La pêche aurait elle son covid ????

L’heure est heureuse et semble propice à la discussion, au partage des convictions.

 

Occasion de rebondir sur les nombreuses participations comme celle de  la vision idéaliste d’un article de Truites et compagnies .

 

Un bien triste chapitre pour la pêche associative en France :http://www.truites-et-cie.fr/article/billet-humeur/leurre-mouche-toc/un-bien-triste-chapitre-pour-la-peche-associative-en-france

De ces mots nombreux , denses et utiles.

Pendant ce temps là : http://www.nicolas39-peche-mouche.com/index.php?post/Pendant-ce-temps-la

Des mots  ou  je retiendrai surtout ceux de Nicolas Germain qui raisonne et me pousse à donner mon sentiment après plus de 10 ans de participation à nos instances.

« Il est trop tard »

Conclusion qui  pourrait être perçu  comme un immense aveu d’échec de notre mission de PMA de la part d’instance de la pêche qu’elle soit locale ou d’une envergure plus importante.

Un échec qui aujourd’hui fragilise le système par une profonde crise de confiance non par le fait d’avoir pas réussi mais par la volonté permanente à faire croire.

En tant que soignant , pourrais-je alors témoigner de l’évident parallèle que nous pourrions faire entre notre système sanitaire à la veille du Covid et une partie de nos instances de la pêche.

Les mêmes réflexes, les mêmes illusions, la même persuasion de pourvoir faire de la part d’un monde qui n’accepte plus guère  le doute.

Le plus flagrant des symptômes reste celui de ces élus qui balayent d’un revers de la main une discussion autour du prix de la carte de pêche.

100€, rien, une simple division que l’on ramene à la journée, une simple division pour  faire preuve d’arrogance à l’égard de l’autre.

Parfois serait-il bon que ces élus évitent d’apparaitre pour  la petite bourgeoisie d’une activité de pleine nature qui se veut populaire et  accessible à tous.

Nombres d’entre eux devrait aller  faire un tour dans nos services d’urgence à la rencontre de la misère social qui envahit notre pays .Peut être serait-il sage qu’ils viennent assister au défilé de ces jeunes qui envahissent le resto du cœur.

100€, c’est à la fois pas grand-chose et beaucoup souvent

Nous mesurons simplement les effets pervers de notre fonctionnement. Son encouragement  permanent à fabriquer des consommateurs. Sa volonté  à réduire la prise d’une carte de pêche à un simple produit que l’on brade.

De promo en promo, de carte d’automne à la grande braderie 2021 ou pour une carte achetée, la carte enfant sera offerte.

Une évolution inquiétante ou aujourd’hui dans un département comme le mien la part des  cartes journalières explosent, représentant plus de 20% de volume annuel.

Alors ils en veulent pour leur argent, les bougres. lls demandent des comptes.

Génération 2.0 qui analyse le moindre détail, assassine sur les réseaux sociaux.

Génération à qui l’on explique l’exigence de la qualité.Si l’on dépense 25€ dans un leurre il faut que celui-ci soit bien plus performant et offre de meilleur résultat qu’une chinoiserie acheté sur Ali express.

Des monstres qui font tremblé la grande maison, une saloperie de virus qui a l’indélicatesse de discuter les résultats obtenus.

-La promotion et le développement de l’activité pèche en France .Oups !!!!Le moins que l’on puisse écrire, c’est que la pratique ne cesse de perdre des adhérents en France.

-La protection de nos milieux aquatiques Oups !!!!!!Re oups, la liste des rivières à l’agonie s’allonge

Bien évidement et en cherchant dans quelques recoins, nous pourrons citer en référence telle ou telle réussite .Valeur d’exemple que l’on hyper médiatise pour déplacer notre regard. Une simple truite de 50 prise au cœur d’une poubelle devient un objet de fantasme

Pourtant n’ayant pas pour habitude de cacher mes convictions.

Malgré tous les efforts du monde ,  je ne pourrais qu’acter mon incompréhension à vouloir se dédouaner d’acheter sa carte de pêche.

Je ne pourrais surtout comprendre le manque d’implication d’une partie des adhérents qui hurle à longueur de journée sur leur canapé plutôt que d’essayer de changer les choses.

Certes  et je suis le premier à l’écrire, notre système me semble imparfait .Je le critique souvent autour de considération comme la perte de gouvernance des élus mais aussi et surtout ce dogme qu’est devenu la gestion patrimoniale.

Cette certitude constance et bien franchouillarde que nous sommes seul à décider du destin de nos rivières.

Comme si l’aspiration de l’humanité à grandir, à croire, à s’étendre au profil du vivant ne devait avoir aucune conséquence sur notre pratique. Comme si nous pouvions être les grands vainqueurs, l’alpha et oméga d’enjeu qui nous dépasse.-

Suffirai-t-il d’avoir densifié nos compétences, de construire de pole de sachant, de souffrir de quelques reunionites pour avoir la garantie du résultat

Culture Buzin/Pelloux/Cymens qui vous explique que tout va bien jusqu’au moment où ou vous vous rendez compte que tout va mal.

Un décalage hors sol, un manque d’anticipation, une farouche certitude à faire des acteurs de terrain, des imbéciles qui n’ont rien compris. Une réalité qui se dédouane de manière constante d’avoir des comptes à rendre aux pêcheurs lambda.

Alors s’il me fallait partager qu’une idée au travers ces lignes, ce serait la nécessité absolu de ne jamais dédouaner  les élus de leur bilan.

Prenez votre carte, faites en un acte militant à destination d’aappmas qui vous parle de pêche.

Retrouvons la pertinence de ces échanges ou l’on ne débat plus sur des illusions mais bien sur la manière et la façon dont nous devons construire l’avenir.

Apprenons à faire deuil du passé et regardons demain en acceptant que la pêche d’hier est devenue caduque.

Réfléchissons ensemble, discutons , partageons des points de vue comme l’article de Simon.Une introduction peut etre

Collapsologie halieutique :http://www.truites-et-cie.fr/edito/2020-11/collapsologie-halieutique?fbclid=IwAR2AeZZeif7eohn_bOUL207u4XrXrX9PvtztViCarL4dn2xFSJ5OOE_mrvw

Arrêtons de nous insulter, dotons souvent, commettons parfois des erreurs

Mais a la veille des prochaines élections, ne votons  jamais pour des gens dont l’unique but est de participer. Notre univers n’a pas besoin de spectateur , il a besoin d’acteur.

Et surtout ne sacrifions jamais l’un d’entre nous  comme cela vient d’être fait depuis 10ans en France…..

 

Updated: novembre 27, 2020 — 12:31

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.