Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

18eme edition du SANAMA

Le 18 eme SANAMA a lieu ce week end

SANAMA--6-.jpg

Voici l'un des évènements majeurs dans le monde de la pêche à la mouche qui se déroule tous les 2 ans à St Etienne. L'inévitable vitrine du dynamisme de notre passion qui offre à l'honneur cette année la Pologne .Retour sur quelques impressions laissées par notre visite d'hier.

SANAMA--5-.jpg

Le SANAMA, c'est d'abord et avant tout l'occasion pour les pêcheurs d'essayer, de découvrir le matériel, de se faire une idée des choses, de craquer pour un produit .Le SANAMA respire encore le temps des salons que l'on aime, bien loin de la simple vitrine d'exposition. Cette année par exemple, 2 aires de lancer digne du nom offre  l'occasion  de tester les cannes.

Si aujourd'hui l'information circule à grand pas, que le net offre des possibilités d'anticiper des achats en se basant sur l'expérience d'autres utilisateurs. Rien ne pourra remplacer son propre ressenti lors de l'achat d'une canne.

Le SANAMA invite à cela, on contemple, on essaye. L'offre est pléthorique allant de grandes références américaines comme SAGE à la canne ultra personnalisé comme les custom-Rod. Il ne sera nullement question ici à travers cet article de vous livrer des affirmations sur tel ou tel produit mais bien un retour d'expérience sur mes essais. Avant le salon j'avais fixé mon attention sur 4 produits que je voulais absolument tester.

La One dont SAGE annonce des performances étonnantes et qui je l'avoue m'aura laissé sur ma faim pour ne pas dire plus .Une fois encore SAGE me semble être passé à coté sur le développement de ces 10pieds.Si la 4100 ne fait pas mauvaise figure, la 5100 m'est apparu comme laissant un sentiment de lourdeur, impression qui domine le produit malgré une puissance de la canne suprennante.Je pense très honnêtement que l'achat d'un tel produit exige absolument de l'essayer avant. Comme je l'ai toujours dis ce qui peut apparaitre comme ne pas correspondre à soi-même peut devenir pour un autre un produit formidable.

Ce sont les mêmes réflexions que je porterai à l'égard d'un autre produit qui avait attiré mon attention sur un célèbre forum et à travers un collegue.La 10pieds soie de 5  Dumont Rod qui  m'aura laissé une impression de déséquilibre .La canne doit probablement exiger d'avoir un contre poids important au niveau talon pour garder un confort acceptable lorsque l'on pêche canne haute.

2 produit qu'il faudra à mon sens absolument essayer et qui ne seront pas adapté à l'ensemble des mains .Une fois encoreau sortir du SANAMA, chez les 10pieds mes Marryats restent sans contexte les cannes les mieux adapté à ma personnalité et à ma façon de pratiquer.

En poursuivant mes test , ma curiosité s'est porté sur une marque dans son ensemble : les cannes TOF.Ayant au fil du temps l'occasion de tester plusieurs produits comme les ticrx , la minimag.J'ai consacré lors de ce SANAMA du temps à regarder , observer l'ensemble de la gamme et se sera sans nul doute mon coup de c?ur.TOF offre à mon sens des produits à des tarifs très attractifs, ce qui est un réel plus en période de crise .Des cannes comme la BVK 9soie de 5 ou même la TICRX 9soie de 7 n'ont guère à rougir face à la concurrence.

Pour terminer ma prospection, je crois que tout moucheur qui se respecte et qui aime les beaux produits ne peut rester insensible à la mode de la customisation. Ici nous sommes au royaume du collector.Même si parfois ces produits me sont apparus comme bien inconfortable en termes de pratique avec des poignées qui doivent ressembler à des patinoires. Franchement cette tendance amène un peu de fantaisie.

SANAMA--1-.jpg

En parlant de beau et de belle mécanique. Le moulinet reste l'incontournable. Une fois encore les ABEL attirent le regard. Mais cette année je passerai du temps sur les 2 semi automatiques que sont le BOLD et le FULGOR.

Magnifique tous deux, le FULGOR surclasse la concurrence en annonçant des spécifications qui retiennent l'attention comme l'antireverse.Le plus du produit sera l'adjonction d'une manivelle. Le moins sera la totale absence d'adaptation du système aux gauchers qui sauf inversion totale du bâti par Peux ne pourront profiter de cela. En plus de perdre quelques années d'espérances de vie, on ne pourra jamais avoir un FULGOR. Pffffff, quelle déception !!!!!!!!!!

SANAMA--2-.JPG

Du coup le BOLD reprend du poil de la bête. Son tarif attractif au regard de son concurrent avec une promotion portant son prix à 199? chez ofish lors du salon le place comme un outsider plein de promesse. Pourtant l'une des choses à regarder en priorité sur un semi-automatique reste la simplicité du mecanisme.L'atout majeur de la référence dans le domaine : Le VIVARELLI.

SANAMA--7-.jpg

Le Fly tying n'est pas en reste durant le salon. De multiples monteurs font démonstration de leur dexterité.L'occasaion d'apprendre quelques astuces qui nous faciliteront la vie à l'étau pour les montages futurs. L'occasion aussi de faire quelques courses notamment chez caleri fly fishing qui a enfin reçu les c123Bl en taille 16.

Cette année peu de nouveauté sortent du lot mais les salons comme st Etienne offrent surtout l'avantage de choisir ses produits et de faire preuve d'exigence envers plumeS, poils et autres matériaux. On évite les risques de la déception d'une commande en aveugle.

SANAMA--4-.JPG

Je ferai une dédicace particulière à la société Polish Quill pour la beauté de ces produits. L'usage de ces matériaux offre de belle perspective en termes de montage. Un produit à tester absolument.

affiche.jpg

Le salon est enfin l'occasion de rencontre , de discution.Le plaisir par exemple d'echanger avec la toute nouvelle responsable féminine de la FFPML Christine Carbone qui porte avec beaucoup de dynamisme et d’enthousiasme l’expression feminine de notre passion et met notre  Auvergne à l'honneur à travers le championnat  de France  féminin 2013.

SANAMA--3-.JPG

Pour conclure : une journée passionnante et d'une incroyable richesse que la météo aura pourtant contrariée, laissant une amertume à notre petit groupe.Malheresement nous n'avons pas pris le risque de rester à st Etienne en soirée pour assister au RISE. Vraiment dommage.

Updated: février 24, 2013 — 1:56

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme