Auvergne Passion Mouche

Journal d'un passionné de pêche et de nature

Étiquette : cuivre pheasant tail

De l’étau à la rivière

Si pour certains le montage de mouche est devenu une forme d’accomplissement de notre passion , il est pour moi bien autre chose.

Je ne concède à ce moment que la volonté d’aller au dela.Comme une obligation, comme un passeport vers un voyage qui me mènera dans quelques semaines sur les berges de nos rivières d’Auvergne.

Plus encore que le fait d’être belle et parfaite, ma mouche se doit d’être réfléchis à cet instant magique qu’une rencontre avec dame fario me livre.

A ce jeu de la séduction , chaque mois de janvier je consacre un nombre d’heure important pour construire quelques-uns de mes artifices.

Parmi ceux-ci, comment éviter la célèbre pheasant-tail.Des cuivres , des dorées , des noires et quelques autres couleurs plus secrètes que je décline en fonction de l’apparence des rendez-vous qui m’attendent.

Tout en légèreté sur un hameçon C123 Bl de la marque Caleri.Une cuivre qui a déjà bien souffert d’une belle rencontre en 2017.Une  cuivre que je réserve aux immenses plats de la Sioule.

Ces endroits  ou la pêche à la soie et à distance reste l’un des plus pertinents  remparts pour séduire les belles en maraude qui usées de nos  sèches préfèrent se nourrir sous l’eau même au coup du soir.

De cette balade, je quitterai les berges de la belle des Combrailles pour me plonger au cœur du Forez.

De Dore je m’amuserai en sèche nymphe, insistant sur les bordures, variant le montage pour lui permettre d’entrer rapidement en action. Réalisation d’une imitation sur un hameçon Hends 354 que j’agrémente soit d’une bille laiton ou d’une bille tungstène en fonction de la puissance et de la profondeur.

Ainsi la saison avancera et de l’hiver et du printemps, il sera temps d’aller à la rencontre de nos montagnes et de ces terrains de jeu ou les truites ont appris à jouer avec les rochers.

De Rhue, de Tarentaine, de cuivre encore, il me faudra sortir de leur cachette quelques bouches affamées qu’une animation en dandinant l’imitiation saura rendre irrésistible.

L’occasion d’essayer un nouvel hameçon .Un Jig très ouvert de la marque Wizard qui me rappelle le Hanak  450 Bbl auquel je suis très fidèle.

Enfin viendra le temps de l’ombre et du haut allier .De ces micro nymphes que l’on aide à passer entre les cailloux à l’aide d’une imitation plus lourde.

C’est à ce moment précis que j’attacherai avec confiance un cuivre, encore elle  dont l’usage d’une bille Jig off rendra impassible aux accrochages qui vous ruine les dérives et les boites à mouches.

De cuivre, de casque d’or, d’orl, et de toutes les autres, ces quelques lignes n’auront été que le prétexte à vous montrer ,amis lecteur , qu’une mouche peut se décliner à l’infini.C’est en jouant sur ces variances que l’on peut gagner en compréhension de notre pratique.

De l’etau à la riviere , comme un trait d’union indispensable.

 

Auvergne Passion Mouche Frontier Theme