétude d’abri ou elles espèrent  être incognito  pour le pêcheur.

D’une pêche de bordure ou Nav ,sêche et chiro au fil nous garantissent un passage en douceur entre la rivière et le réservoir.

Stratégie que l’on aborde avec un matériel light. Un long bas de ligne, une Montana, un couloir de vent et nous voilà prêt à affronter les défis du jour.

Séquence de pêche qui me permet de mettre à l’honneur un outil de ma panoplie.

Le panier à soie comme un allié qui ne me quitte quasiment plus. De la rivière à la traque d’un carnassier. D’une truite en maraude que je peux suivre, l’essayer c’est l’adopter.Fidele compagnon dont j’avais deja parler ici en 2014 et dont je ne peux que vous encourager à sauter le pas .

En 2014 sur Auvergne Passion Mouche : http://auvergnepassionmouche.fr/des-nouvelles-des-reservoirstest-linekurv/

Acheter un panier à soie :https://www.ardentflyfishing.com/panier-a-ligne-linekurv-p-18610

Occasion de se faciliter la vie lorsque sur les berges de Gerris, je m’adonne à l’une des pêches que je préfère. La traque des big Mama m’offre l’opportunité de vous inviter en ce début de saison à la relecture d’un article que j’avais écrit dans le numéro 123 de pêche mouche.

Parcourir le numéro 123 de Pêche Mouche : http://www.peche-mouche.com/les-anciens-numeros/

Forme d’éloge à une pêche en « mouvement permanent » ou le réservoir devient un espace hyper ludique et sportif.État d’esprit ou l’on ne compte pas ces pas. État d’esprit à l’opposé des pêches dites lentes.

On agresse, on harcèle, on bouge, on cast .De la grosse musique dans les oreilles, une boite à mouche réduite à sa plus simple expression, une soie  modifiée à l’aide d’un slick shooter, une canne qui envoie du grain et me voici prêt pour taquiner les prochaines défis que nous offre Ludovic.

Des arcs qui pour certaines dépasseront les 10kg .Des arcs auxquelles j’ai préparé quelques nouveautés grâce à la boutique Fly concept. En mode Snake two tone barred et wiggle tail.

A redécouvrir la sélection Streamers Réservoir Fly Concept : http://www.fly-concept.fr/categorie-produit/streamers-rivieres-reservoirs/

Opportunité de consacrer quelques minutes de cet article pour vous parler de l’arrivée d’une boutique de Fly tying qui repond aux attentes dont certains m’avait parlé lorsque j’avais mis en ligne le montage de l’arathyma.

Voir la vidéo de montage de l’arathyma :https://www.youtube.com/watch?v=kX8yIp52cBc

Difficile de trouver à l’epoque des plumes rares .Une chose devenue facile aujourd’hui grâce à Thibault et sa boutique : https://www.lordsofrivers.com.

Ara, Cacatoès, Lady Amherst, Trapogan sont  autant d’invitation à diversifier ses montages.

Abondance donc, de bien, d’univers, de façon de faire .Ainsi pourrais-je conclure ces lignes en vous parlant de la pêche en réservoir.

Invitation à découvrir tous ces plans d’eaux différents.De truite area que je ne connais pas au lac du Bouchet, de Noirétable aux Estives, de Malaguet à Verrière, de Gerris à Banson, tant de possibilité qui devrais me faire patienter jusqu’à l’heure de retrouver la Sioule……

Les actualités des réservoirs du Puy de Dôme

Il est temps de changer d’air , de passer à autre chose.De nos envies de rivière  , c’est dans quelques veines d’eau  de l’Allier qui nous partiront à la recherche de Maitre Thymallus dés que les premiers froids seront bien installés.

Mais pour l’heure je vous propose à un état des lieux de nos réservoirs du Puy de Dôme.

Depuis ce weekend le lac de Gerris a ouvert ses portes.Comme à son habitude Ludovic a mis les petits plats dans les grands pour cette saison qui s’annonce d’ores et déjà très passionnante.

L’arrivée de poissons depassant les 7/8 kg devrait offrir de belle sequence de pliage de carbone.Gerris reste l’un des reservoirs phares pour ceux qui desire se mesurer à des poissons hors normes.

Découvrir le site du Domaine de Gerris : http://www.domainedesgerris.com/

Suivre les actualités du Domaine sur Facebook : https://www.facebook.com/domainedes.gerris

Sur les hauteurs , dans une atmosphère automnal sans égal , le lac de Banson retrouve lui aussi un fort dynamisme avec la fraicheur de ces derniers jours.Ce sont des poissons gobeurs et joueurs à souhait qui vous invitent à leur rencontre.

Autre point important , l’arrivée de Vincent dans l’équipe dirigeante offre la garantie de trouver régulièrement sur le site une personne disponible , capable de répondre aux attentes des pratiquants.Un vrai plus pour le plan d’eau qui devrait recevoir la semaine prochaine de nouvelles pensionnaires qui viendront densifier le cheptel.

Cerise sur le gâteau ,le lac  retrouve l’offre promotionnelle qui a fait le succès de l’arriere saison 2016.Pour tous les pêcheurs qui feront l’effort de réserver sur le net , le tarif de la journée de pêche sera de 25€ .

Découvrir le site de Banson et réserver votre journée : http://www.peche-banson.com/

Suivre les actualités de Banson sur Facebook :https://www.facebook.com/Etang-de-Banson

Profitant de l’occasion je vous informe aussi de la reprise des stages réservoir d’Emmanuel Estival sur nos plans d’eau et notamment celui de Banson.Un atout indéniable pour ceux qui souhaitent parfaire leur technique durant la pause hivernale.

Découvrir les stage réservoir d’Emmanuel : http://www.peche-sioule.com/peche-en-reservoir/